Starligue

Après Nyateu, Suty arrive à Nîmes

Jérémy Suty (Cesson)
Après O’Brian Nyateu, l’USAM Nîmes a engagé un deuxième renfort haut de gamme en la personne de Jérémy Suty.

Décidément, le projet nîmois continue de séduire quelques-unes des valeurs sûres de notre championnat. Rémy Salou ou Aljosa Rezar la saison passée, O’Brian Nyateu il y a quelques jours et maintenant Jérémy Suty, l’arrière gauche de Cesson-Rennes. A 30 ans et après cinq saisons en Bretagne, l’ancien Dijonnais s’est engagé jusqu’en juin 2020 avec l’USAM. « Avec l’arrivée de Jérémy, on est dans la lignée de la construction de notre effectif. Avec une masse salariale inchangée, il nous faut être malins dans notre recrutement » expose Franck Maurice, le coach nîmois. « Il faut mettre en avant le travail du club qui arrive à séduire des joueurs très sollicités. O’Brian et Jérémy avaient d’autres propositions mais qu’ils s’engagent avec nous est la preuve de l’attractivité de notre projet. »

Suty : « Le projet nîmois est cohérent »

SUTY Jérémy-Cesson-191115-2577Le profil recherché par le staff nîmois était clair : « Un joueur majeur dans son club, polyvalent et si possible français ». Et Jérémy Suty, désormais le leader de l’attaque cessonnaise, coche toutes les cases requises. Presque cinq buts par match depuis le début de la saison, dans des moyennes équivalentes sur les deux derniers exercices, il est désormais un joueur incontournable dans l’effectif de Yérime Sylla. Qui le verra donc s’éloigner l’été prochain.
« J’ai privilégié la discontinuité, ou je prolongeais avec Cesson ou je partais pour Nîmes. A 30 ans, j’arrive à un tournant de ma carrière et j’ai voulu me remettre en question » explique Suty, séduit lui aussi par le projet nîmois. « Depuis l’arrivée de Gudjonsson et Hallgrimsson il y a quelques années, le projet est cohérent, ambitieux tout en restant réaliste. Le recrutement est fait de façon très intelligente afin de mélanger des éléments d’expérience et d’autres plus jeunes. » Et pour lui, le choix n’a pas été évident tant il se sentait bien en Bretagne mais l’occasion était trop belle pour la laisser passer. « Je suis très honoré que Nîmes ait pensé à moi mais j’ai encore une saison avec Cesson et j’entends bien être à 100% jusqu’en juin » conclut-il.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Starligue
Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves