Final4 – 1/2 finale

Kiel s’impose sur le fil

Il s’en est fallu de peu pour que Kiel soit emmené en prolongation par une équipe de Berlin qu’on savait performante, mais qu’on n’imaginait pas titiller à ce point le leader invaincu de la Bundesliga.

Dès le début du match, les zèbres de Kiel ont enflammé la Lanxess Arena de Cologne en menant 8-3 au bout de treize minutes. La défense de Berlin ne faisait pas le poids, Silvio Heinvetter ne pouvait rien tandis qu’en face Thierry Omeyer réalisait un excellent début de partie, stoppant notamment un pénalty d’Iker Romero. Tout de suite, Dagur Sigurdsson pose son temps-mort, et son effet ne se fait pas ressentir immédiatement. Mais les renards de Berlin remontent petit à petit leur retard, avec un Petersson enfin efficace, tandis que les joueurs de Kiel s’appliquent à apporter du danger sur tous les postes, avec sept buteurs différents dans la première partie du match. Omeyer continue son show, mettant en échec à peu près tout le monde, surtout Richwien l’ailier droit de Berlin. Le jeu des berlinois ne repose en attaque que sur la réussite de Jazska, qui est le seul à prendre sa chance de loin avec réussite. La pause est atteinte sur le score de 15-12 pour Kiel.

Après le retour de la pause, c’est Stochl qui est dans le but de Berlin, et l’effet est immédiat puisqu’à la 36ème les renards ont recollé à 15-14. Les contacts se sont plus durs, et malgré les grosses prestations de Jaszka et de Petersson (six et sept buts respectivement), Kiel reprend une petite marge d’avance, devançant leurs adversaires 24-20 à la 48ème minute grâce notamment à son tchèque Filip Jicha qui avec ses onze buts est très clairement l’homme du match. Mais Berlin est décidément habitué aux retournements de situation dans cette Ligue des Champions. Grâce à une nouvelle bonne période de Stochl dans ses cages, et à l’application à la finition de Laen, ils recollent à 24-23 à la 56ème et on sent que Kiel est au bord de la rupture. De plus, Kim Andersson est exclu pour deux minutes dans la foulée. Mais Kiel s’en remet aux hommes forts de ces dernières années, Filip Jicha convertit un pénaltypuis envoie un missile à onze mètres tandis que Omeyer gagne un duel important avec l’ailier de Berlin Nincevic. Malgré une pression immense, Kiel décroche sa qualification pour la finale de la Ligue des Champions. Mais vraiment, ce soir, Berlin a montré que les zèbres ne sont pas imbattables.

RDV demain à 18h, en direct sur Sport+, pour suivre la finale THW Kiel – Atletico Madrid.

Pour revoir un résumé de la rencontre, c’est par ici!


Demi-Finale Ligue des Champions Füchse Berlin -… par Handnews

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves