Mondial 2017

Joao Da Silva, le brésilien savoyard

Chambéry - Da Silva

Seul représentant du championnat français à évoluer avec le Brésil, Joao Da Silva s’apprête à affronter les Bleus ce soir (20h45) sur le parquet de l’AccorHotels Arena. Présentation du jeune demi-centre brésilien, qui entend bien créer une énorme surprise en bousculant les joueurs de Didier Dinart et Guillaume Gille dans quelques heures.

Felipe Borges a été un précurseur en devenant en 2013 le premier joueur brésilien à porter le maillot d’un club français de l’Elite. Depuis, Raul Nantes a suivi son chemin à Tremblay puis à Billère, ainsi que l’un des joueurs plus prometteurs de son pays : Joao Pedro Francisco da Silva. A bientôt 23 ans (il les fêtera le 29 janvier prochain), l’avenir semble appartenir au natif de Nova Iguaçu, dans l’Etat de Rio de Janeiro. Chambéry était prêt à faire de gros efforts pour attirer le demi-centre de la Seleçao, allant jusqu’à verser une indemnité de 50.000€ à Leon (Espagne) pour s’attacher ses services. Ancien de l’équipe réserve du Barça, il a continué sa progression en Savoie depuis un an et demi (36 buts la saison passée, 5 seulement depuis septembre en Starligue).

Crédit photo : IHF

Crédit photo : IHF

L’organisateur du jeu brésilien, qui partagera le poste de demi-centre avec Henrique Teixeira (Huesca) lors du mondial, ne sera pas un novice sur les terrains hexagonaux. Après le Mondial 2015 au Qatar, le championnat panaméricain remporté en 2016 et les JO à Rio en août dernier, le championnat du monde français sera sa quatrième grande compétition avec la Seleçao. Aura-t-il un rôle de buteur comme ce fut le cas à Leon en Espagne, avec 126 buts en une saison ? Sera-t-il au contraire avant tout le dépositaire du jeu brésilien ? Nul doute qu’il sera en tout cas un joueur à surveiller ce soir à Bercy pour des Bleus bien décidés à démarrer en beauté « leur » championnat du monde.

Joao Da Silva en chiffres :

1 : Le nombre de championnat du monde auquel il a participé avec le Brésil. C’était en 2015, au Qatar (15ème)

5 : Le nombre de buts qu’il a inscrit cette saison avec Chambéry en Starligue

22 : Son âge

24 : Son nombre de sélections avec le Brésil

50.000 : en euros, l’indemnité de transfert versée par Chambéry à Leon pour s’attacher ses services

Da Silva ChambéryJoao a pris quelques minutes pour répondre à nos questions à la veille du match d’ouverture face à la France.

– Joao, demain, premier match du Mondial face à la France. Qu’est-ce que ça représente pour vous ?

Pour nous, c’est un grand match, le premier du Mondial. Cela va être très difficile, mais comme on l’a fait à Rio, on va tout essayer et on va jouer pour l’emporter. Tout le monde sait que c’est très difficile mais on a travaillé et on a regardé de la vidéo pour se préparer au mieux.

– Est-ce que vous ressentez une quelconque pression ?

Oui, tous les joueurs ont un petit peu de stress mais je pense que c’est la France qui a le plus de pression sur les épaules. Ils jouent à domicile, ils sont obligés de l’emporter.

– Le fait d’avoir montré de belles choses aux Jeux Olympiques vous a-t-il fait passer un cap ?

Je pense, oui, car on a fait une grande compétition à Rio. C’est dommage qu’on ait joué contre la France en quarts mais si on veut gagner un tournoi, il faut jouer contre des grandes équipes, que ce soit la France, la Croatie…Tout le monde doit se mettre dans la tête que, maintenant, Rio c’est fini et on est aux championnats du monde.

– Qu’est-ce que vous inspire le groupe dans lequel vous êtes vous êtes ?

On a beaucoup travaillé. Le match de demain est très important, mais les autres sont un peu plus abordables. On a des chances de les gagner et il va falloir se concentrer pour les emporter. Chez nous, tout le monde voudrait finir champion mais il faut rester lucide. Tout le monde sait que le niveau est élevé. Notre objectif c’est de gagner les matchs de groupe pour finir le mieux possible et, si possible, d’arriver en quarts de finale. Si on sort des poules à une bonne position, c’est possible.

Olivier Poignard (avec K. Domas)

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Seb - le 11 janvier 2017 à 12h56

    Ah ouais je ne me rappelais pas que Chambé avait versé 50000€ pour s’offrir Joao Da Silva.
    Pour un gars qui joue encore moins qu’Accambray, je crois qu’on peut parler de flop pour Chambéry, 1 de plus.
    Fin de contrat en juin…

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves