Edito – LNH

Chambéry aux oubliettes ?

Montpellier par ci, Paris par là, le handball ne voit plus que par ces deux grosses écuries. A raison, puisque Montpellier a tout gagné et gagne tout sur le territoire national depuis de nombreuses années. A raison, puisque Paris vient de faire un recrutement incroyable et a su attirer les meilleurs joueurs du monde. Mais Chambéry, alors ? Qu’en est-il de l’éternel second de la première division française ? Il n’est plus compétitif ? Il serait incapable de faire le poids face aux deux ogres parisien et montpelliérain ? Rien n’est moins sûr…

La planète handball a tremblé cet été. L’histoire est désormais connue, l’arrivée du PSG Handball et de sa pléiade de stars mondiales en LNH a tout remis en cause : la domination sans partage de Montpellier, la seconde place de Chambéry, les places européennes… Les rôles sont redistribués, mais certains faits sont confirmés : la LNH passe un cap chaque année, le championnat est de plus en plus attractif, les équipes sont toujours plus compétitives avec l’arrivée de nombreux internationaux, et beaucoup d’Experts reviennent jouer en France. Comme les frères Gille…

On aurait presque tendance à l’oublier, mais Bertrand et Guillaume Gille sont revenus à Chambéry ! Les arrivées de Mikkel Hansen, Luc Abalo, ou Didier Dinart ne sont pas les seules de qualité mais ont pourtant éclipsé celles des deux frangins les plus connus du handball mondial. Le club savoyard a ainsi réuni la fratrie au grand complet, puisque – ne l’oublions pas – Benjamin Gille y joue, en tant que capitaine. Mais ce n’est pas tout. Chambéry, comme l’an dernier, peut s’appuyer sur ces nombreux internationaux : Cyril Dumoulin, Edin Basic, Cédric Paty, Olivier Marroux, Damir Bicanic, Kevynn Nyokas, Grégoire Detrez et Karel Nocar, sans oublier ses jeunes en devenir, dont Timothey N’Guessan fait partie. Bref, pourquoi Chambéry serait-il condamné à jouer les seconds rôles, cette saison ? En quoi son effectif serait-il de moins bonne qualité que celui de Montpellier et de Paris ?

La crainte des trois clubs (Montpellier, Chambéry et Paris) réside dans le fait de ne pas jouer la Ligue des Champions la saison prochaine. Pour les trois clubs, ne pas jouer la Coupe d’Europe serait un énorme couac, un coup d’arrêt dans la croissance de chacune de ces entités. Quelque chose d’inimaginable, finalement. Et une 3e place qualificative, alors ? Cyril Dumoulin en est sûr, la France l’aura : « Non seulement j’y crois mais j’en suis sûr. Je ne vois pas comment la Fédération ne peut pas s’adapter à cette reconfiguration des championnats majeurs. Le championnat de France mérite une 3e place qualificative en Ligue des Champions, mais pour ça, il faut un petit coup de main de notre part. Il faut que Chambéry et Montpellier sortent des poules, et alors, je pense qu’on aura cette 3e place. » Bien évidemment, Chambéry n’est pas seul dans la course à l’Europe : Dunkerque, Saint Raphael ou Nantes peuvent y prétendre sans présomption, sans prétention et en toute logique.

Au-delà du sportif, Chambéry n’est pas non plus derrière les deux favoris désignés des médias (HandNews en tête !). La communication, axée aujourd’hui sur la fratrie Gille, est une des meilleures de la Ligue, si ce n’est la meilleure. Leur présence sur les réseaux sociaux en est aussi la preuve. La Ligue des Champions est un objectif de plus en plus crédible et va permettre au club de grandir encore un peu plus et d’acquérir de l’expérience, non-négligeable au vu du niveau de la D1. Le Phare est un incroyable chaudron, où il est difficile de venir gagner. Ses supporters y sont fidèles et sont des passionnés. Toute la ville est derrière cette équipe, contrairement à Montpellier et Paris, où d’autres sports règnent aussi. Bref, tous les feux sont au vert du côté de la Savoie pour viser non pas une place qualificative en Ligue des Champions mais le titre. Ne nous leurrons pas, Chambéry, tout comme Montpellier, pourrait se plaindre de la (sur)médiatisation du PSG, mais n’en ai pas moins soulagé. La pression n’est plus sur ses épaules mais sur celles des Parisiens. Un moindre mal, pour Chambéry.

Pour revoir les images de la finale du Trophée des Champions entre Dunkerque et Chambéry :


Résumé Finale Dunkerque vs Chambéry – Trophée des champions by HandNews

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Stéphane - le 16 septembre 2012 à 19h36

    Juste une petite correction c’est Kevynn Nyokas pas Olivier

  2. Paris bynight - le 16 septembre 2012 à 20h02

    Article très intéressant mais je ne pense pas que quelqu’un ait douté du potentiel savoyard à jouer le titre cette année.

    Maintenant il est clair que la surmédiatisation du PSG peut aider à retirer de la pression pour les clubs qui jouent une place Européenne cette année…. n’est ce pas un mal pour un bien au final de capter toutes les attentions ? le débat est ouvert….

    • Basic - le 17 septembre 2012 à 15h17

      Aucun spécialiste n’ignore que Chambéry a des chances réelles de jouer le titre, je suis d’accord, mais les médias ont tendance à snober Chambéry en ce moment et ça en devient presque agaçant. Et même dans l’émission « les spécialistes », ils étaient tous à parler de Paris et Montpellier, seul Costantini se marrait en soulignant que les équipes qui allaient passer entre les mains des frères Gille allaient y laisser quelques plumes.

      Comme tu dis ça va sans doute laisser Chambé travailler tranquille. Mais je trouve important de souligner qu’on a 3 candidats sérieux au titre, et que ça fait un moment que ça nous était pas arrivé en France.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves