Mondial 2017

Sécurité maximale autour du Mondial

Bercy

Premier grand évènement sportif organisé en France en 2017, le Mondial de handball fera l’objet d’une sécurité maximale dans les villes accueillant la compétition, alors que la France est toujours en état d’urgence.

A cinq jours du match d’ouverture du championnat du monde entre la France et le Brésil à Bercy, la pression monte aussi bien pour les joueurs, le public mais aussi les services de sécurité. Même si la sécurité n’est que le cinquième poste du budget du Mondial (1,7 M€ sur un budget total de 30 M€), elle est au cœur des préoccupations du Comité d’Organisation mais aussi des spectateurs et des équipes. Dans un contexte de menace d’attentat, un tel événement est évidemment une cible potentielle. La sécurité sera donc maximale aussi bien sur les huit sites de compétition qu’autour des différentes équipes participant au mondial, sans oublier les fan zones. A Nantes, jusqu’à 6.000 personnes sont ainsi attendues dans le village du Parc des Expositions de La Beaujoire, réparties sur 6500 m².

Des fouilles dans chaque salle

stade pierre mauroyLes spectateurs dans les salles et les supporters dans les fan zones doivent donc s’attendre à être fouillés, comme c’est désormais le cas pour tous les évènements sportifs d’envergure. Les supporters devront arriver tôt pour éviter de rater le début des matches et passer les différents contrôles. A Metz, entre 70 et 75 agents de sûreté seront par exemple mobilisés chaque jour pour surveiller les Arènes et ses abords, sécuriser les entrées et effectuer des palpations. Pour ne rien laisser au hasard, une inspection des tribunes par des agents et des chiens sera réalisée après chaque rencontre. Le même dispositif sera appliqué dans toutes les autres salles du mondial.

Simulation d’attentat au Kindarena

kindarena.jpg-largeA Rouen, un exercice grandeur nature « Alerte Attentat » a été réalisé jeudi. Mobilisant 300 personnels de sécurité et de secours, l’opération a simulé l’entrée de plusieurs terroristes dans le Kindarena, tuant 30 personnes et en blessant plusieurs dizaines. Le dispositif était impressionnant à tel point que les autorités ont communiqué en amont auprès de la population pour éviter toute inquiétude. Cet exercice de sûreté, coordonné par la préfète de la région Normandie, avait pour objectif d’entraîner les services de l’Etat, les moyens de secours et les forces de sécurité et de tester leur stratégie d’intervention et de prise en charge des victimes.

Les équipes suivies à la trace

Crédit photo : S. Pillaud / FFHB

Crédit photo : S. Pillaud / FFHB

A l’instar des autres sélections, les Bleus seront particulièrement protégés pendant toute la compétition. Les hôtels où logeront les différentes équipes seront gardés et surveillés. Pour des raisons de sécurité, il a même été demandé aux journalistes de ne pas citer les lieux de vie et d’entraînement de l’équipe de France depuis la préparation. Pour les télés et les photographes, la consigne a également été passée de ne pas identifier les façades des hôtels.

Une escorte sera également constante lors des transports de chaque équipe entre leur hôtel, leur lieu d’entraînement et le lieu du match. Rien n’est donc laissé au hasard alors que l’état d’urgence est toujours en application dans tout le pays. Tout ce dispositif doit permettre de faire du Mondial une grande fête sur le terrain mais aussi en tribunes.

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos EDF
Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves