LDC J4 – Montpellier limite les dégats

Le choc du groupe D de la ligue des champions entre Copenhague et Montpellier a tenu toutes ses promesses. Dans une Brondby Arena pleine à craquer, les Danois l’ont emporté de deux buts 31-29 non sans avoir tremblé en fin de match.

1ère mi-temps: L’incroyable déroute de Montpellier

Le début de match est cataclysmique pour les Héraultais. Les Danois récupèrent de nombreux ballons en défense et mettent en orbite leurs deux ailiers supersoniques Sigurdsson et Ekberg (respectivement douze et neuf buts). Ce sont d’ailleurs les deux mêmes qui se trouvent à la conclusion des attaques placées danoises, sans avoir aucun déchet. L’écart grandit rapidement pour atteindre 9-3 à la onzième minute. Prost, le héros de Kiel il y a deux semaines est remplacé par Stochl, mais le problème ne vient pas du gardien, mais plutôt de l’attaque de Montpellier, incapable de trouver des solutions claires. Seuls Kavticnik (douze buts ce soir, 6/6  aux pénaltys) et Karabatic semblent jouer à leur vrai niveau. Les coéquipiers de Mickael Guigou perdent complétement leur handball, à l’image de Rémy Salou se dribblant sur le pied, et oublient complétement le repli défensif. La sanction est sans appel, 21-12 pour les Danois, score qui aurait pu être encore plus lourd sans un dernier arrêt de Stochl sur le gong.

2ème mi temps: Montpellier fait trembler Copenhague

La deuxième mi-temps sera l’exacte opposée de la première. Les intentions défensives sont bien meilleures, ce qui a pour conséquence d’aider Richard Stochl dans son travail; les solutions trouvées en attaque sont claires, donc les tirs plus faciles à réussir. Kavticnik continue de monter la voie, décalant plusieurs fois Dragan Gajic, toujours irréprochable à la finition. Bojinovic apporte du danger de loin, au contraire d’un William Accambray transparent ce soir. L’écart se réduit petit à petit et n’est plus que de quatre buts àdix minutes du terme. Les Francais profitent des exclusions temporaires danoises pour accentuer la pression sur leurs adversaires. C’est le moment choisi par Magnus Andersson pour faire entrer son gardien norvégien Ege, choix qui va s’avérer décisif. Tej, Guigou,Kavticnik, tous vont venir buter sur ce dernier rempart. Montpellier revient à cinq minutes de la fin à un petit but 29-28. C’est alors que Ege et Mikkel Hansen, la star danoise assez discète jusque là (six buts ce soir), prennent les commandes de la machine danoise. Le premier réalise deux nouvelles parades décisives face à Bojinovic et Gajic; tandis que le dernier délivre une passe décisive superbe pour Atlasson et marque lui même le dernier but de son équipe.Score final : 31-29 pour Copenhague.

Copenhague prend donc la tête de ce groupe D devant Montpellier. La première mi-temps des Danois a du en impressionner plus d’un et valide leur ambition d’atteindre le Final Four de la compétition en juin. Du côté de Montpellier, il sera indispensable de se ressaisir rapidement, surtout pour certains cadres qui ont joué en dessous de leur niveau ce soir. Les Francais se rendront chez les Hongrois de Szeged pour la prochaine journée.

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Cédric - le 23 octobre 2011 à 22h21

    Oh quel match… Enfin, la 2nde mi-temps… Je ne connais pas la salle de Montpellier, sa capacité et l'ambiance qui y règne mais là, cette salle, quand ça pousse… C'est fou en 1ère mi-temps, cette impression que les Blancs marchent quand les Bleus courent et marquent à chaque attaque. J'ai lu vite fait les stats et je crois que Ekberg est à 100% pour 9 tirs, Sigurdsson à 9 tirs aussi, 80% je crois… Et ce gardien qui sort la balle de 31-30 à 2min de la fin…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).