Proligue – J26

Les enjeux de la dernière journée

A une heure de la fin de la saison régulière, les enjeux sont limités aussi bien en haut qu’en bas du classement. Il reste cependant plusieurs centres d’intérêt à scruter de près pour cette dernière journée de Proligue.

Qui finira troisième ?

C’est l’enjeu majeur et principal de la dernière journée. Si le titre est assuré pour Tremblay, tout comme la deuxième place pour Pontault et le cinquième rang pour Chartres, la bataille fait en revanche toujours rage pour la troisième place entre Massy et Istres. Les deux équipes sont à égalité de points au classement, avec un goal average particulier favorable pour les provençaux à l’aller (25-26). Opposées vendredi soir, les deux formations jouent une finale pour la troisième place. Un classement qui a son importance car Istres et Massy se retrouveront dès mardi en demi-finale des play-offs. L’équipe qui finira troisième au classement aura l’avantage de recevoir au retour.

Tremblay restera-t-il invaincu à domicile ?

Assuré depuis plusieurs semaines de remporter le titre en Proligue, Tremblay a dominé de la tête et des épaules la saison. Les joueurs de David Christmann n’ont concédé que deux défaites en championnat, à l’extérieur contre Billère (29-26) puis à Chartres (25-23) lors de la phase aller. Depuis, les tremblaysiens n’ont rien lâché. Mieux, ils sont invaincus à domicile depuis le début de la saison. Parviendront-ils à terminer l’année sans le moindre accroc devant leurs supporters ? La réception de Pontault-Combault, leur dauphin au classement, sera une dernière haie pas simple à négocier. Cependant, à quatre jours de sa demi-finale aller des play-offs, le collectif pontellois aura probablement à cœur de se préserver et d’éviter les blessures.

Qui finira meilleur gardien au nombre d’arrêts ?

Si Pierrick Naudin est assuré de terminer meilleur buteur de Proligue, le suspense est en revanche toujours à son comble pour les gardiens. Les trois premiers gardiens au nombre d’arrêts se tiennent dans un mouchoir de poche : Vladimir Perisic (308 arrêts), Robin Cappelle (306 arrêts) et Arnaud Tabarand (301 arrêts). La dernière journée sera donc également chargée de cet enjeu avant tout symbolique pour les trois gardiens les plus réguliers de la saison. Perisic et Cappelle seront d’ailleurs face à face pour un choc au sommet entre Massy et Istres avant de se retrouver en demi-finale des play-offs mardi.

La dernière de « Dugi » à Tremblay

Le moment sera, à n’en pas douter, chargé d’émotion pour Mladen Bojinovic. Joueur le plus titré du championnat de France avec onze titres en première division, « Dugi » va ajouter une nouvelle ligne à son palmarès avec un titre de champion de Proligue. La légende continue de s’écrire pour le demi-centre qui a débuté sa carrière en 1992 à Banja Luka. A 40 ans, sa longévité impressionne. Une chose est sûre : l’ancien héraultais ne sera plus tremblaysien la saison prochaine, mais il espère continuer à jouer. Avis aux recruteurs ! « J’aimerais bien jouer encore une année, confie-t-il sur le site de Tremblay. Mais où, je ne sais pas encore. Je voulais finir ma carrière à Tremblay, mais malheureusement je n’avais pas de proposition pour la saison prochaine. Pour le moment je savoure ces derniers instants. Je suis également heureux de pouvoir encore jouer avec l’équipe nationale de Serbie. Nous sommes en plein dans la qualification pour le championnat d’Europe. »

Des derniers matches officiels avant la retraite

Plusieurs joueurs vont disputer leur dernier match officiel en championnat de France avant de prendre leur retraite et arrêter le haut niveau. A Limoges, c’est le cas d’Ugo Aitsahalia qui, à 25 ans, va tourner la page handball pour se consacrer à ses études de kiné à Barcelone. Il a grandement participé à la montée en puissance de Limoges depuis son arrivée il y a quatre ans.

A Billère, c’est un joueur historique qui tire sa révérence. Pierrick Verdier met fin à douze ans dans le handball professionnel pour entamer sa reconversion. Meilleur buteur du club cette saison, il a connu toutes les aventures béarnaises depuis de nombreuses années. A 28 ans, c’est un pilier du BHB qui arrête sa carrière. Pascal Allias est un autre joueur historique qui jouera également son dernier match avec Billère vendredi. A 35 ans, l’ailier droit est l’un des rares à avoir tout connu dans le club.

A Cherbourg, la rencontre contre Valence sera également chargée d’émotion pour Laszlo Fulop. A 38 ans, l’ancien portier de Sélestat arrête le handball de haut niveau et reviendra jouer avec St Cyr, club avec lequel il a connu l’un des meilleurs moments de sa carrière au plus haut niveau. Arrivé en 2001 en France, à Villepinte, il est depuis devenu une valeur sûre dans les buts.

Le programme de la dernière journée

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

1 CommentairePoster un commentaire

  1. luc - le 18 mai 2017 à 22h43

    ha dougy dougy encore envie de te voir jouer

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves