All

Magdebourg prolonge Damgaard, du mouvement à Minden

Le point sur les derniers mouvements en Allemagne, moins nombreux sur le mois écoulé : Minden a été très actif, des clubs attendent d’être fixés sur leur sort pour peaufiner leur effectif. Magdebourg conserve ses cadres.

Auteur d’une excellente deuxième partie de saison, le SC Magdebourg a vu ses joueurs être courtisés par de plus grandes écuries. Mais le club est-allemand sait conserver ses cadres. Après Christian O’Sullivan, ce sont Jannick Green et Michael Damgaard qui ont prolongé leurs contrats jusqu’en 2020. Jannick Green, dont le bail courrait jusqu’en 2018, était en contact avec Flensburg qui comptait sur lui pour remplacer Kevin Møller qui quittera le SG en 2018. Le Danois a décliné l’offre et a préféré prolongé l’aventure en Saxe-Anhalt pour les trois prochaines années. Son compatriote Michael Damgaard, arrivé en 2015 et rapidement devenu la coqueluche du public, a lui aussi décidé de rempiler. Une vraie bonne affaire pour le SCM qui conserve son meilleur atout offensif.

Mansson et Pusica arrivent à Minden

L’équipe allemande la plus active sur le marché des transferts ces dernières semaines est sans conteste Minden. Le GWD, promu et auteur d’une saison convaincante, a prolongé son coach Frank Carstens jusqu’en 2019, et a recruté deux joueurs pour renforcer son équipe. Avec Miljan Pusica, Minden trouve un arrière solide en défense et qui connaît la Ligue des champions pour porter le maillot du Wisla Plock. L’international serbe a signé deux ans. Minden est aussi allé chiper Anton Mansson à Lemgo. Le pivot suédois de 28 ans, bon en attaque comme en défense, apportera de l’expérience (il a joué six saisons en Bundesliga) à une équipe qui compte plusieurs jeunes, tout en rajeunissant la défense du GWD. En effet, les Verts et Blancs se séparent de trois joueurs très expérimentés qui cherchent encore un point de chute : Miladin Kozlina (34 ans), Joakim Larsson (33 ans) et Magnus Jernemyr (40 ans, photo) sont sur le marché. Ce dernier, ancien joueur de Barcelone et joueur important de la sélection suédoise des années 2000, ne compte pas arrêter le handball (« je deviendrais fou », a-t-il notamment déclaré), et aurait des offres notamment du Moyen-Orient, d’après le journal suédois Aftonbladet. Florian Freitag quitte lui aussi le club pour pouvoir se consacrer à son métier d’architecte. Il s’est engagé avec un club de troisième division, Burgwedel, pour continuer à jouer au handball. L’arrière Sören Sudmeier, 26 ans et formé au club, a rempilé une saison de plus avec le GWD.

D’autres joueurs quittent l’élite du handball allemand pour évoluer à un plus bas niveau. Kevin Herbst (Erlangen) retourne à Hambourg, qu’il avait quitté au moment de la liquidation du club. Le HSV ambitionne de monter en deuxième division la saison prochaine. Teo Coric (Stuttgart) renforce quant à lui le HC Rhein Vikings, nouveau nom du Neusser HV qui s’installe à Düsseldorf. L’ambitieux promu en 2. Bundesliga a recruté plusieurs joueurs passés par la première division pour la saison prochaine (Nils Artmann, Christian Hoße, Alexander Oelze). Les gardiens Mark Ferjan (Füchse Berlin) et Dragan Jerkovic (Stuttgart) joueront respectivement à Emsdetten et Hagen. Lui ne reste pas en Allemagne et avait annoncé son retour en Suède depuis plusieurs mois, Patrick Fahlgren (Melsungen) a officialisé son point de chute : il sera l’année prochaine à Hammarby.

Le flou pour des clubs de bas de tableau…

Si on a eu récemment vent de quelques autres prolongations de contrat – le gardien Malte Semisch à Hannover jusqu’en 2018, le demi-centre champion d’Europe 2016 Martin Strobel avec Balingen jusqu’en 2020 même en cas de descente – le nombre de joueurs en fin de contrat est désormais élevé. Dernier en date, en plus des joueurs de Minden susnommés : Felix König, qui n’est pas prolongé par Balingen. Pas de panique, ces joueurs devraient trouver un employeur dans les semaines à venir, quand la situation sera plus claire quant à savoir qui jouera dans l’élite la saison prochaine. A titre d’exemple, Lemgo doit recruter un gardien et un pivot pour remplacer les partants, Balingen pourrait vouloir se renforcer en cas de maintien, Stuttgart ne sait toujours pas si son gardien Johannes Bitter prolonge l’aventure… Ce flou vaut aussi pour les futurs promus, puisque seul Lübbecke a validé son ticket pour la Bundesliga la saison prochaine et a commencé tôt à se renforcer. Bergischer, de son côté, avait fait le choix de recruter tôt (Darj, Szücs, Arnesson…) malgré une situation incertaine. Le club a engagé un joker médical pour finir la saison, l’arrière iranien Pouya Norouzinejad.

… C’est plus clair pour les autres

Les autres clubs ne devraient plus se montrer très actifs désormais sur le marché des transferts, la plupart ont bouclé leur effectif. Wetzlar a par exemple communiqué ce lundi pour siffler officiellement la fin des incertitudes pour la saison prochaine, en donnant la liste de son effectif pour la saison 2017-2018. Le HSG a annoncé à cette occasion que ses jeunes Tim Rüdiger et Fabian Kraft joueront leur première saison au niveau professionnel. Rüdiger, 19 ans, sera la doublure de Kristian Björnsen sur l’aile droite, tandis que Kraft, 18 ans, remplace Max Holst pendant sa longue blessure, sur l’aile gauche.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves