Mondial 2017

Les brésiliens auront des jours meilleurs

bresil

Largement dominés par la France (31-16), les brésiliens n’ont jamais existé et ont tout de suite buté sur un grand Thierry Omeyer. La Seleçao veut croire en des jours meilleurs, dès samedi contre la Pologne.

« En première période, Omeyer a tout sorti. C’était injouable. » Le visage impassible, le sélectionneur Washington Silva n’en revenait toujours pas en zone mixte quelques minutes après la lourde défaite de son équipe (31-16) contre des Bleus déjà impressionnants en ouverture du Mondial. Il faut dire qu’avec 14 arrêts sur 21 tentatives en 30 minutes, le portier du PSG a enterré dès le départ tous les espoirs des brésiliens. « On est venus avec des jeunes joueurs », relative l’ancien assistant de Ribera, désormais parti sur le banc espagnol.

Privé de son capitaine Thiagus Petrus, fer de lance de l’équipe qui a dû regarder le match en tribune mais sera bien présent pour le prochain match contre la Pologne, les brésiliens partaient avec un sacré handicap. « Ce fut vraiment difficile, lâche le demi-centre Joao da Silva. Tout le monde sait que la France est la meilleure équipe du monde. On a beaucoup de jeunes dans notre effectif. »

Séduisants lors des derniers Jeux Olympiques sur leur sol, les brésiliens espèrent désormais rentrer pleinement dans le championnat du monde samedi contre la Pologne de Dujsheaev. « On regarde désormais vers le prochain match, confirme Joao da Silva. Notre mondial commence maintenant. » Pour le sélectionneur Washington Silva, le Brésil « aura d’autres opportunités dans la compétition. Nous n’aurons pas toujours un Omeyer en face de nous. »

Olivier Poignard, à Bercy

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves