JO (M)

Kempa mène la danse des équipementiers

GENSHEIMER Uwe-Allemagne-240716-0250

Parmi les douze nations qui s’apprêtent à débuter les Jeux Olympiques de Rio, six porteront des maillots Kempa sur le parquet de la Future Arena. Une domination nette et sans partage pour la firme allemande, qui remporte haut la main la médaille d’or des équipementiers. Ainsi, la Tunisie, le Qatar, la Pologne, la Slovénie, la Suède et l’Allemagne joueront avec des maillots Kempa.

Derrière, six autres équipementiers se partagent équitablement les six nations restantes. Double tenante du titre, la France jouera avec son traditionnel maillot Adidas, alors que les Bleus défileront en Lacoste ce vendredi – équipementier officiel de la délégation tricolore – lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Pays hôte, le Brésil évoluera de son côté en Asics, alors que le Danemark jouera en Puma, l’Egypte en Macron, la Croatie en Joma, et l’Argentine en High Runner.

Les équipementiers des JO 2016 :

Kempa (6) : Tunisie, Qatar, Pologne, Slovénie, Suède, Allemagne
Adidas (1) : France
Macron (1) : Egypte
Puma (1) : Danemark
Asics (1) : Brésil
Joma (1) : Croatie
High runner (1) : Argentine

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jpf - le 3 août 2016 à 14h44

    A quand Hummel en sponsor d’équipe nationale ? Ils font des très bons produits !

    • Syahn - le 3 août 2016 à 15h32

      Je les trouve quand même un ton en dessous ces derniers temps, hormis la gamme Fireknight qui pour une raison n'a pas pris à hauteur du potentiel, les nouvelles générations des concurrents sont au dessus en chaussures et en équipement.

      Et on va pas mentir pour les maillots leur taillee généraliste L/XL même si elle offre une solution facile de gestion de matériel pour les clubs ne met pas forcément en avant l'athlete (en gros dans mon maillot hummel j'étais sappé comme un sac l'an passé)

  2. jbclamence35 - le 3 août 2016 à 18h08

    Je croyais que les équipes devaient prendre l'équipementier de leur délégation aux JO… J'ai rêvé ? Yavait eu l'histoire du foot féminin à Londres.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves