LFH – J10

Les cadors ont bien digéré les fêtes

horacek-metz

Hier sonnait l’heure de la rentrée pour la LFH. Brest, Metz et Issy-Paris, qui jouaient tous à domicile, ont tous répondu présents. Cette seconde partie de saison démarre sur les chapeaux de roues !

Pour son Défi 4000 annuel – Issy-Paris invite des centaines d’enfants pour assister à une rencontre de championnat -, les Parisiennes ont battu Celles-sur-Belle (30-22). Après dix premières minutes au jeu débridé des deux côtés (7-6, 10′), les filles d’Arnaud Gandais ont serré la vis défensive et inscrivent un 8-3 en dix minutes (15-9, 21′). Au retour des vestiaires (17-12, MT), Guillemette Hosteing (5 buts) et les siennes ont beau se démener, l’écart a combler est trop important. Coralie Lassource est intenable (7 buts) et, paradoxalement, c’est au moment où les Celloises semblent revenir (22-18, 44′) et où Vincent Philippart pose son second temps-mort que les visiteuses reprennent un coup sur la cafetière (24-18, 45′). Derrière, IPH contrôle pour filer vers son septième succès de la saison (30-22, FT). A noter le retour à la compétition de la pivot parisienne Sophia Fehri après sa rupture des ligaments croisés.

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

Brest, de son côté, accueillait l’une des équipes les plus en forme du moment : Toulon Saint-Cyr Var Handball. Mais, dans la lignée de leur succès à Leipzig (34-15) en Coupe EHF, les Brestoises ont très bien démarré leur rencontre (6-3, 10′). Mieux réussir leur début de match, c’était l’un des chantiers engagés par Laurent Bezeau depuis quelques semaines. Pour le moment, ce dernier porte donc ses fruits. Par la suite, les Toulonnaises sont revenues à un cheveu de leur adversaire (7-6, 17′) avant de prendre un éclat juste avant la mi-temps, la faute, en partie, à une Melinda Geiger de feu (8 buts) (12-7, MT). « Si on n’avait pas jeté trois ballons à ce moment du match, je pense qu’on aurait pu les embêter plus longtemps, même si on avait finalement très peu de chances de gagner la rencontre, regrette le coach toulonnais Thierry Vincent. On aurait peut-être pu les pousser un peu plus mais pas non plus pour faire davantage car Brest nous est largement supérieur et le sera encore pendant quelques années. » Le premier quart d’heure de la seconde période sont des plus compliquées pour les filles de Thierry Vincent qui encaissent un 8-2. Le danger vient alors de tous les côtés en attaque et Déborah Dangueuger est solide dans son but (20-9, 44′). Le réveil varois est alors trop tardif même si Ekaterina Vetkova notamment (8 buts) aura tout tenté. « On gagne les matches avec les formes du moment et c’est pour ça qu’on a besoin de tout le monde, note Laurent Bezeau. L’équipe a été construite pour ça. J’ai confiance en mes joueuses et il faut qu’elles puissent toutes apporter à l’effectif. » Avec cette victoire (25-17, FT), le BBH pointe à la deuxième place du général à égalité de points avec Issy-Paris. A noter que la semaine prochaine, c’est le TSCVHB qui sera exempt.

Enfin, Metz n’a pas eu beaucoup à batailler face à Dijon dans ses Arènes. Les Dijonnaises ont en effet complètement raté leur entame de match (9-2, 14′), ce qui les a plombé pour le reste de la rencontre. Pourtant, dans le sillage de Déborah Kpodar, les filles de Christophe Maréchal se sont refait une santé par la suite (12-9, 21′) avant de complètement dévisser par la suite. Ana Gros (9 buts), Sladjana Pop-Lazic et Grace Zaadi (5 buts chacune) ont remis un coup de booster (18-11, MT) avant un final de folie. Car, après avoir gardé un écart similaire par la suite (28-19, 53′), la jeunesse messine a réalisé une fin de match tonitruante avec Marie-Helène Sajka, Lindsay Burley et Tamara Horacek au pouvoir (34-20, FT). Un très large succès finalement qui permet au Metz Handball de confirmer sa première place. De son côté, après son élimination de Coupe de France la semaine passée et ce lourd revers, le CDB va enchaîner un nouveau match délicat face à IPH.

Deux matchs restent à jouer pour le compte de cette dixième journée : vendredi, Besançon affrontera Fleury et Chambray accueillera Nice. Hasard du calendrier, Nantes, qui enchaîne deux déplacements en Coupe EHF en deux semaines, est exempt.

Résultats et calendrier ici.

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Jo - le 12 janvier 2017 à 08h13

    Hier soir j ai regardé B HAND DE MEUFS. ..
    Je vais être direct malgré le résultat des JO et du championnat d Europe J ACCROCHÉ PAS !!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves