LDC – J2: Deuxième défaite d’affilée pour Kielce!

Kielce se rendait cette après midi à Berlin avec l’ambition d’effacer la désillusion de la défaite à domicile face à Veszprem la semaine dernière. Malheureusement pour eux, les polonais sont repartis avec une défaite dans leurs bagages et surement de nombreux regrets (Berlin 30-27 Kielce au final).

Kielce mène le jeu

Dans ce début de rencontre au rythme infernal (10 buts dans les six premières minutes) les arbitres francais Nordine Lazaar et Laurent Reveret n’ont pas grand chose à faire d’autre que de valider les buts. Cependant, entre la dixième et la vingtième minute, les polonais infligent un 6-1 à leurs hôtes d’un soir, bien aidés par les nombreux arrêts de leur gardien Cleverly et par la puissance de leur paire d’arrières internationaux Gabor Tkaczyk et Michal Jurecki.

Iker Romero entre en scène

C’est alors que le coach allemand décide de faire rentrer sa recrue espagnole Iker Romero. Certains le disaient sur le déclin, il n’empêche que l’entrée du taureau espagnol eu pour effet de dynamiser l’attaque allemande et de permettre à son équipe de remonter petit à petit au score, bien aidés par les arrêts de Silvio Heinevetter et par les buts de l’étonnant Torsten Laen, grand escogriffe danois évoluant au poste de pivot et accompagnant régulièrement ses ailiers Nincevic et Richwien en contre attaque. A la mi temps, les renards ne comptaient plus qu’un but de retard (14-15).

Le jeu du chat et de la souris

Dès le retour des vestiaires, Berlin prend les choses en main et mène rapidement 17-15. Les deux équipes ne se lachent pas, produisant un jeu rapide et précis pour le plus grand plaisir des 8000 spectateurs de la Max-Schmelling Halle. Les berlinois prennent régulièrement deux buts d’avance sur leurs adversaires mais n’arrivent jamais vraiment à les décrocher. Du côté polonais on notera le retour en forme de Tkaczyk après sa performance fantomatique de la semaine dernière. A la moitié de la deuxième mi temps, Kielce mène de deux buts (22-20).

Kielce se perd dans la dernière ligne droite

C’est alors que les Polonais se mettent quelque peu à perdre les pédales. Toujours en tête à douze minutes de la sirène finale, ils se mettent à mulltiplier les fautes grossières sanctionnées par autant de sorties pour deux minutes. Malgré leur résistance héroique symbolisée par la réussite de loin de Rosincki et du vétéran Jurasik (encore quatre buts ce soir), les polonais voient leur avance diminuer petit à petit. Le gaucher hollandais Mark Bult ne tremble pas au moment de convertir les pénaltys fatidiques, Torsten Laen continue d’être une efficacité impresionnante en contre attaque (il finira meilleur de la rencontre avec sept buts), Petr Stochl réalise une série de cinq arrêts décisifs et Berlin inflige finalement un 5-0 final à son adversaire pour remporter la rencontre 30-27.

Ainsi continue la série noire pour Kielce. Dès la semaine prochaine un autre déplacement compliqué à Chekhov qui a prouvé ce soir sa capacité à mettre en échec les plus gros en allant chercher le nul sur le terrain de l’Athletico Madrid. Berlin de son côté de déplacera sur le terrain de Silkeborg pour tenter d’enchainer sur un troisième résultat positif dans cette ligue des champions 2011-2012.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).