All

Après Copenhague, la crise à Rhein-Neckar Löwen?

Le retrait de Jesper Nielsen du poste de président de Copenhague a précipité les salariés du club danois dans le doute quant à leur futur. Mais Nielsen a également décidé, dans le même temps, de démissionner de son poste de président de Rhein-Neckar Löwen, club qu’il avait repris en 2005 et amené en Final Four de la Ligue des Champions en 2009.

Les dirigeants exécutifs du club ont tenu une réunion hier pour informer de la situation: « Nous avions senti le vent tourner depuis plusieurs mois maintenant. C’est pour ça que nous avons laissé partir des joueurs avec des gros contrats, comme Borge Lund, Ivan Cupic, Karol Bielecki et Krzysztof Lijewski. Nous avons diminué le budget de deux millions d’euros, et notre train de vie va légèrement diminuer.

Mais il faut y voir aussi du positif, cela va permettre aux jeunes du club de s’aguerrir au plus haut niveau, et quand on sait que Uwe Genscheimer et Patrick Groetzki ont été formé au club, cela peut augurer de belles choses. C’est dont pour ça que nous avons cherché à recruter des jeunes d’avenir comme Marius Steinhauser et Matthias Gerlich. »

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sk. - le 18 juillet 2012 à 08h16

    Copenhage est dans une situation très délicate, il semblerait que ce Jensen soit presque ruiné, et il va certainement laisser tomber le mécénat complètement. A mettre tous leurs oeufs dans le meme panier, RNL et Copenhage vont se retrouver vraiment en difficultés financières. Diversifier ses sources de revenus est un gage de sécurité… Paris prend le risque d un désengagement soudain du Qatar dans quelques annés, avec un effondrement total de son budget…

    • Jamie - le 18 juillet 2012 à 13h14

      C’est en effet le risque mais à un moment. Il faut bien un mécène pour donner le coup de pouce. Avec la montée en puissance de pas mal de club en LNH, ça augure de beau spectacles et certaines garanties concernant la visibilité pour de nouveaux investisseurs car au final, sponsoriser un club de LNH ne coute pas si cher par rapport au Basket et au Rugby (je ne parle pas du foot car ce n’est pas comparable).

    • Quentin - le 18 juillet 2012 à 14h22

      Il faut savoir que la stratégie des Quataris est totalement différente de celle de Jensen.. Les ressources du Qatar sont presque illimité à l’heure d’aujourd’hui, ils basent leur recrutement sur l’acquisition de grand nom car ils auront des résultats rapidement et lorsqu’il y a résultat alors il y a profit.. Sachant qu’ils se sont engagé de faire du PSG (au foot) un grand club voir même grand club omnisport je ne vois pas ce qui pourrait stopper leur engagement..
      Cela me parait incomparable car le type d’investisseur n’est pas le même..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves