2ème Journée LNH : les résultats du samedi

Ce soir avaient lieu 3 matchs de la deuxième journée de LNH. Toulouse a (encore) chuté à Ivry, Nantes l’a emporté d’une courte tête contre Cesson et Tremblay s’est facilement imposé contre Sélestat. Voici les résultats détaillés de la soirée :

 

 

Ivry – Toulouse 32-26 (18-13)

Après le petit exploit d’Ivry réalisé le week end dernier contre Nantes, il était intéressant de voir si les Ivryens pouvaient maintenir leur niveau de jeu contre un Fenix ambitieux emmené par Jérôme Fernandez. Privé de Diego Simonet, blessé, Ivry a néanmoins attaqué le match pied au plancher, le score étant de 4-1 au bout de 3 minutes. Ivry restera en tête jusqu’à la pause, portant même son avance à +5 au moment de rentrer aux vestiaires. La deuxième mi temps ne fut que gestion, Toulouse ne fut jamais capable de revenir dans la course et Ivry remporte donc ce match 32-26 sans forcer.

Côté Ivry, Xavier Lorgeré a remplacé Diego Simonet au poste de demi centre et a connu la même réussite que l’argentin la semaine dernière puisqu’il finit meilleur buteur côté ivryien (6/8 dont 3/3 à 7 mètres). A noter aussi les jolis 100% de Mathieu Bataille (4/4) et Ondrej Sulc (3/3) et la belle prestation de l’ensemble du collectif, tous les joueurs de champ sur la feuille de match ayant inscrit au moins 1 but. Côté toulousain, Jérôme Fernandez et Anouar Ayed sont les deux chefs de file des Fenix (6/8, 1/1 pour Ayed et 3/3 pour Fernandez à 7 mètres). Jonathan Roby a aussi réalisé un bon match au poste de pivot (3/4 dont 1/2 à 7 mètres). Cependant, Damien Kabengele (4/9 et 3 pertes de balle) et l’autre recrue Salvador Puig (0/2 et 2 pertes de balle) ont eu trop d’approximations pour permettre à Toulouse de rester au contact d’Ivry.

Nantes – Cesson 35-33 (18-16)

Après la fin de match ratée contre Ivry la semaine dernière, les Nantais avaient à coeur de se rattraper pour leur deuxième match à domicile. En face, Cesson, auteur d’une belle préparation et d’un premier match réussi contre Tremblay, débarquait à Nantes dans l’optique d’être autre chose qu’un faire valoir. Au coude à coude jusqu’à la 22e minute, Nantes passe devant au tableau d’affichage en infligeant un 5-1 en 6 minutes pour atteindre la pause avec deux buts d’avance (18-16). Malgré les efforts répétés de Cesson, Nantes réussi cette fois ci à conserver sa maigre avance et remporte donc ce match 35-33.

Auteurs d’une grosse performance, José Hernandez Pola (10/13) et Mathieu Lanfranchi (8/9 dont 2/2 à 7 mètres) n’ont pas pu éviter la défaite de Cesson. Côté nantais, Nemanja Pribak (6/11), Seufyann Sayad (6/7) et Michele Skatar  (6/9) finissent meilleurs buteurs. A noter la belle performance du jeune Andy Pijulet (4/5) tandis que Kim Ekdahl Du Rietz (4/8) doit encore régler la mire afin de montrer tout son potentiel.


Tremblay- Sélestat 31-24 (16-12) 

Battus par Cesson en ouverture du championnat, les séquano dyonisiens abordaient leur match contre Sélestat avec l’ambition de lancer leur saison. De leur côté, les alsaciens, vainqueurs du match entre promus la semaine dernière, abordaient leur premier match contre une équipe habituée à la LNH. En encaissant un 6-2 dans les 7 dernières minutes de la première mi temps, Sélestat avait déjà commencé à lâcher prise, atteignant la pause avec un retard de 4 buts (16-12). La deuxième mi temps ne sera pas celle de Sélestat, le retard s’accroissant progressivement pour atteindre +7 en faveur de Tremblay à la fin du match (31-24).

Homme du match sans contestation avec ses 11 buts, Romain Guillard (11/12 dont 2/2 à 7 mètres) continue sur sa lancée de la saison dernière, assisté par Benoît Peyrabout (5/5) qui a toujours de beaux restes à 34 ans. A noter aussi le premier match en LNH de Cédric Teauroa dans les cages de Tremblay. Gardien des -18 de Saintes la saison dernière, le jeune polynésien a fait une entrée en matière prometteuse avec 2 arrêts sur 4 tirs. Côté Sélestat, on retiendra le bon match de Michal Salami (4/4 dont 2/2 à 7 mètres) dans la lignée de son match de la semaine dernière et les 6 buts de Vladimir Ostarcevic (6/11). Cependant les gardiens alsaciens n’étaient pas à la fête, Lazslo Fulop et Obrad Ivezic totalisant respectivement 11,8% et 15,8%.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).