LdC (F)

Le Buducnost bat Ferencváros d’un but

Lors du choc de la dernière journée du tour principal de la Ligue des champions féminine dans le groupe 1, l’enjeu était la première place de la poule. Au terme d’un match d’une qualité assez pauvre mais très tendu, le Buducnost Podgorica s’est imposé d’une longueur (24–23) sur le terrain de Ferencváros. Cette victoire ne permet cependant pas aux Monténégrines de faire mieux qu’une troisième place.

Dans la capitale monténégrine, les Hongroises de Ferencváros ont réalisé probablement leur meilleure rencontre à l’extérieur de la saison en dominant du début à la fin une formation de Podgorica méconnaissable qui s’est finalement inclinée 25–33.

Il y a une semaine, bien qu’ayant mené même de cinq longueurs dans la rencontre, les vertes et blanches ont miraculeusement sauvé un point sur le terrain de Thüringer HC après que les Allemandes ont repris la mène en deuxième période. De son côté, Podgorica a très largement battu (38–20) Astrakhanochka, dernier du groupe. Entre-temps, en championnat, Ferencváros a réalisé une superbe performance afin de conserver le point du match nul (28–28) à domicile face à Győr qui n’avait totalisé que des victoires jusqu’à présent sur la scène nationale (16 en autant de rencontres).

FTC : Une arrivée et quatre prolongations de contrat
Ces derniers jours, l’équipe de Ferencváros a annoncé l’arrivée d’une nouvelle recrue néerlandaise, Laura van der Heijden, en provenance du Team Esbjerg. L’arrière droite de 27 ans, vice-championne d’Europe et du monde, a signé un contrat de 1+1 an. En outre, cinq autres joueuses ont prolongé leur engagement avec le club budapestois : Viktória Lukács (3 ans), Nadine Schatzl, Nerea Pena (2 ans), Marija Jovanovic et Klára Szekeres (1 an). Le président du club, Ákos Zsolt Jeney, a annoncé que l’effectif du FTC pour la saison prochaine était d’ores et déjà complet et qu’il n’y aurait plus aucun transfert.

Les vice-championnes de Hongrie bénéficiaient d’un effectif complet pour ce choc, les Monténégrines devaient quant à elles se passer de plusieurs de leurs cadres, Milena Raicevic, Darly Zoqbi de Paula, Suzana Lazovic, Djurdjina Malovic et Biljana Novovic.

Une très belle ambiance a accueilli les deux formations dans la salle du FTC qui porte le nom de son emblématique entraîneur, Gyula Elek. En l’absence de Raicevic et de Zoqbi de Paula, ce sont respectivement Achruk et Zderic qui ont été titularisées chez les Monténégrines tandis que le sept de départ des vertes et blanches était classique avec entre autres le trio Kovacsics–Pena–Szucsánszki sur la base arrière. Juste après le match de Podgorica, l’entraîneur du FTC, Gábor Elek, avait assuré que cette rencontre à Budapest serait bien différente et beaucoup moins facile, il ne s’était absolument pas trompé. Dès la troisième minute, Dragana Cvijic a déjà écopé d’une exclusion temporaire que Ferencváros a cependant très mal gérée (0–2). Les deux équipes ont démarré avec beaucoup d’erreurs techniques : une crispation importante était visible de part et d’autre, les locales étant par exemple incapables d’ouvrir le score, notamment à cause de plusieurs parades décisives de la gardienne croate (8e : 0–4). C’est finalement Szandra Zácsik, rentrée à la place de Pena, qui a inscrit les deux premiers buts des Hongroises (10e : 2–4). Podgorica est ensuite restée pendant une dizaine de minutes sans marquer à cause d’un manque de créativité et de nombreuses erreurs en attaque, ainsi que de la gardienne Bíró, qui s’est mise elle aussi à réaliser des parades consécutives. Et pendant la deuxième exclusion de Cvijic, Ferencváros a pris pour la première fois la mène (19e : 5–4). En défense, les Budapestoises ont réussi à repousser les grandes tireuses de Podgorica (Bulatovic et Neagu) mais ont eu de très importantes difficultés de l’autre côté du terrain. Ainsi, au terme d’une première période qu’une qualité très médiocre mais à haute tension, ce sont les visiteuses qui menaient à la pause (8–9).

Au retour des vestiaires, malgré des attaques assez passives, Podgorica a pris jusqu’à quatre longueurs d’avance (11–15) grâce notamment aux buts de loin de Neagu et Bulatovic, qui manquaient au Buducnost en première mi-temps, auxquels se sont rajoutés ceux de la jeune Djurdjina Jaukovic (16-19). Le niveau du jeu ne s’est pas vraiment amélioré, avec toujours de très nombreuses erreurs, et l’écart en faveur des visiteuses est resté durant toute la période. Le money-time aurait pu en revanche réserver un retournement de situation car le FTC, emmené par Marija Jovanovic, s’est battu jusqu’au bout en recollant à une seule longueur (18–22 puis 21–22). Les Hongroises n’ont cependant pas réussi à égaliser et ce sont donc les Monténégrines qui se sont imposées du plus petit des écarts : 23–24.

Ligue des champions féminine, Tour principal, Groupe 1, 10ème journée
FTC-RAIL CARGO HUNGARIA–ZRK BUDUCNOST PODGORICA 23–24 (8-9)
Budapest, Elek Gyula Aréna, 1400 spectateurs. Arbitres : Erdogan, Özdeniz (turcs)
FERENCVÁROS : Jovanovic 6, Kovacsics 5, Szöllősi-Zácsik 5, Szucsánszki 2, Faluvégi 1, Hornyák 1, Mészáros 1, Schatzl 1, Szarka 1
Entraîneur : Gábor Elek
BUDUCNOST : Bulatovic 7, Neagu 7, Jaukovic 5, Grbic 3, Cvijic 2
Entraîneur : Dragan Adzic
Penaltys : 4/4, 2/3
Exclusions : 4 min, 12 min

AUTRES RÉSULTATS DU GROUPE
Astrakhanochka–METZ HANDBALL 20–28
Vardar Skopje–Thüringer HC 36–26

CLASSEMENT FINAL DU GROUPE 1
1. Vardar Skopje (macédonien) 10 7 1 2 311–279 +32 15
2. FTC-Rail Cargo Hungaria (hongrois)
10 6 2 2 290–265 +25 14
3. Buducsnost Podgorica (monténégrin) 10 7 3 286–248 +38 14
4. METZ HANDBALL 10 5 5 273–238 +35 10
5. Thüringer HC (allemand) 10 2 1 7 257–286 –29 5
6. Astrahanochka (russe) 10 1 9 229–330 –101 2

En conférence de presse, les deux entraîneurs ont souhaité se retrouver au Final4 de Budapest. Gábor Elek a précisé quelle a été selon lui la raison de la défaite : « Podgorica a mieux réussi à jouer sur certains postes, les trois ailières, et cela a fait la différence. Je suis loin de dire que notre attaque a bien fonctionné, seules Zácsik puis Jovanovic ont eu des périodes encourageantes ». Dragan Adzic a loué un match dans « une grande atmosphère, une belle salle contre une belle équipe ». Ce qui a fait la différence selon lui est « probablement le sentiment de vouloir faire mieux qu’au match à Podgorica ». Il s’est dit enfin « content que Marija Jovanovic ait retrouvé sa forme ». Cette dernière a parlé d’un « sentiment spécial de jouer contre ses compatriotes ». Elle a également dit : « Voir les joueuses du Buducnost être aussi heureuses de gagner montre que nous sommes une bonne équipe et qu’elles ont dû batailler contre nous ». Meilleure buteuse de son équipe, Katarina Bulatovic a dit qu’il était « bon de revenir en Hongrie et d’avoir gagné » et espère également rencontrer Ferencváros dans la Papp László Sportaréna. Enfin, Anikó Kovacsics a déclaré : « Ce qui prouve la force de l’équipe, c’est d’avoir de nouveau réussi à revenir tout près de l’adversaire en fin de match ».

A Budapest : Miklós Dorsch

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves