EHF Cup (M)

Saint Raphaël n’était pas loin

Pour la deuxième journée de la phase de groupe de coupe EHF, Saint-Raphaël avait la lourde tâche d’aller à Berlin. Les varois n’ont pu que constater l’écart aujourd’hui (33-31), mené durant une heure face à une équipe remontée par sa dernière défaite en bundesliga. C’est la deuxième défaite en autant de match de groupe pour Saint-Raphaël.

La rencontre a débuté par un festival des ailiers, entre d’un côté Raphaël Caucheteux (4/5 à la pause) et de l’autre Hans Lindberg (6/6 à la pause). Leurs buts marquent le tempo, avec toujours un léger avantage pour Berlin (6-5, 10e). Da Silva pose son premiers temps mort après seize minutes de jeu alors que ses joueurs voient Berlin faire le premier break après un nouveau sept mètres inscrit par Hans Lindberg (10-7, 16e). Mais les échecs aux tirs sont trop nombreux côté varois alors que les attaquants berlinois ratent rarement leur cible, faisant que le score s’élargit (14-9, 20e). Les exclusions temporaires s’enchaînent en fin de mi-temps et si Jurka et ses coéquipiers profitent pleinement de celle de Gojun (16-13, 26e), la seconde sortie de Di Panda a un effet coup de massue (19-14, MT), offrant à Paul Drux l’occasion de soigner ses stats (4/4 à la pause).

Les renards ne s’arrêtent pas en si bon chemin et remettent le couvert dès le retour des vestiaires, Bjarki Mar Elisson en finisseur (24-16, 35e). Deux buts de Alexandru Simicu puis un de Caucheteux, toujours dans le rythme, couplés aux erreurs allemandes permettent de passer un 3-0 qui remet du suspens dans la rencontre (26-22, 45e). Le score va faire l’accordéon autour de cet écart de quatre buts, Jusqu’à un dernier coup de pression mis par les buts de Jan Stehlik, Daniel Sarmiento et Artsem Karalek qui oblige Petkovic à poser son temps mort (31-30, 57e). C’est sur un stress évitable que Berlin l’emporte, et à un doigt de toucher l’impensable que Saint-Raphaël s’arrête (33-31, SF).

La feuille de match

À la Max Schmeling Halle de Berlin.

Füchse Berlin – 33

Exclusions : Tonnesen (20e, 43e), Gojun (25e), Drux (50e).

Silvio Heinevetter (GB) ; Petr Stochl (GB) ; Mark Ferjan (GB) – Bsjarki Mar Elisson (5/6) ; Ole Fynn Fritz (0/1) ; Kevin Struck ; Jakov Gojun (0/1) ; Petar Nenadic (5/10) ; Kent Robin Tonnesen (2/5) ; Ignacio Plaza Jimenez (6/6) ; Hans Lindberg (9/11 dt 3/3 à 7m) ; Mattias Zachrisson ; Tim Bielzer ; Christof Reisky (1/2) ; Paul Drux (5/9).

Saint-Raphaël Var HB – 31

Exclusions : Di Panda (13e, 27e), Simicu (23e, 35e), Lynggaard (53e).

Mihai Popescu (GB – 0/1 au tir) ; Romain Mathias (GB) – Geoffroy Krantz ; Alexandru Simicu (5/8) ; Aurélien Abily (1/5) ; Daniel Sarmiento (3/5) ; Alexander Lynggaard (2/4) ; Miroslav Jurka (5/6) ; Raphaël Caucheteux (10/12 dt 5/6 à 7m) ; Jan Stehlik (3/6) ; Arthur Vigneron ; Alexian Trottet ; Adrien Di Panda (0/2) ; Artsem Karalek (2/2) ; Wissem Hmam.

Maxime Thomas

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Akwel - le 19 février 2017 à 18h18

    Compliqué pour saint Raphaël l’apprentissage en coupe d’Europe, ce n’est peut être pas un mal de n’être qu’en EHF, ils auraient pu exploser en championnat ET champion league

  2. Seb - le 19 février 2017 à 18h21

    Plus le droit à l’erreur pour St Raph avec des goal average particulier à récupérer !
    En tout cas, Berlin est prenable à St Raph, maintenant il ne faut pas refaire le même match que contre les danois..

  3. Robert - le 19 février 2017 à 22h11

    Dommage pour saint raphaël Dommage qu’il faille avoir sfr tv pour suivre le match

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves