Jérémy Roussel: “Le PAUC n’est que l’équipe qui a finit 5ème du dernier championnat.”

Cinquième de la dernière édition de Pro D2 après une saison en demi-teinte, le PAUC fait partie des grands favoris de Pro D2 pour la saison 2011/2012. Avec des recrues de grand standing à l’image des deux slovènes Borut Oslak et Boris Becirovic, le club provençal affiche de grandes ambitions pour les années à venir. Après une phase de préparation très encourageante avec notamment des victoires face à Istres (D1) et Nîmes (D1), nous avons rencontré Jérémy Roussel, le technicien de cette très belle équipe aixoise, qui nous accordé quelques minutes pour répondre à nos question à quelques jours du début du championnat.

 

HandNews: Très clairement, l’objectif du club cette saison et l’accession en LNH ?

Jérémy Roussel: Dans l’absolu, quand on s’engage dans une compétition, quelque soient les moyens dont on dispose, c’est avec l’ambition de la gagner. Une fois qu’on a enfoncé cette porte ouverte, il m’est difficile de promettre autre chose. L’ambition nous l’avons, mais nous n’avons aucune prétention. Premièrement parce que nous participons à l’un des championnats les plus denses, les plus homogènes et donc les plus compliqués qui soient. Deuxièmement parce que j’ai trop de respect pour mes adversaires qui dans l’ensemble présentent des équipes solides et bien renforcées. Et troisièmement parce que pour l’instant le PAUC n’est que l’équipe qui a finit 5ème du dernier championnat.

Le club a réalisé un recrutement important cette saison en doublant chaque poste avec des joueurs de qualité, comment trouvez-vous votre effectif pour la saison 2011/2012 ?

Je le trouve riche, cohérent, équilibré, j’ai envie de dire “sexy”. Reste à savoir si les résultats confirmeront cet à-priori positif.

– La saison dernière l’équipe a eu du mal à voyager, quels enseignements avez-vous tirer pour éviter de retomber dans les mêmes “travers” que l’année dernière ?

S’il y avait une recette miracle, je l’appliquerai. La richesse de l’effectif, notamment quantitativement est une première réponse. En espérant que notre capacité à redoubler de rigueur, de sang froid et de solidarité dans des salles où nos adversaires se feront un malin plaisir de faire tomber le supposé “gros” en soit une deuxième.

– A l’image de la LNH, la PRO D2 risque d’être très relevée, pour vous quels sont vos principaux rivaux pour l’accession en première division ?

Sur une rencontre tous nos adversaires sans exception me semblent dangereux. Sur l’ensemble d’un championnat, Mulhouse, Nancy, Dijon, Vernon, Saintes et Angers me paraissent armés pour proposer durablement un haut niveau de performance.

– Vous avez réalisé de nombreux matchs amicaux face à des équipes de première division (allemandes et françaises), quel bilan tirez-vous de ces matchs de préparations ?

Il est forcément positif. Maintenant il ne s’agissait que de matchs de travail qui nous ont peut être permis de capitaliser un peu de confiance mais qui ne nous permettent en aucun cas de tirer des plans sur la comète.

– Le club dispose t-il des ressources financières et des structures nécessaires pour monter en LNH ?

Très clairement, oui. Il y a une formidable énergie au niveau de l’équipe dirigeante, qui a su séduire les collectivités locales dans l’accompagnement du projet. Le club s’appuie par ailleurs sur un réseau fidèle et de plus en plus étoffé de partenaires privés. La validation définitive dans les jours qui viennent de la construction de la future “Arena” sera un levier formidable. Par ailleurs, le club se structure également dans l’accompagnement et la formation de ses jeunes, avec notamment une équipe réserve quasi-exclusivement composée de joueurs du cru sur laquelle nous fondons beaucoup d’espoirs. Si j’étais président d’un autre club, les premiers que j’essaierais de débaucher seraient les dirigeants du PAUC. Mais je ne crois pas que leurs compétences soient exportables.

– Comment s’est déroulée l’intégration de vos recrues ? Notamment vos recrues étrangères ?

Idéalement ! Dans le jeu comme au niveau l’état d’esprit, ils sont parfaitement intégrés. Borut et Boris apportent en plus, de par leur grande maitrise tactique et leur rigueur professionnelle, un surcroit de sérénité.

– Quel va être le “secret” pour atteindre vos objectifs cette saison ?

Je n’ai pas pour habitude de fixer d’objectifs particuliers, comme je vous l’ai dit, je ne crois pas que l’on puisse aborder une rencontre sans l’ambition de la gagner. Donc dans l’absolu, toutes les équipes poursuivent le même objectif: gagner le prochain match. Le résultat final doit être une conséquence avant d’être un objectif. Peut être sera-t-il là le secret.

– Vous disposez d’un groupe plutôt homogène avec des joueurs d’expériences et de jeunes joueurs, un atout pour le championnat ? Pas trop difficile de créer une osmose entre les jeunes et les plus vieux ?

C’est évidemment un atout si on atteint un espèce d’équilibre. Mais cet équilibre, par essence jamais figé, entre jeunes et plus anciens, entre joueurs potentiels et joueurs expérimentés est un exercice difficile et nous n’aurons la réponse à cette question qu’à la fin du championnat.

– Quels sont vos atouts pour la saison prochaine ?

Nous avons un bel effectif, quantitativement et qualitativement, en espérant que celui-ci se mue rapidement en une belle équipe. Et d’excellentes raisons d’être motivés.

– D’un point de vu personnel, quels sont vos objectifs, vos attentes à l’aube de cette nouvelle saison ?

Je ne me projette pas trop. En ces temps un peu incertains et anxiogènes pour beaucoup, j’ai la chance de me lever avec la banane le matin pour aller bosser et c’est déjà énorme. J’ai conscience de la chance qui est la mienne de participer à l’un des projets les plus enthousiasmants du handball français à l’heure actuelle. C’est à la fois un grand privilège et une grande responsabilité. Disons simplement que j’espère que ma progression personnelle épousera celle du club.

Merci à Jérémy Roussel pour cette interview riche en enseignements !

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).