CDL -Finale

Nantes peut avoir des regrets

Après une mi-temps accrochée, Nantes a vu Paris se détacher doucement et filer vers sa première Coupe de la Ligue. De quoi agacer les joueurs et le staff ligérien qui étaient proches de faire tomber pour la deuxième fois de la saison l’ogre parisien.

La marche à gravir n’est pas si haute finalement pour celui qui depuis le début de la saison chasse le PSG. Que ce soit en championnat, où Nantes est la seule équipe à avoir fait tomber l’armada de Noka Serdarusic, sur la scène européenne où encore une fois les Nantais ont poussé les Parisiens dans leurs retranchements pour se qualifier et c’est désormais en Coupe de la Ligue qu’ils sont venus titiller Paris. Les Nantais pas passés loin d’une victoire, comme cela s’est souvent produit depuis le début de la saison. On sent pour autant une certaine amertume dans le camp du H qui semblait cette fois armé pour l’emporter « C’est un peu frustrant parce que l’occasion se présentait à nous pour gagner un trophée même si c’était Paris » analysait Thierry Anti « Skof notre ancien gardien a aussi fait une belle partie et c’est un élément important dans le match ». Si Thierry Omeyer avait été timide, Gozrad Skof lui ne s’est pas gêné face à son ancienne équipe (8 arrêts au total) . Entré sur deux pénaltys en première période, il démarre la deuxième de la plus belle des manières.

Des erreurs qui gâchent le spectacle

Malgré des échecs au tir, Nantes avait mis le coup de rein nécessaire pour revenir. Le H a même eu une balle pour égaliser. Et c’est dans ce genre de moments que les Nantais regrettent un peu le manque de vigilance de la part de Mrs Bounouara et Sami. « On a la balle pour revenir à égalité et là il y a un contrôle orienté de Mikkel Hansen dans la surface et derrière on prend une contre-attaque et un but » déplorait Nicolas Claire. Son coach n’en pensait pas moins : « Ils gagnent ce ballon au pied ». La veille, c’était Joël Da Silva qui regrettait un appui zone imaginaire, sifflé par la même paire, contre Miroslav Jurka dans les tous derniers instants de la rencontre « J’ai l’impression que la zone n’y est pas, du moins sur les écrans elle n’y est pas du tout. J’aurais aimé que ça se joue autrement que sur ça » disait-il. Pour autant ce n’est pas une excuse suffisante pour justifier le résultat de cette finale. Loin de là et tout le monde a su prendre ses responsabilités sur le plan sportif « Pour gagner contre Paris on n’a pas été assez performants tout simplement, on fait trop d’erreurs même si on fait un bon match. Je pense qu’on fait une bonne première mi-temps mais les exclusions nous coûtent cher » disait justement Rock Feliho. Nicolas Claire lui continuait :« Nous on assume notre défaite et certains devraient assumer leurs responsabilités ». Le H ne se démobilise pas pour autant avec deux grosses rencontres à venir, la première en championnat à Ivry et la seconde en Coupe de France, face à Chambéry.

Maxime Cohen.

25 CommentairesPoster un commentaire

  1. Gire - le 9 avril 2017 à 14h30

    Enfin ! C’est la même paire d’arbitres contre Nîmes non ? qui siffle aussi complètement à l’envers particulièrement dans les moments clés, y a quand même des questions à ce poser !!!!

  2. Jo - le 9 avril 2017 à 15h47

    Sincèrement là rencontre ne bascule pas sur ces erreurs arbitrales PSG restant plus complet que Nantes notamment au niveau des gardiens et de NK qui pèse toujours autant … mais ça fait tache malgré tout …dans le monde pro il faut impérativement un corps arbitral au niveau intégrant le spectacle et le jeu …hors la star ligue évolue au niveau des équipes avec 2 ou 3 équipes capables de rivaliser pour le titre au niveau arbitral seul Pichon Reveret sont au niveau .

  3. DUVAL - le 9 avril 2017 à 16h18

    N’importe quoi le match ne bascule pas à cause de l’arbitrage. Il a été correct. Paris a été meilleur et notamment au niveau des gardiens de but.
    Nantes mauvais perdant et de mauvaise foi. ANTI doit se remettre en question. C’était pas contre Paris son histoire de pantalon baissé avec les soeurs Bonaventura.
    C’est trop facile de se dédouaner sur l’arbitrage…ça devient comme au foot. Stop!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves