EHF Cup

Göppingen déjà à deux doigts des demies

Déjà quatre journées sur six de jouées en coupe EHF, et déjà deux équipes allemandes ont presque validé leur ticket pour le prochain tour. Et Göppingen a déjà neuf orteils en demi-finale.

Groupe A :

Pour le vainqueur de l’édition 2015 de la compétition, Berlin, le plus dur est fait. Vainqueurs 31-26 à Gudme après l’avoir emporté de huit buts au match aller, les Füchse comptent quatre points d’avance sur les Danois et sur Saint-Raphaël qui l’a emporté pour la deuxième fois face à Ribnica, désormais éliminé de la compétition. Un seul point devrait suffire aux coéquipiers de Hans Lindberg, le meilleur de la compétition avec 48 buts, d’avancer vers les quarts de finale en sécurisant leur première place. Et, étant donné qu’ils reçoivent Ribnica dans deux semaines, il y a fort à parier que la mission sera assez rapidement remplie. Pour Saint-Raphaël, c’est un véritable seizième de finale qui se profile à Gudme. Défaits à l’aller (32-36), les hommes de Joël Da Silva feraient une croix sur la qualification en cas de défaite au Danemark, tandis qu’une victoire leur permettrait encore de pouvoir finir dans les trois meilleurs deuxièmes.

Groupe B :

Et oui, trois meilleurs deuxièmes seulement, puisque Göppigen, tenant du titre et organisateur du Final Four, pourrait bien se qualifier pour les demies-finales dans quinze jours. En déplacement à Granollers, le second du groupe, les Allemands n’auraient besoin que d’un match nul pour empocher leur ticket, tout en sachant qu’une victoire face à Porto dans trois semaines leur suffirait. Midtjylland, défait deux fois par Göppingen ces deux derniers weekends, et Porto s’affronteront dans un match où le vaincu sera définitivement hors course. A l’aller, les Danois l’avaient emporté de trois buts.

Groupe C :

Crédit photo : KIF Kolding

C’est la surprise de ces dernières semaines, Kolding, un des favoris de cette coupe EHF, est au bord de l’élimination. En cause ? Une cascade de blessures et surtout, deux défaites face aux Hongrois de Tatabanya que personne n’attendait à pareille fête. Sauf qu’en battant deux fois la bande à Carlos Ortega en deux semaines, les coéquipiers de Ferenc Ilyes, l’ancien de Szeged, a porté son capital à six points. Il faudrait désormais une catastrophe (ou un miracle, c’est selon) pour que Kolding ne revienne dans la course à la qualification. Une victoire de Tabanya à Tel-Aviv, déjà éliminé, dans quinze jours éliminerait les Danois pour de bon. Devant, sans surprise, Magdeburg fait la course en tête après avoir tranquillement dé monté la lanterne rouge Tel-Aviv, avec seize buts d’écart à l’aller et dix-huit au retour. Le Tatabanya-Magdeburg de la dernière journée pourrait être décisif pour l’attribution de la deuxième place.

Groupe D :

C’est le groupe le plus ouvert, puisque trois équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. La défaite surprise de Melsungen à Anaitasuna il y a une semaine (22-23) a rebattu les cartes, même si les hommes de Michael Roth ont remis les choses dans l’ordre en se vengeant samedi (28-22). Les Allemands sont désormais en tête du groupe avec six points à égalité avec Benfica, où ils se déplaceront dans quinze jours. Vainqueurs de dix buts à l’aller, ils seront en danger et pourraient bien se retrouver seconds à la fin de la phase de groupe. Le juge de paix pourrait bien se nommer Anaitasuna, puisque les Espagnols recevront Benfica à la dernière journée et peuvent toujours croire à leur qualification, avec quatre points actuellement. Melsungen pourrait-il être le seul club allemand à passer à la trappe avant les quarts ?

Retrouvez les résultats et les classements de la coupe EHF ici.

Kevin Domas

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves