Esp

San Antonio se retire de la Liga Asobal

Un club mythique du handball européen vient de se voir contraint à renoncer à son engagement en Liga Asobal. Les dirigeants de San Antonio (anciennement Portland San Antonio) ont été incapables de trouver un nouveau sponsor après le retrait d’Amaya, son ancien sponsor. Incapable d’apporter les 50000€ de garantie nécessaires à leur inscription ainsi que les 14 contrats professionnels nécessaires. Le club de Pampelune sera donc relégué en deuxième division, et il n’est pas encore clair de ce qu’il adviendra des joueurs en ce moment sous contrat. C’e est le troisième club qui renonce à son engagement en Liga Asobal en un mois, après Torrevieja et Antequera.

Portland San Antonio était un des leaders du handball européens au début des années 2000, remportant la Ligue des Champions en 2001. De nombreuses stars du handball mondial y ont joué, dont Ivano Balic, Jackson Richardson et Mateo Garralda.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Danibar - le 19 juillet 2012 à 21h28

    Comme autres stars qui ont porté le maillot de Pampelune on peut citer Yakimovich et le préféré de ces dames : Kristian Kjellling.
    Montpellier a remporté son titre européen contre Pampelune en 2003:http://www.dailymotion.com/video/xgsyyo_montpellier-pampelune-2003_sport
    Le match retour , joué à Bougnol, fut un authentique exploit puisque Montpellier a réussi à remonter un handicap de 8 buts encaissés au match aller pour s’imposer de 12 buts au final .
    Le but de Michael Guigou qui tire à l’aveugle dans le dos alors qu’il est balancé par le défenseur adverse au moment du shoot restera le chef-d’oeuvre de cette performance collective.
    Encore une fois je suis bien triste de ce qui arrive en Espagne à l’heure actuelle.

  2. Sk. - le 20 juillet 2012 à 10h44

    A ne pas avoir de DNCG, ni aucun type d’organisme de régulation, on en arrive à des situations ubuesques où des clubs endettés enrôlent de grands joueurs à tour de bras… Pour finalement déclarer faillite. La asobal l’an prochain va êter bien triste, il serait temps pour eux de réduire la voilure à 14 clubs, et surtout de mettre en place un système de surveillance qui éviterait des hécatombes comme cet été. St Cyr en a fait les frais en France l’an passé, mais ainsi, il n’y a pas d’effet de dominos. Moi je suis à la fois triste pour la Asobal, mais pas mécontent de voir cette concurrence déloyale prendre fin, fût-ce si brusquement et au détriment de socios qui pâtissent de la mauvaise gestion de leurs dirigeants…

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves