LNH J10 – Paris se rassure à Istres

Dans un match importantissime pour les deux équipes, Paris est allé s’imposer à Istres sur le score de 37-30.

 

Istres s’accroche une mi-temps…
Après 6 minutes, les Parisiens étaient partis sur les chapeaux de roues. Le score à ce moment, 6-1, récompensait une défense solide et une attaque en réussite totale. Kevynn Nyokas et Mathias Ortega  (7 buts chacun)  notamment, trouvait la solution même lorsque la défense istréenne parvenait à gener les attaques des joueurs de la capitale. Mais les Istréens, devant leur public, ne s’avouèrent évidemment pas vaincus alors qu’un quart d’heure seulement s’était écoulé. Au contraire, le temps mort posé par Vincent MAZEL à la dix huitième fit grand bien à son équipe, en partie grâce au remplacement de Yann Genty par Fabien Lorenzelli dans les cages (14 arrêts). Les Istréens par l’intermediaire de Derbier (7 buts) sur attaque placée et Gomis sur contre attaque (8 buts), bien aidé par la baisse de régime parisienne,  revenaient petit à petit au score de fort belle manière.  A la mi temps, les Parisiens ne menaient plus que d’un but, 17-16, laissant présager une deuxième mi temps serrée comme souvent cette année sur les parquets de LNH.
…Avant de lacher complétement
34 ème minute, 18-18. Les Istréens avaient comblé le trou et étaient en très bonne posture pour passer devant au score. Les Parisiens eux devaient tout refaire. Mais Théo Derot écopa d’une exclusion de deux minutes. Clairement, cette sanction allait être le tournant du match, puisque en 8 minutes, les istréens allaient encaisser un 6-0 fatal pour le reste de la rencontre. 24-18 à la 12ème minute puis 27-21 à la 16ème, moment pour le coach istréen de poser un nouveau temps mort. Vincent Mazel décidait une double stricte sur Nicolas Claire et Kevynn Nyokas. Malheureusement pour Istres, ils se montraient imprécis à la finition, à l’image d’un Maxime Derbier impeccable jusque là et qui ratait quatre tirs de suite, dont la contre attaque de l’espoir à trois minutes de la fin.  Les joueurs de la capitale ne se laissèrent pas piéger, et comptant sur Patrice Annonay (13 arrêts) pour rattraper les erreurs défensives, les Parisiens prenaient le large, pour finalement s’imposer sur le score de 30-37.

Côté Istréen, les satisfactions sont minces. Les efforts fait en première mi-temps ont été réduits à néant par un passage à vide au moment où ils paraissaient être capables de passer devant Paris au tableau d’affichage. Les performances décevantes de Boultif (4/11), ou Keller (2/5) en attaque ont vraisemblablement handicapés leur équipe. Mais le plus préoccupant reste le secteur défensif où trop d’erreurs individuelles à des moments clés du match n’ont pas permis à Istres de prendre les devants dans le match.

Pour Paris, ces deux points sont très importants au classement. Ce matin, les Parisiens pointent à la 11ème place du classement et passent la lanterne rouge à Ivry. De plus, cela fait bien longtemps que Paris ne s’était pas imposé par un tel écart. Malgré l’absence de dernière minute de S.Ouksir, les cadres parisiens ont su répondre présents, et on peut penser qu’Ibrahima Diaw (3/9) apportera encore davantage lors des prochaines rencontres.

Lors de la journée prochaine, les deux équipes joueront des matchs importants pour le maintien. Istres se déplacera à Sélestat tandis que Paris recevra Nîmes.

1 CommentairePoster un commentaire

  1. christelle - le 29 novembre 2011 à 22h47

    enfin une belle victoire des parisiens il faut confirmer contre Nîmes

    mais semble que ce groupe va exploser par son talent cette saison

    allez PHB

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).