All

Le 7 de la première partie de saison

Duvnjak Kiel

Pour la trêve internationale, Handnews revient sur le début de saison de la Bundesliga, en ressortant un sept des joueurs à ressortir sur les dix-huit premiers matchs.

Gardien : Mattias Andersson (Flensburg)

andersson-flensburg-3Le Suédois de Flensburg est le gardien de la meilleure défense du championnat (ex-aequo avec Kiel), et il contribue largement à la première place au classement de son équipe avec son pourcentage élevé d’arrêts. Facile à retenir : Andersson, 38 ans, arrête 38% des tirs sur les 18 premiers matchs de la saison. Large leader du nombre d’arrêts (223 parades, soit une moyenne de plus de 12 par match), il est aussi le gardien qui a arrêté le plus de jets de 7 mètres cette saison (13). Mattias Andersson laisse peu de place à son collègue sur le poste, le Danois Kevin Møller, qui a joué moins de deux heures en championnat cette saison. Finalement, Andersson laisse surtout sa place quand Ljubomir Vranjes veut jouer avec sept joueurs de champ, Møller étant plus rapide que lui pour revenir sur le terrain… Les excellentes performances du portier de Flensburg ne doivent néanmoins pas éclipser les bons débuts de saisons d’Andreas Wolff, vraie bonne recrue de Kiel, ou de son remplaçant à Wetzlar, Benjamin Buric.

Ailier droit : Ole Rahmel (Erlangen)

Erlangen est sans conteste la sensation de ce début de saison en Allemagne. Le promu affiche un début de saison à l’équilibre (9 victoires pour 9 défaites), et est déjà quasiment maintenu. Dans ce collectif bien huilé, il y a quelques révélations (comme le pivot Jonas Thümmler) et des confirmations. Ole Rahmel fait partie de cette dernière catégorie : déjà bien connu, le joueur de 27 ans confirme cette année qu’il fait partie des meilleurs allemands à son poste. Avec 110 buts, il est le troisième meilleur buteur de Bundesliga derrière les autres ailiers droits Johannes Sellin (Melsungen) et Robert Weber (Magdebourg), mais a un meilleur pourcentage de réussite qu’eux, et demeure le meilleur buteur du championnat dans le jeu (92 buts). En fin de contrat à Erlangen, il ne sera pas retenu par le club. Rahmel serait proche de Kiel pour la saison prochaine.

Arrière droit : Holger Glandorf (Flensburg)

glandorf-holger-flensburg-161016-2576Flensburg est la meilleure défense, mais aussi la meilleure attaque du championnat. L’actuel leader continue de s’appuyer sur les valeurs sûres de son effectif, dont Holger Glandorf. Deuxième meilleur passeur du championnat, troisième meilleur buteur parmi les arrières droits, il a été particulièrement précieux lors du match arraché dans les derniers instants contre Berlin ou contre Rhein-Neckar en début de saison (7 buts pour les deux matchs), et demeure une des armes favorites du club du Nord en attaque et sait toujours débloquer des situations. Et quand il est un peu moins bon, Flensburg tousse aussi un peu, comme contre Kiel ou plus dernièrement contre Melsungen, les deux seules équipes contre qui le SG a perdu des points. Kai Häfner, l’arme fatale de Hannover-Burgdorf, est l’autre arrière droit qui ressort du lot sur le début de saison.

Demi-centre : Domagoj Duvnjak (Kiel)

Kiel est une équipe encore imparfaite sur le début de saison, notamment sur la base arrière. Entre des jeunes qui ne peuvent que progresser (Nikola Bylik est pour l’instant plus intéressant que Lukas Nilsson), des blessés (Christian Dissinger, Steffen Weinhold) ou des inconstants (Marko Vujin), Domagoj Duvnjak fait figure de valeur sûre. Le meneur est excellent depuis le début de la saison, et son côté indispensable s’est particulièrement vu contre Rhein-Neckar Löwen, malgré la défaite de son équipe. Duvnjak avait été au four et au moulin : impliqué en défense, excellent à la mène avec des caviars distribués et buteur prolifique (7 buts). Dule est-il trop seul à Kiel ? En tout cas, en grande partie grâce à lui, le THW est bien dans la course au titre avec un point de retard sur la tête seulement…

Arrière gauche : Philipp Weber (Wetzlar)

Le grand chambardement estival de Wetzlar (10 arrivées, 9 départs) avait de quoi inquiéter sur la saison de l’équipe coachée par Kai Wandschneider. Finalement, le HSG a signé un gros début de saison avec une victoire contre Kiel, et les places européennes sont à sa portée. Cela s’est fait notamment grâce au début de saison canon de Philipp Weber, arrivé cet été de Leipzig avec son coéquipier Philipp Pöter, qui a passé la première partie de saison à l’infirmerie. Weber s’est vite révélé indispensable en attaque, avec quatorze matchs sur 18 à cinq buts ou plus, et a pris ses responsabilités pour les jets de sept mètres. Il est aujourd’hui le quatrième meilleur buteur du championnat avec 110 buts, et a logiquement été appelé en équipe nationale pour préparer le Mondial. Notre arrière gauche aurait aussi pu être Kim Ekdahl du Rietz (Rhein-Neckar Löwen), qui reste sur deux très bons mois avec les Lions, avec notamment un gros match contre Kiel en décembre dernier.

Ailier gauche : Lukas Binder (Leipzig)

Lukas Binder DHfK Leipzig« Je pensais avant que je pourrais devenir un bon joueur de troisième division. Et là, je vais à Hambourg. Je pense que je dois d’abord m’asseoir et boire une bière. » Lukas Binder était tout retourné après la victoire de son équipe, Leipzig, contre Hanovre en Coupe (28-24), et qui lui a ouvert les portes du Final4 de Hambourg. Binder, né à Leipzig et qui a toujours joué pour le club (d’abord pour une antenne du club, puis depuis 2008 chez les Verts), a tout connu avec le club saxon ces dernières années, où il est passé de la quatrième division à la première partie du classement en championnat. Le SC DHfK a même été longtemps cinquième de Bundesliga, notamment grâce à son ailier et capitaine, quatrième meilleur buteur chez les ailiers gauches. Sa nomination au All Star Game 2017 aux côtés de références comme Gudjon Valur Sigurdsson (Rhein-Neckar Löwen) ou Anders Eggert (Flensburg) est un juste retour des choses pour cet ailier de 24 ans, qui incarne au mieux la réussite de Leipzig cette saison.

Pivot : Patrick Wiencek (Kiel)

Wiencek KielPas facile de ressortir un pivot parmi le jeune Jannick Kohlbacher (Wetzlar), le champion olympique Henrik Toft Hansen (Flensburg) ou le champion d’Europe Hendrik Pekeler (Rhein-Neckar Löwen), mais notre choix s’est finalement porté sur Patrick Wiencek, le taulier de Kiel. Avec Domagoj Duvnjak, il est le grand leader des Zèbres sur le terrain, et son association avec le demi-centre croate est un régal. Dur sur l’homme en défense, il est également un bon buteur, le deuxième pivot le plus prolifique de Bundesliga. Après avoir connu une longue blessure la saison dernière, le blond Wiencek prouve toujours qu’il est l’un des tous meilleurs pivots du monde.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves