LFH – Finale aller

Metz vainqueur mais pas à l’abri

Une finale aller de LFH qui a tenu toutes ses promesses à Brest. Metz est sorti vainqueur d’un tout petit but (21-22, FM) ce qui laisse donc au BBH toutes ses chances pour remporter un premier titre qui serait historique pour une première année dans l’élite.

Metz ne s’était imposé que d’un but en championnat à la Brest Aréna (25-26) et devait relever le défi de cette salle qui affiche une des plus belles affluences en LFH. Si les Messines avaient été faciles ce week-end en finale de Coupe de France face à Issy, il en a été tout autre en Bretagne. En effet, dans une salle comble, les Brestoises mettent les ingrédients qu’il faut pour faire courir son adversaire après le score (2-0, 2′). Cela passe donc par une grosse défense qui récupère les ballons pour rapidement les monter. C’est d’ailleurs sur cela qu’Ana Gros et ses coéqupières buttent. L’arrière-droite qui a fait une saison remarquable, est mise en difficulté sur attaque placée, tout comme Xénia Smits et ont du mal à trouver le but d’une Cleopatre Darleux étincelante (9 arrêts en première période). La gardienne du BBH fait en effet pleurer les tireuses adverses qui jouent leur atout sur le jeu rapide. En face d’elle, Laura Glauser fait aussi le travail mais cela ne suffit pas. Bien qu’il soit mené (8-10, 22′), le BBH trouve les ressources nécessaires pour infliger à Metz une terrible période d’apathie offensive qui lui vaut de rentrer au vestiaire avec trois longueurs de retard (13-10, MT). 

Cléopatre Darleux décisive

La bataille lancée en première période continue en deuxième. Les deux défenses font le travail et se répondent. Les protégées de Mayonnade qui avaient trois buts à remonter, exploitent le petit temps faible des Bretonnes dès leur retour sur le parquet pour recoller (16-16, 13′). Cléopatre Darleux, toujours en forme dans son but ne baisse pas d’intensité et permet aux siennes de rester à flot lorsque sa défense fait quelques erreurs. Le Metz handball reprend peu à peu des couleurs pour reprendre les devants dans une rencontre où le combat reste engagé et indécis jusqu’au bout (17-19, 21′). Le BBH ne lâche pas pour autant le morceau et jette toutes ses cartes à l’aube du  money-time (20-20, 55′). Comme souvent dans ce genre de rencontre, le score final se joue à des détails. Grâce Zaadi prend le jeu à son compte pour diriger les siennes vers une victoire, bien aidée par Laura Flippes sur son côté droit qui remplace Ana Gros qui n’est pas parvenue à rentrer dans son match. Dans une fin de match haletante, la portière brestoise continue son travail pour ne pas offrir la victoire à Metz qui pourtant pousse mais ne parvient pas à creuser l’écart à l’image d’un dernier pénalty tiré par Camille Aoustin qu’elle parvient à stopper (21-22, FM). Brest garde donc toutes ses chances pour un match retour qui s’annonce passionnant d’autant plus que c’est la seule équipe française à être sortie gagnante des arènes.

Maxime Cohen

Pub Espace Pronos LFH

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. ANues - le 1 juin 2017 à 02h00

    D'un côté Brest a sorti la grosse défense comme face à Issy, de l'autre Metz a été trop souvent à côté de ses pompes. Une défense messine qui se désorganise trop facilement et bcp de tirs mal cadrés.
    Beaux arrêts de Darleux qui a eu le nez creux plus d'une fois.

    On attend un gros réveil des messinnes, parce que outre le titre pour le vainqueur, il y a aussi la Ligue des champions et la place de la France dans le ranking Ehf au final. Malgré des arrivées plus ou moins intéressantes à Brest, il y a à mon avis trop de changements pour apporter de la stabilité sur de nombreux matchs.
    —-
    Pour les places 3 et 4 , Issy se déplaçait à Besançon. Et Issy a encore montré un jeu sur courant très alternatif.
    Les franciliennes sont en tête jusqu'à la 12e, mais elles traversent un méchant trou noir de la 8e à la 18e minute, encaissant un 9 à 1!! Un retard qu'elles rattrappent un peu à la mi-temps (18-15).

    Elles recollent au score à la 43e (22-22), et finissent même par prendre 4 buts d'avance à la 51e (23-27) et finalement leurs démons se rappellent à elles et elles retombent dans leurs travers et déjouent les 9 dernières minutes en encaissant un 6 à 2 et terminant sur un nul heureux (29-29)

    Garba dans les buts (!) qui fait un 1/13 🙁 (avec un manque de réaction du coach) et avec des jeunes de N1 parce que plusieurs blessées… voilà,voilà. C'est pas la fin de saison attendue. Virer Morel n'aura pas vraiment apporté grand chose. Le pb semble plus profond.

    • lamirabel29 - le 1 juin 2017 à 09h17

      euh, moi j'attends plutôt un réveil offensif du BBH, un match retour comme contre Issy en demie 😉
      Et au niveau européen, je signale aussi que Brest est tombé contre le futur vainqueur de la coupe, Rostov, en 1/4 aussi.
      En tout cas, superbe ambiance encore à l'Arena hier soir, par contre, l'horaire pas du tout adapté pour ce type de match, 18h45 en semaine, c'est pas top, des gens arrivent en cours de match, tout ça pour le créneau TV….
      J'ai revu le match sur BeIn dans la nuit, je trouve les commentaires un peu partisan pour Metz non?

      • ANues - le 1 juin 2017 à 13h12

        Pour l'ambiance, apparement 4150 spectateurs, autant de monde c'est vraiment sympa. http://www.vision-sport.fr/lnh/matches/2016_2017/

        Les "contraintes" de BeIn pour les horaires o_Ō mais bon le public s'est déplacé en masse.

        Pour ce qui est des commentaires, je pense qu'il y a peut-être un peu un "effet Metz" à cause de sa longévité, son palmarès, sa présence en finales quasi chaque année etc… inconsciemment ça doit jouer dans les cerveaux ! Un peu comme lorsque Montpellier joue ou même le PSG (là c'est surtout pour les joueurs)…

        Et évidemment les médias nationaux ne font pas mention de cette finale, mais pas de pb pour parler de la D2 russe de foot, j'exagère à peine ;-P.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves