All – J16

Flensburg gagne de peu et reste leader

flensburg victoire domicile

Vainqueur à dix secondes de la fin contre Berlin (27-26), Flensburg parvient à garder sa place de leader de justesse à la différence de buts. Kiel et Rhein-Neckar restent au contact avant le choc qui les opposera mercredi.

Le match de la journée : Flensburg-Berlin

Velimir Petkovic a eu droit à un baptême du feu particulier pour son premier match à la tête des Füchse Berlin : un déplacement chez le leader invaincu depuis plus d’un an à domicile en championnat, le SG Flensburg-Handewitt, et sans trois joueurs essentiels de sa base arrière : à peine remis de blessure, Kent Robin Tönnessen est tombé malade, tandis que Fabian Wiede a été opéré à l’épaule et que Petar Nenadic était aussi absent. Pour compléter le tableau, Drago Vuckovic, touché à l’épaule, ne pouvait jouer qu’en défense (il a été opéré ce mardi). L’ailier Mattias Zachrisson a donc dépanné sur la base arrière.

Si Kentin Mahé, auteur d’un match solide (6 buts), ouvre le score pour Flensburg, c’est Berlin qui joue mieux en début de match. Les joueurs de la Capitale s’appuient sur une défense solide autour de Jakov Gojun et Kresimir Kozina. Ce dernier marque en contre pour donner deux buts d’avance aux visiteurs (4-6, 13′), alors que du côté de Flensburg, le chef de la défense Tobias Karlsson a déjà été exclu deux fois. Fle-Ha ne se laisse néanmoins pas faire et développe un jeu intéressant. Sur 7m, Mahé tire sur le poteau mais profite que la balle rebondisse sur Heinevetter (5-6, 14′). Le Français décoche ensuite un missile à 9m pour redonner l’avantage aux siens (9-8, 19′). Berlin ne se laisse pas larguer et Paul Drux égalise à nouveau (12-12, 29′) mais Holger Glandorf, auteur d’une récupération in extremis sur Steffen Fäth, trompe Silvio Heinevetter sur le buzzer (13-12, 30′).

La deuxième période est tout aussi passionnante. Le niveau de jeu est élevé, les deux équipes livrent un vrai beau match de handball avec des défenses solides et de bons gardiens, Heinevetter pour Berlin et Andersson Flensburg. Entré à la pause, Thomas Mogensen feinte la défense pour ouvrir son compteur (14-12, 31′), et Anders Zachariassen donne jusqu’à trois buts d’avance au SG (17-14, 37′). Berlin revient vite au score (17-17, 39′), et finit même par reprendre l’avantage sur un but d’Ignacio Plaza Jimenez, servi idéalement par Christoph Reißky (19-20, 46′). La Flens-Arena, debout à toutes les attaques des locaux en deuxième mi-temps, pousse pour la victoire des siens. Glandorf répond à un shoot puissant de Drux dans le même registre (23-24, 55′), mais le demi-centre des Renards, excellent dans la fin de rencontre, en remet une couche (23-25, 56′). Flensburg égalise grâce à une fantastique parade d’Andersson devant Fäth, suivie par un tir dans la lucarne de Glandorf (25-25, 58′). Une contestable décision arbitrale vient gâcher le tableau pour Berlin : sur ce qui semblait être un passage en force de Kentin Mahé, les arbitres sifflent faute et carton rouge direct pour Mattias Zachrisson à 1’40 » de la fin. Si un 7m de Hans Lindberg, auteur d’un grand match (8 buts dont 5/6 pen.), laisse Berlin à égalité à 40 secondes du terme, Lasse Svan donne la victoire aux siens à 10 secondes de la sirène (27-26). Flensburg a eu très chaud pour sauver sa place de leader.

Kiel et Rhein-Neckar Löwen vainqueurs avant leur duel

L’opération est d’autant plus importante pour Flensburg puisqu’elle survient avant un choc entre ses deux co-leaders, Kiel et Rhein-Neckar Löwen, ce mercredi. Le deux se sont assurés une victoire avant de s’affronter. A Gummersbach, Kiel est resté devant au score toute la rencontre et a fait preuve de beaucoup d’assurance. En tête de six buts à la pause (11-17), les Zèbres ont conservé cette avance jusqu’au bout (23-29), notamment grâce aux 15 arrêts d’Andreas Wolff.

Ça a été beaucoup moins évident pour le champion en titre. A domicile contre Erlangen, Rhein-Neckar n’a pas réussi à creuser l’écart (23-23, 48′) avec un duo de portiers hors du coup (4 arrêts au total pour Andreas Palicka et Mikael Appelgren). RNL a dû s’appuyer sur Kim Ekdahl du Rietz (9 buts) et Gudjon Valur Sigurdsson (11 buts dont 6/6 pen.), auteur de cinq des six derniers buts des Lions, pour emporter la partie (29-27) et rester co-leader.

Magdebourg et Leipzig se défoulent

Pour sa dernière de l’année civile à domicile, le SC DHfK Leipzig devait tenir à remercier ses supporters pour leur soutien en 2016, une année faste pour le club qui a enchaîné maintien brillamment obtenu, début de saison réussi au-delà des espérances et qualification pour le Final4 de la Coupe d’Allemagne. Balingen a fait les frais de cette fête, puisque le HBW n’a pas existé ou si peu dans cette rencontre (9-3, 15′ ; 16-11, 30′), et a été trop dépendant de son ailier Yves Kunkel (11 buts dont 6/8 pen.), qui jouera la saison prochaine à… Leipzig. Vainqueur 34-23, Leipzig remporte la victoire la plus large de sa jeune histoire en Bundesliga.

On reproche suffisamment à Magdebourg son inconstance pour ne pas saluer ici le festival offensif réalisé à Coburg. L’avant-dernier du championnat n’avait jamais encaissé plus de 33 buts cette saison, il en a pris 42 face au SCM, pour une fois super réaliste (42 buts sur 52 tirs). Les visiteurs ont vite assommé Coburg avec la réussite de leurs ailiers, Robert Weber à droite (10 buts dont 4/4 pen.), Matthias Musche à gauche (9 buts) pour gagner avec quinze buts d’avance (27-42). Coburg devra être plus solide défensivement mercredi, à domicile, contre Flensburg.

Göppingen écrase Wetzlar

En voilà une manière de fêter l’accueil du Final4 de Coupe EHF en mai prochain. Göppingen a livré un match plein à domicile face à Wetzlar. Frisch Auf! a assommé le HSG dès le premier quart d’heure, l’ailier Marcel Schiller (meilleur buteur du match avec 8 buts) donnant sept buts d’avance aux siens (13-6, 18′). La barre des dix buts d’avance est franchie en début de deuxième période (24-14, 38′). Wetzlar a tout simplement sombré à l’EWS-Arena (36-25), dans une période où tout réussit à Göppingen : les Souabes signent leur quatrième victoire de rang et retrouvent enfin la première partie de tableau.

Hanovre et Melsungen, tombeurs de relégables

Privé de son rêve de Final4 de Coupe cette semaine à Leipzig, le TSV Hannover-Burgdorf devait relever la tête en déplacement à Lemgo, toujours dans la zone rouge. Après une première période assez serrée au score (11-13, 30′), Hanovre a fait la différence dès le début de la deuxième (13-20, 40′), grâce notamment à son ailier droit Timo Kastening (10 buts) et son gardien Malte Semisch (16 arrêts). Malgré les 14 arrêts de Piotr Wyszormirski, le TBV n’a pas fait le poids et s’incline logiquement 26-31.

De son côté, Melsungen devait absolument gagner à domicile contre la lanterne rouge, Bergischer. Porté par Johannes Sellin, un des ailiers en fin de contrat les plus cotés du marché (12 buts, dont 5/5 pen.), le MT est resté devant au score durant tout le match, prenant le large en deuxième période (24-17, 42′). Avant un match qui s’annonce compliqué à Magdebourg, Melsungen s’est donc mis en confiance avec une victoire pas trop compliquée (32-28) face aux coéquipiers de Vitor Szilagyi (6 buts).

Minden prend le large sur la zone rouge

Promu cette saison, le club historique du GWD Minden a signé une très grosse opération ce week-end. En déplacement chez un concurrent pour le maintien, le TVB Stutgart, les Verts entrent bien dans la partie (4-9, 13′), mais Stuttgart recolle petit à petit et l’expérimenté Dragos Oprea égalise (13-13, 26′). S’en suit un mano a mano entre les deux équipes, à égalité à trois minutes de la fin (29-29, 57′). Minden fait finalement la différence avec les arrêts de Kim Sonne Hansen (trois parades dans les deux dernières minutes) et deux buts de Christoffer Rambo et Dalibor Doder. Fort de ce succès (29-31), Minden prend cinq points d’avance sur Stuttgart, premier non-relégable, et sept sur la zone rouge. Une situation rêvée peu avant la trêve.

Retrouvez le classement sur notre site. Le championnat reprend ce mercredi avec plusieurs affiches au programme, dont le choc entre Kiel et Rhein-Neckar Löwen (18h30, en direct sur beIN Sports 3), dans une ambiance sans doute particulière suite à l’attentat qui a secoué Berlin lundi soir. Une dernière journée avant la trêve est prévue le 26 décembre.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne
Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves