LNH J8 : Cesson prend les points à Paris

Après la pause de la semaine dernière due aux matchs internationaux, la LNH reprend ses droits ce weekend avec entre autres un match de mal classés entre Paris et Cesson. Paris avait profité de cette mini trêve pour recruter l’Istréen Ibrahima Diaw, ancien de la maison parisienne. Malheureusement, cette arrivée n’a pas apporté les effets escomptés et Paris a de nouveau perdu des points sur son parquet (28-26 pour Cesson).

Dès le début du match, le coach cessonnais David Christmann choisit d’aligner une base arrière composée de trois droitiers, avec Romain Ternel arrière droit. Cette option n’est pas très convaincante, celui-ci n’arrivant que trop peu souvent à sortir des ballons exploitables ou à se retrouver en position de but. Les Parisiens exercent une grosse pression défensive, ce qui leur permet de créer le premier écart du match au bout de 17 minutes (10-6). C’est le moment où le coach des visiteurs replace Ternel en demi centre et fait entrer Benjamin Briffe sur le poste d’arrière droit. Tout de suite l’attaque bretonne est mieux équilibrée et trouve des solutions plus facilement. Les Parisiens quant à eux peuvent se reposer sur un côté droit très efficace, notamment un Mathias Ortega très à l’aise aux jets de sept mètres (4/5 ce soir,9 buts ce soir). Portés par les arrêts de leur gardien Rémy Gervelas, les joueurs de Cesson remontent petit à petit leur retard pour recoller à un but à la mi temps (14-13).

La deuxième mi temps recommence comme la première, avec les deux équipes au coude à coude. Paris donne beaucoup de temps de jeu à sa nouvelle recrue Diaw, près de 40 minutes ce soir. Bien que volontaire, l’ancien d’Istres manque d’efficacité à la finition (0/4 ce soir). Son match est peut être à l’image de la base arrière parisienne toute entière sur cette deuxième mi temps, trop peu dangereuse au tir pour vraiment peser sur le match. Le contraire peut être dit des arrières cessonnais, qui ont pris leur responsabilité de loin tout au long de la deuxième mi temps tout en connaissant un déchet minimal au shoot. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur un Benjamin Briffe des grands soirs (5 buts en deuxième mi temps) et une défense/montée de balle efficace que Cesson inflige un 5-1 fatal aux Parisiens (26-21 à la 52ème).Les joueurs de la capitale ne reviendront jamais et malgré un dernier baroud d’honneur ne reverront jamais leurs adversaires (28-26 au final).

Les Bretons remportent donc logiquement ce match. Ils ont su être appliqués au niveau du tir et ne pas laisser Patrice Annonay rentrer dans la partie. Ils ont montré également un état d’esprit sans faille. Les Parisiens eux, laissent encore des points à domicile face à un concurrent direct pour le maintien, opération d’autant plus mauvaise que Paris recevra Montpellier dès mercredi prochain.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).