6ème Journée: Toulouse au forceps

A l’issue d’un match très disputé, Toulouse s’est imposé hier soir 31-27 contre Paris en match d’ouverture de la 6ème journée de LNH.

Dans un palais des sports déchainé et plein comme un œuf, les deux équipes ont livré un très beau match hier soir. Paris repart frustré, le score ne reflétant pas le travail effectué hier soir par les hommes de François Berthier, tandis que Toulouse engrange deux points importants pour se relancer après le revers à Nîmes la semaine dernière.

Après la remise de récompense à Anouar Ayed pour son record de 1000 buts marqués en LNH, la partie avait bien débuté pour les visiteurs. Grâce à une défense bien en place et un Nicolas Claire en grande forme bien que pas ménagé par la défense toulousaine, Paris creusait un premier écart dès la onzième minute (4-7). Joêl Da Silva, le coach du FENIX, voyant les difficultés de son équipe posa son temps mort dès la quinzième minute (6-10). Paris tenait bon, mais la multiplication des exclusions temporaires pour les visiteurs  permit aux toulousains de revenir petit à petit. A la sonnerie finale, un penalty litigieux était accordé au FENIX. Ayed ne se fit pas prier, et transforma le jet de 7 mètres. A la mi temps, 14-14.

La deuxième mi-temps livra un mano à mano passionnant. Les Toulousains passaient pour la première fois devant au score à la 37ème (18-17). Le tournant du match fût peut-être l’énième faute commise sur Nicolas Claire dans la limite des règles qui faillit dégénérer en règlement de compte. Les Toulousains, portés par leur public supportant leur équipe et conspuant Claire à chaque ballon, gardaient l’avantage et les Parisiens sortaient du match. Ayed multipliait les contre-attaques et les interceptions, Karaboué fermait la maison (13 arrêts). A la cinquantième minute, les coéquipiers de Jérôme Fernandez  prenaient le large (25-22). Le carton rouge direct pour Mathias Ortega fut le summum d’une partie très moyennement maîtrisée par les arbitres de la rencontre. Toulouse s’imposait 31-27.

Côté FENIX, comment ne pas saluer la nouvelle grosse performance d’Anouar Ayed avec ses 13 buts (dont 6/7 aux pénaltys.) Jérôme Fernandez (5 buts), quant à lui, a su marquer aux moments clés de la rencontre pour mener les siens vers la victoire. Toulouse peut s’appuyer sur cette belle victoire, acquise dans la douleur tout de même, pour envisager l’avenir avec sérénité. Avant le reste des matchs de cette 6ème journée, le FENIX Toulouse Handball pointe à la 4ème place.

Pour Paris, comme en témoigne la réaction de Patrice Annonay à nos confrères du 20 minutes, cette défaite est « une énorme déception ». En effet, après avoir mené pendant 35 minutes, les Parisiens peuvent avoir des regrets, surtout en ayant joué l’un de leur meilleur match de la saison. La paire d’arrière Nyokas-Claire a encore montré de belles choses hier soir avec respectivement sept et six buts. En revanche, un problème subsiste toujours en défense. On ne s’explique pas comment celle-ci peut passer de très bonne à très perméable d’une mi-temps à l’autre. Mais au vu de la performance d’hier soir, et en prenant compte de la situation précaire de Dunkerque en ce moment, les joueurs peuvent croire à l’exploit pour le déplacement dans le nord la semaine prochaine.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Yoann - le 21 octobre 2011 à 14h19

    Cet article respire l'objectivité…

  2. Basic - le 21 octobre 2011 à 17h11

    L'article n'est effectivement pas parfaitement objectif. Maintenant j'assure ne pas du tout être supporter du Paris Handball, et au vu du match, je trouve que le parti pris de l'article n'est pas non plus scandaleux.

  3. yoann - le 22 octobre 2011 à 04h25

    L'équipe de Paris a fait un super match avec une grosse première mi-temps de Claire mais je trouve juste dommage que l'article justifie la victoire des Toulousains par des décisions arbitrales qui les auraient avantagé… dire que le public conspuait Claire à chaque action et tout simplement faux. Il a été sifflé suite à une faute qu'il a subit et en ce qui concerne le pseudo tournant du match sur cette faute, je tiens a rappelé que le toulousain a pris deux minutes…les parisiens n'en ont pas profité. Ensuite le soit disant penalty injustifié avant la mi-temps à lieu sur une action manifeste de but à une seconde de la fin donc je vois pas le scandale.

    Pour ce qui est du "summum" de la partie des arbitre c'est un peu anecdotique car même si le carton rouge n'est absolument pas justifié, les deux minutes sont logiques et pour rappel il s'agissait de la 57 minute (28-25 pour les toulousains)

    Encore une fois je trouve juste dommage la teneur de cet article… Je souhaite bonne chance aux parisiens pour la match face à Dunkerque qui j'en suis sur peut se solder par une victoire.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).