EDF Jeune – Mondial

Les Bleuets dans le groupe B

C’est la dernière grande compétition d’une génération d’exception. Le mondial junior (U21) qui aura lieu en Algérie du 18 au 30 juillet sera la dernière occasion de ramener une médaille pour une équipe qui en aura toujours récolté une sur son passage (Or en Europe et Mondial jeune, Bronze à l’Euro juniors).

On connaît déjà une grande partie des visages de cette équipe de France : Benoît Kounkoud, Yannis Lenne, Dika Mem (photo), et plus récemment Melvyn Richardson et Julien Meyer auront déjà été appelé en A. Excpeté Ludovic Fabregas qui est de la même génération, tous pourraient se retrouver pour un dernier voyage ensemble en Algérie, avant de pouvoir se consacrer à leur carrière professionnelle déjà bien entamée. Du voyage, mais toujours pas des vacances d’autant que les bleus ont tiré un groupe relevé qui demandera une attention de tous les instants.

En premier lieu, la Slovénie qu’elle avait affrontée en finale il y a deux ans et qui avait été la seule équipe à leur tenir tête à cette occasion. Cependant, si elle se présente sans Blaz Janc, l’opposition ne sera pas de même hauteur. L’Egypte, la Suède ou le Danemark sont également des équipes capables de renverser l’équipe de France. D’un niveau homogène, ces nations devraient se battre pour les places qualificatives et vaincre l’équipe de France serait gage de passage. Enfin le Qatar dont le niveau est toujours cahin-caha chez les espoirs et face auxquels les bleuets ont rarement été mis en difficulté en amical.

Il faudra à la France évoluer au plus haut pour se permettre d’avoir un tableau dégagé – à l’image des aînés cet hiver. D’autant que le groupe A présente trois adversaires sérieux que sont la Hongrie, l’Allemagne et la Norvège. Avoir à faire à la Corée, le Chili ou les surprenants joueurs des Îles Féroé, en huitième serait un passage moins complexe et permettrait de garder des forces. Enfin l’Espagne (groupe C) et l’Islande (groupe D) ne devraient pas rencontrer de difficultés majeure pour accéder au huitième puis quart de finale de poules relativement faible, avec la Russie et la Croatie en chasse.

Les juniors au tournoi des 4 nations en avril 2017

Les groupes du mondial U21

Groupe A : Hongrie, Corée du Sud, Chili, Allemagne, Îles Féroé

Groupe B : France, Egypte, Slovénie, Suède, Danemark, Qatar

Groupe C : Brésil, Burkina-Fasso, Russie, Tunisie, Espagne, Macédoine

Groupe D : Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Islande, Maroc, Croatie

Maxime Thomas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Toto - le 10 mai 2017 à 17h31

    Allez les jeunes, il faut faire comme en 2015 : champions du monde sénior, u21, u19 et champions olympiques de la jeunesse des u17 😀

  2. Nicolas - le 10 mai 2017 à 19h17

    Belle génération qui devrait assurer la relève des omeyer, narcisse et plus loin guigou, kara…..

  3. jpf_hb - le 11 mai 2017 à 08h52

    Effectivement, une génération exceptionnelle que tout le monde voyait supérieure à ses aînés (eux même champions U21 en 2015).
    En rajoutant Fabgreas qui a l'âge d'être dans cette sélection (mais n'y sera pas), je pense que cette équipe est imbattable (au moins sur le papier)

    Sans parler de Keita, Lagarde, Mocquais…

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves