Hassan Moustafa contre attaque !

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, la fin d’année est compliquée pour le président de la Fédération Internationale de Handball, Hassan Moustafa.

En effet, celui-ci est suspecté d’avoir touché des rétro-commissions dans le cadre de l’appel d’offres des droits TV que l’IHF a lancé il y a 2 ans pour renouveler le marketing et la vente des droits télévision de ses compétitions.

Initialement gérés par la société Sportfive, propriété du groupe français Lagardère, ces droits ont finalement été attribué à la société UFASport qui a remporté le marché grâce à une offre bien supérieure à celle de Sportfive.

Aujourd’hui le président Moustafa, sans doute pour essayer de conserver le peu de crédit qu’il lui reste encore, déclare chez nos homologues égyptiens de Al-Ahram être « victime d’un acte de racisme et de jalousie sous prétexte que je suis le seul président arabe à diriger une fédération internationale d’un sport européen… » et de continuer « la justice allemande et les autorités suisses n’ont rien trouvé dans ma maison de Bâle … »

Un mode de défense assez étrange que le Pharaon souhaite utiliser pour assurer ses arrières, qui sont déjà bien affaiblis, tant l’égyptien est  critiqué par de nombreux membres de son institution. Pour rappel, le Procureurs de Hambourg a confirmé les soupçons qui pèsent sur Moustafa, qui aurait reçu frauduleusement la somme de 602 000 € en frais de consultation après que le marché des droits TV ait été attribué à la société UFASport. 

1 CommentairePoster un commentaire

  1. MINGA Jonas - le 10 janvier 2012 à 1h08

    Dans le monde d’aujourd’hui nous sans doute là où il y a l’argent, c’est vraiment un désordre total. Car l’argent n’aime pas le bruit. Si réellement le Président Moustapha a les mains propres qu’il demissionne de son poste pour honnorer sons prestige nom car pendant 10 ans il a fait de son mieux et j’ose croire que ça peut être une manière de le remercier par les « Blancs ». Après sa demission il pourra porter plainte contre la justice allemande et les autorités suisse pour faute de perquisition de son domicile s’il a des preuves tengibles .

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves