LdC (M) – J8

Deux clubs français qualifiés !

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

C’est l’enseignement du weekend, Montpellier et Nantes ont validé leur ticket pour les barrages de poules basses. Dans le groupe A, la situation se décante tandis que dans le B elle est plus serrée que jamais.

Groupe A

nilsson-veszprem-2« Pour la première place, c’est clairement mort pour nous » nous soufflait, dépité, Andreas Nilsson après que son équipe se soit incliné à Paris hier (24-28). Il faut dire qu’avec cinq points de retard sur le PSG et Barcelone, Veszprem ne pourra plus revenir sur la tête du groupe, sauf catastrophe industrielle. Pendant que Paris enchainait avec une nouvelle démonstration, Barcelone n’a pas plaisanté face à Silkeborg (33-19). Avec le retour de Cédric Sorhaindo, les Blaugrana ont pris les commandes du match dès son coup d’envoi, menant déjà de huit buts à la pause (18-10) avant de dérouler en seconde. Dika Mem en a profité pour inscrire quatre buts et ses coéquipiers ont montré qu’ils étaient prêts pour le choc de samedi prochain. Derrière, tout le monde s’est appliqué à se neutraliser. Balayés la semaine passée sur son terrain, Kiel a pris sa revanche en allant s’imposer à Flensburg mercredi (26-25), avec cinq buts chacun pour le trio Zeitz-Duvnjak-Ekberg. Enfin, Schaffhausen a pris ses premiers points dans la compétition en s’imposant face à Plock (27-25). Pourtant derrière à la pause, les Suisses ont accéléré après le repos pour prendre l’avantage grâce notamment à la grosse performance de Gabor Csaszar (8 buts).

Groupe B

Crédits : rhein-neckar-loewen.de

Crédits : rhein-neckar-loewen.de

Bien malin celui qui devinera qui finira en tête de ce groupe B, puisqu’après huit journées, quatre équipes se tiennent en un point. On pensait le Vardar Skopje détaché après sa victoire face aux Rhein-Neckar Löwen la semaine passée, que nenni ! Les coéquipiers de Joan Canellas se sont inclinés face au même adversaire dans leur salle, inviolée jusque là (26-29). Même en laissant quelques titulaires sur le banc de touche (Petersson, Groetzki), les lions ont pris l’avantage en seconde période, avec une grosse partie d’Appelgren dans ses cages tandis que Mads Mensah Larsen et Harald Reinkind scoraient sept fois chacun. Kielce profite de cette surprise et de sa victoire face à Zagreb (29-25) pour revenir à égalité de points avec le Vardar, tandis que Rhein-Neckar pointe à une longueur en compagnie de Szeged. L’invité surprise hongrois continue son bonhomme de chemin et ce weekend, c’est Kristianstad qui en a fait les frais (33-28). Six buts pour Mztej Gaber, leader offensif inattendu de la formation de Juan Carlos Pastor qui pourraient encore prendre des points dès le weekend prochain avec la réception de Celje, qui sort d’un deuxième match nul en une semaine face au Meshkov Brest (36-36).

Groupe C

fabregas-ludovic-montpellier-231116-9944La victoire de Montpellier sur Naturhouse La Rioja (37-27) a validé le ticket des Héraultais pour les barrages des poules basses. Mais la course à la deuxième place est plus ouverte que jamais, puisque, mathématiquement, les cinq autres équipes de la poule peuvent encore se qualifier. Ce weekend, Chekhov a enchainé avec une nouvelle désillusion en perdant à domicile face à Elverum (26-31), huit jours après avoir créé l’exploit à La Rioja. La formation russe se fait donc dépasser par le Metalurg Skopje qui pointe désormais à la troisième place après sa victoire sur Presov (26-20). Trois pénaltys ratés et une première période bancale n’ont pas empêché Filip Taleski de se réveiller après le repos. Avec ses dix buts, il finit homme du match et se rapproche de son énorme performance de la première journée, où il avait trouvé treize fois les filets.

Groupe D

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

Pour Nantes aussi, les portes des barrages se sont ouvertes ce weekend, grâce à une belle victoire sur le terrain de Besiktas (28-33). Et la prochaine journée pourrait bien révéler le nom du second élu. Le Motor Zaporozhye reçoit ainsi le Besikats, soit un duel entre le second et le troisième de la poule. En cas de victoire, les Ukrainiens auront leur ticket en poche. En revanche, s’ils venaient à s’incliner, ils n’auraient plus leur destin en main. En milieu de semaine, Zaporozhye a étrillé les Roumains du Dinamo Bucarest (35-27), malgré les onze buts de Sajad Esteki, tandis qu’Holstebro, bien qu’éliminé, a empoché sa deuxième victoire, cette fois face à Braga (34-29). Les Danois laissent ainsi la place de lanterne rouge aux Portugais.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL
Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves