All

Les votes pour le All Star Game sont ouverts

Comme chaque année, la DKB Bundesliga organise un All Star Game réunissant les meilleurs joueurs du championnat contre la sélection allemande. Cette année, il aura lieu le 2 février 2013, juste après le Mondial en Espagne.

Il revient donc aux fans de voter pour un joueur à chaque position et un entraîneur qui dirigera cette sélection All Star. Les deux joueurs avec le plus de voix à chaque poste seront sélectionnés. Six joueurs étant nominés à chaque position, HandNews vous propose de faire un petit état des lieux des nominés. Vous pouvez voter jusqu’au 7 décembre via le formulaire en bas de l’article, dans l’onglet “Voting”.
[toggle title=”Ailier Gauche” state=”open”]
[checklist]

  • Ivan Nincevic – Füchse Berlin – 31 ans – Croate
  • Touchant sa première balle à 15 ans, Ivan Nincevic a percé sur le tard. Transféré en 2e division allemande à 24 ans, il y restera pendant quelques saisons avant de faire une saison plutôt réussie en Bundesliga en 2008/2009 avec 200 buts en 31 matchs et une 4e place au classement des buteurs. La faillite de son club de l’époque l’oblige à retourner en Croatie à l’automne 2009 avant que Berlin vienne le chercher comme joker médical en janvier 2010. La suite fut couronnée de succès avec Berlin comme avec la sélection croate avec qui il décroche la médaille de bronze aux Jeux Olympiques 2012.

  • Anders Eggert – SG Flensburg – 30 ans – Danois
  • Arrivé en 2006 à Flensburg pour seconder la légende Lars Christiansen, il a dû ronger son frein jusqu’en 2010 et le départ de Christiansen pour Kolding. Depuis lors incontournable sur l’aile gauche de l’équipe de Ljubomir Vranjes, sa saison la plus accomplie reste la saison 2010/2011 avec 248 buts à son actif et un titre de meilleur buteur.

  • Aljoscha Schmidt – GWD Minden – 28 ans – Allemand
  • Arrivé en 2007 en Bundesliga avec le TUSEM Essen, il est obligé de quitter le club en pleine banqueroute à l’automne 2008. Recruté par Minden qui fut relégué à la fin de la saison 2009/2010, il fut l’acteur majeur de la remontée la saison dernière avec plus de 200 buts marqués.

  • Gudjon Valur Sigurdsson – THW Kiel – 33 ans – Islandais
  • Transféré cette année de Copenhague l’ailier islandais a parfaitement réussi son retour en Allemagne, après des piges à Gummersbach et Rhein-Neckar Löwen, au point de détrôner Dominik Klein, pourtant titulaire du poste depuis plusieurs années. Figurant régulièrement dans top 5 des buts, il demeure à 33 ans un des ailiers gauches les plus efficaces du concert international.

  • Lars Lehnhoff – TSV Hannover Burgdorf – 26 ans – Allemand
  • Agé de 26 ans, Lars Lenhoff a fait toute sa carrière à Hannovre. Il brille cette année aux côtés d’un arrière gauche, Mait Patrail, qui attire énormément les défenses et lui laisse des espaces libres à la finition. Après trois saisons à plus de 130 buts, il est bien parti pour battre son record cette année au sein d’une équipe qui explose enfin en Bundesliga, après des années de vaches maigres.

  • Yves Grafenhorst – SC Magdeburg – 28 ans – Allemand
  • Lui aussi exemple de fidélité à son club, Yves Grafenhorst évolue à Magdeburg depuis 15 ans, soit depuis ses 13 ans! Avec son compère Robert Weber à l’autre aile, ils constituent les deux flèches de la montée de balle de leur club, et il est chargé de convertir également les jets de 7 mètres, ce qui fait de lui le meilleur buteur de son club encore cette année, avec une moyenne de quatre buts par match.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Arrière Gauche” state=”close”]
    [checklist]

  • Momir Rnic – Frisch Auf Göppingen – 25 ans – Serbe
  • Arrivé la saison dernière au club, il est dans la droite lignée des grands arrières artilleurs de Göppingen. Passé par Celje avec qui il a goûté à la coupe EHF et à la Ligue des Champions, il remporte dès sa première saison la coupe EHF avec Göppingen contre Dunkerque. Malgré quelques blessures, il s’est rendu indispensable et partage son temps de jeu avec l’indétrônable Pavel Horak.

  • Iker Romero – Füchse Berlin – 32 ans – Espagnol
  • Non, Iker Romero n’est pas venu en Allemagne en pré-retraite. Après huit années à Barcelone, le demi-centre espagnol a choisi de continuer sa carrière en Allemagne, pour apporter de l’expérience au collectif de Berlin, l’un des plus jeunes de Bundesliga. Si son équipe baisse de régime cette année, il n’y est pas pour grand chose, puisqu’il tourne toujours à 3 buts par match de moyenne. Il espère ainsi convaincre ses dirigeants de le laisser finir sa carrière à Berlin, même si son niveau d’allemand laisse toujours à désirer !

  • Pascal Hens – HSV Hamburg – 32 ans – Allemand
  • Au club depuis 2003, Pascal Hens a traversé les époques mais est toujours resté fidèle à lui même. Sa crête blonde est connue sur tous les parquets d’Europe, et sa capacité à shooter à dix mètres également. Un temps poussé sur le banc par le Croate Lackovic, il revient en force ces derniers temps, en prouvant qu’il reste tout à fait capable d’apporter un plus à une équipe en fin de course.

  • Filip Jicha – THW Kiel – 30 ans – Tchèque
  • Le meilleur handballeur du monde 2010 n’aura pas connu une carrière linéaire. Passé par le Qatar et la Suisse, il atterrit presque par hasard en 2005 à Lemgo, puis à Kiel deux ans plus tard. Même si il ne marque pas souvent dix buts par match, il est en revanche très précieux dans les grands rendez-vous, puisqu’il n’est jamais passé à côté de ses finales de Ligue des champions. Seule déception pour lui, l’incapacité à obtenir un titre avec sa sélection nationale.

  • Steffen Fäth – HSG Wetzlar – 22 ans – Allemand
  • Passé par Gummersbach et Rhein-Neckar, ce symbole de la jeune génération allemande explose avec Wetzlar cette année. Doublure de Phillip Müller, il est doté d’un bras puissant et d’un tir précis. L’équipe d’Allemagne ne devrait pas tarder à tendre les bars au MVP du Mondial Junior 2008.

  • Arne Niemeyer – TuS N-Lübbecke – 31 ans – Allemand
  • Le meilleur buteur de Lübbecke a enfin trouvé sa vitesse de croisière. Dans une équipe où les gros gabarits sur la base arrière sont légion, lui et Svensson sont les deux fers de lance. Gros défenseur, doté d’un bon un contre un, il n’a jamais percé au plus haut niveau, témoin cette année presque vierge passée à Hambourg en 2008 avant de signer à Lübbecke où l’Allemand a su se rendre indispensable.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Demi Centre” state=”close”]
    [checklist]

  • Bartlomiej Jaszka – Füchse Berlin – 29 ans – Polonais
  • A Berlin depuis 2007, Jaszka est le seul joueur à être à son véritable niveau cette année avec Berlin. Jouant quasiment 60 minutes par match, il pointe à 3 buts et 6 passes décisives par match en moyenne et a même réussi à reléguer Borge Lund en fond de banc. Sa relation avec Sven-Sören Christophersen est instinctive et la paire fait partie d’une des meilleures bases arrières de la Bundesliga.

  • Daniel Narcisse – THW Kiel – 33 ans – Français
  • Ahhhh Toumoute. Des un contre un ravageurs, des tirs surpuissants et cette extension! Ménagé par Gislason eu égard à la saison chargée qu’il vient de finir, Daniel Narcisse n’en reste pas moins le demi-centre titulaire des zèbres dans les confrontations importantes, comme face à Flensburg dernièrement où il a scoré huit fois.

  • Domagoj Duvnjak – HSV Hamburg – 24 ans – Croate
  • On a l’impression qu’il est là depuis des années. Et pourtant Duvnjak n’a que 24 ans. L’usure le guette, mais son coach ne semble pas s’en soucier. Jouant 60 minutes par match, attaquant et défendant, il est apparu à court de jus en début de saison, obligeant Schwalb à le faire tourner avec Krauss. Une saison délicate pour un joueur déjà dans les tous meilleurs du monde à 24 ans.

  • Thomas Mogensen – SG Flensburg – Handewitt – 29 ans – Danois
  • Lui aussi sort d’une saison éprouvante. Titulaire à Flensburg et avec la sélection, il a eu du mal à se remettre dans le bain en début de saison. La preuve, sa réussite au shoot est en régression constante, avec de nombreux échecs à six mètres. Mais Flensburg ne peut pas s’en passer, encore moins depuis les nombreuses blessures qui ont touché le club.

  • Morten Olsen – TSV Hannover-Burgdorf – 28 ans – Danois
  • L’éternel oublié du handball danois se venge en Bundesliga avec son club. Deuxième meilleur buteur du championnat derrière Hans Lindberg, il s’est vengé en inscrivant 23 buts lors de la septième journée. Pièce maitresse d’Hannover, actuel septième du classement de Bundesliga, il ne sera pas resigné à la fin de la saison, ce qui met sur le marché un joueur on ne peut plus prolifique mais néanmoins inconnu.

  • Kentin Mahé – VFL Gummersbach – 21 ans – Français
  • Fils du Barjot Pascal Mahé, il est l’opposé de son père qui s’est fait connaître pour ses talents de défenseur. Feu follet en attaque, il dirige de main de maître l’attaque de Gummersbach a seulement 21 ans. Avec une moyenne de 5,5 buts par match, il était parti pour réaliser sa meilleure saison, malheureusement une blessure à la cheville va le tenir éloigné des terrains jusque fin janvier 2013.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Arrière Droit” state=”close”]
    [checklist]

  • Zarko Markovic – Frisch Auf! Göppingen – 26 ans – Monténégrin
  • Vainqueur du Championnat du Monde et de l’Euro jeunes avec la Serbie-Monténégro avec ses compatriotes Nenadic et Sesum, le gaucher monténégrin n’avait pas réussi à percer au plus haut niveau. Après un passage à Veszprém en tant que doublure de Vujin, un exil au Qatar et une renaissance au Metalurg Skopje sous les ordres de Lino Cervar, il est arrivé cette saison à Göppingen déterminé à prouver qu’il avait sa place en Bundesliga. Et pour l’instant, cela lui réussit, il est le titulaire du poste d’arrière droit et préposé aux jets de 7 mètres (4,5 buts de moyenne par match).

  • Marcin Lijewski – HSV Hamburg – 35 ans – Polonais
  • Oscar Carlen sur le flanc depuis presque deux ans, le jeune Stefan Terzic encore trop tendre, le vétéran Marcin Lijewski est donc seul au poste d’arrière droit pour sa dernière saison au sein de la formation de Hambourg. Avec l’âge et l’expérience, il s’est mué en passeur et en créateur d’espaces pour ses compères d’attaque que sont Igor Vori et Domagoj Duvnjak.

  • Alexander Petersson – Rhein-Neckar Löwen – 32 ans – Islandais
  • Son départ cet été pour les Rhein Neckar Löwen a fait très mal à Berlin, tant il est vu par tous les observateurs de la Bundesliga comme le symbole de la combativité et de l’engagement. Capable de jouer ailier ou arrière droit malgré sa “petite” taille (1m86), il est une des causes majeures de l’excellent début de saison de l’équipe de Mannheim (12 victoires en 12 matchs) avec plus de 5  buts par match.

  • Andreas Rojewski – SC Magdeburg – 27 ans – Allemand
  • Depuis onze ans au SC Magdeburg, il a réussi à se relever de deux ruptures des ligaments croisés à moins d’un an d’intervalle en 2006 et 2007. Il fait depuis les beaux jours de Magdeburg au poste d’arrière droit et même si son rendement semble légèrement baisser cette année, il reste une valeur sûre de Bundesliga à son poste.

  • Marko Vujin – THW Kiel – 28 ans – Serbe
  • Bien connu dans le championnat hongrois où il a passé trois saisons à Dunaferr, l’éternel troisième puis les quatres suivantes à Veszprém où en plus des titres nationaux il obtient le titre de meilleur buteur de la Ligue des Champions lors de la saison 2010/2011 devant Uwe Gensheimer. Ce fait d’arme lui permet d’être recruté par Kiel cet été et si certains fans de Kiel craignaient qu’il ne soit pas à la hauteur pour remplacer la légende Kim Andersson, il semble que ses débuts soient plutôt prometteurs puisqu’il est actuellement le 3e meilleur buteur du club.

  • Alexandros Vasilakis – MT Melsungen – 33 ans – Grec
  • Arrivé en Allemagne en 2003 auréolé de trois titres de meilleur buteur du championnat grecà 24 ans, l’arrière droit grec s’est vite acclimaté puisqu’il a décroché en 2006 le titre de meilleur buteur de Bundesliga avec 206 buts. Possédant une belle extension et une gamme de tirs assez variée, Vasilakis est un élément essentiel de Magdeburg, preuve en sont ses cinq buts par match de moyenne, et ce depuis quatre ans.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Ailier Droit” state=”close”]
    [checklist]

  • Hans Lindberg – HSV Hamburg – 31 ans – Danois
  • Débarqué en Allemagne en 2006 en provenance de son Danemark natal, Hans Lindberg n’en finit plus d’impressioner sous le maillot de Hambourg. Meilleur buteur de Bundesliga en 2010 avec 257 buts, il en profite pour établir le record du nombre de 7 mètres inscrits en une saison (135). Si les blessures ne viennent pas se mettre en travers de son chemin cette saison, il est bien parti pour battre son record de buts inscrits en une saison puisqu’il a actuellement une moyenne de 8,5 buts inscrits par match et il est largement en tête du classement des buteurs avec 9 buts d’avance sur Morten Olsen.

  • Robert Weber – SC Magdeburg – 27 ans – Autrichien
  • Si vous regardez de temps en temps les plus beaux buts de Bundesliga, vous avez surement déjà aperçu Robert Weber. Il est un des ailiers droits les plus acrobates de Bundesliga, demandez donc aux fans de Magdeburg si ils se souviennent de son fameux tir à 360° en angle fermé

  • Lasse Svan Hansen – SC Flensburg-Handewitt – 29 ans – Danois
  • Vice champion d’Europe Jeunes à 18 ans, vice champion du monde Juniors à 20 ans, Lasse Svan Hansen attirait déjà les regards dès ses débuts internationaux. Pisté par Flensburg dès 2004 alors qu’il n’a que 21 ans, il ne sera transféré dans le club du nord de l’Allemagne qu’en 2008. Depuis titulaire incontournable, toujours régulier et peu sujet aux blessures, il n’est malheureusement que le “vice” ailier droit de la sélection danoise, barré par Hans Lindberg.

  • Florian Kehrmann – TBV Lemgo – 35 ans – Allemand
  • Sa nomination pour le All Star Game semble plus être un dernier baroud d’honneur pour le capitaine et l’âme de Lemgo qui est au club depuis maintenant 13 ans, tant son impact dans les matchs de son club s’affaiblit de match en match. Membre de la génération championne du monde en 2007, il vient récemment de dépasser les 400 matchs en Bundesliga.

  • Michael Spatz – TV Grosswallstadt – 30 ans – Allemand
  • Deuxième buteur de son club cette saison avec en moyenne 4.5 buts par match, il évolue à Grosswallstadt depuis maintenant six ans, après un passage à Gummersbach. Dans une Bundesliga noyée sous les ailiers bourrés de talent, il a le mérite de rendre une copie propre à chaque sortie, même si il lui manque ce brin de folie pour figurer parmi les meilleurs. On pourra noter sa régularité puisqu’il figure depuis trois ans dans les meilleurs buteurs de son club.

  • Vedran Zrnic – VFL Gummersbach – 33 ans – Croate
  • Membre de l’équipe croate qui dévorait tout sur son passage avant l’arrivée des Experts, Zrnic aura pris un chemin détourné pour arriver en Bundesliga. Alors que la majorité des croates sont repérés directement dans leur championnat national, Vedran Zrnic a été contraint à l’exil dans un club moyen en Slovénie alors qu’il n’avait que 20 ans à cause de la faillite de son club formateur. Transféré à Velenje en 2004, il y restera deux saisons avant que Gummersbach lui offre la chance d’évoluer au plus haut niveau. Et ce fut plutôt une riche idée, tant l’ailier croate est intenable sur son aile, inscrivant 5 buts par match en moyenne au cours de ces dernières années.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Pivot” state=”close”]
    [checklist]

  • Torsten Laen – Füchse Berlin – 33 ans – Danois
  • Encore un oublié de la sélection danoise. Ce grand escogriffe de 33 ans est un travailleur hors pair, en défense comme en attaque. Sa rapidité à se projeter en contre-attaque en fait un des meilleurs buteurs de cette équipe tournée vers l’avant. Même si le jeune Pevnov pousse de plus de plus fort à la porte, il reste le pivot n°1 des renards.

  • Igor Vori – HSV Hamburg – 32 ans – Croate
  • On ne présente plus Igor Vori. Dans l’ombre de Bertand Gille ces dernières années, il a repris la place qui est la sienne. A la sortie d’une saison harassante arrêtée en demi-finale des JO, il s’est remis à l’ouvrage. Donné partant de Hambourg à l’inter saison, il devrait rejoindre un autre grand d’Europe pour pouvoir enfin tenter de remporter un titre continental majeur.

  • Bjarte Myrhol – Rhein-Neckar Löwen – 30 ans – Norvégien
  • Un miraculé du handball. Remis d’un cancer déclaré en 2010, il a étouffé Robert Gunnarsson l’an dernier en jouant plus que jamais. Attaquant hors pair mais piêtre défenseur, il est capable de but spectaculaire, comme les kung fu qu’il affectionne réaliser avec Petersson.

  • Bartosz Jurecki – SC Magdeburg – 33 ans – Polonais
  • Un des rares Polonais à ne pas avoir succombé aux sirènes de Kielce, il est à Magdebourg depuis 2006, club avec lequel il a remporté une coupe EHF. D’un gabarit impressionnant mais doté d’une grande agilité, il a fait partie de l’équipe de Pologne vice-championne du monde en 2007.

  • Marcus Ahlm – THW Kiel – 34 ans – Suédois
  • La dernière saison pour l’emblématique suèdois de Kiel? Probablement. Si il a tout gagné avec les Zèbres, prenant même part au fameux triplé la saison passée, il est de plus en plus touché par les blessures et il veut arrêter avant que son corps ne le lâche. Fidèle à Kiel depuis neuf saisons, il pourrait bien se recycler dans ce club qui lui a tout donné. Eternel absent des compétitions internationales avec la Suède, il ne lui manquera qu’un titre majeur avec son pays pour étoffer son palmarès.

  • Frank Løke – TuS N-Lübbecke – 32 ans – Norvégien
  • L’autre pivot norvégien aura sillonné l’Europe avant d’atterir à Lübbecke, où il a posé ses valises depuis quatre ans. Issu d’une grande famille de handballeur (Heidi est sa soeur), il aurait pu prétendre à jouer dans un plus grand club mais a privilégié la qualité de vie de Lübbecke.

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Gardien” state=”close”]
    [checklist]

  • Nikola Marinovic – HSG Wetzlar – 36 ans – Autrichien
  • L’expérimenté autrichien aux lunettes de cosmonautes produit enfin un handball à la mesure de son talent. Peu académique, il est d’une efficacité rare sur les tirs de près, où son placement et son explosivité font merveille. Il forme un duo très complémentaire avec Nikolai Weber.

  • Goran Stojanovic – Rhein-Neckar Löwen – 35 ans – Monténégrin
  • Une petite surprise de voir Stojanovic dans cette sélection, tant Niklas Landin éclabousse de sa classe la Bundesliga cette année. Mais l’ancien de Gummersbach est capable de renverser des matchs en dix minutes, comme l’ont prouvé ses fins de match décisives face à Flensburg et Berlin, où son expérience a permis au leader de rester invaincu.

  • Gerrie Eijlers – SC Magdeburg – 32 ans – Hollandais
  • Gerrie Eiljers aime la concurrence. Depuis deux ans et l’arrivée de Gustavsson, il est boosté et réalise les deux meilleures saisons de sa carrière, au point de provoquer le départ de l’Islandais l’été prochain. Lui aussi très explosif, il se met en évidence sur ses relances avec ses deux ailiers, Weber et Grafenhorst.

  • Mattias Andersson – SG Flensburg-Handewitt – 34 ans – Suédois
  • Revenu au premier plan depuis son transfert de Grosswallstadt, le meilleur gardien de la Bundesliga la saison passée est toujours présent malgré son âge. Toujours aussi exubérant, il maintient son équipe à flot depuis le début de l’année en multipliant les prestations à plus de vingt arrêts. Rares sont les matchs où il est passé à travers.

  • Thierry Omeyer – THW Kiel – 36 ans – Français
  • On ne présente plus notre Thierry Omeyer national. Obligé par Gislason à partager son temps de jeu avec Palicka pour préparer son absence la saison prochaine, Titi est néanmoins toujours le premier choix de son coach pour les matchs à enjeu. Avec raison, puisqu’il réalise des parties à plus de 50%, comme dans le dernier derby du nord face à Flensburg.

  • Martin Galia – TV Grosswallstadt – 33 ans – Tchèque
  • Martin Galia n’a rien à se reprocher dans le mauvais début de saison de son équipe. Toujours le premier à exhorter le public de Grosswallstadt, il a signé dernièrement deux gros matchs qui ont correspondu à autant de victoires de son équipe. Un gardien qui aurait mérité d’évoluer à un meilleur niveau!

    [/checklist]

    [/toggle]

    [toggle title=”Entraîneur” state=”close”]
    [checklist]

  • Dagur Sigurdsson – Füchse Berlin – 39 ans – Islandais 
  • Véritable globe trotter dès sa carrière de joueur avec un passage au Japon en même temps que Stéphane Stoecklin et Frédéric Volle, il commença à entraîner Bregenz en Autriche qui fut sa dernière équipe en tant que joueur. Il remporta 4 championnats en 4 ans pour ensuite prendre la tête de l’équipe nationale autrichienne de 2008 à 2010. Arrivé à la tête des Füchse Berlin à l’été 2009, il a progressivement emmené cette équipe du milieu de tableau de la Bundesliga jusqu’au Final Four de la Ligue des Champions en juin dernier.

  • Kai Wandschneider – HSG Wetzlar – 53 ans – Allemand
  • Kai Wandschneider, c’est un peu le Guy Roux du handball allemand. Après une carrière de joueur loin d’être exceptionnelle, il a débuté en 2001 une carrière d’entraîneur à Dormagen alors en 3e division. Obtenant la montée dès sa première saison, il réussit à gravir le dernier échelon 6 ans plus tard. Malheureusement, sans réels moyens à Dormagen, le club évite de peu la relégation chaque année jusqu’au dépôt de bilan en 2011 et qui provoque en même temps la démission de Wandschneider. Appelé à la rescousse de Wetzlar en mars dernier , il réussit à sauver le club de la relégation. Et cette saison il fait même mieux avec une étonnante 4e place au bout de 12 journées, un nul contre Flensburg et des victoires contre Göppingen et Hambourg.

  • Guðmundur Guðmundsson – Rhein-Neckar Löwen – 52 ans – Islandais
  • Joueur important de l’équipe d’Islande dans les années 80, Guðmundsson fut l’entraîneur de Dormagen juste avant l’arrivée de Wandschneider en 2001. Plongé par la suite dans des projets professionnels, il prendra en 2008 la tête de la sélection islandaise avec qui il obtiendra une médaille d’argent aux JO 2008 et une médaille de bronze à l’Euro 2010. En 2010, il est aussi nommé directeur sportif du tout nouveau AG Copenhague et par extension des Rhein Neckar Löwen, détenus à l’époque par le même Jesper Nielsen. Intronisé coach des RNL peu de temps après, il aura dû se plier aux exigences de Nielsen en terme de transferts pendant 2 ans. Désormais libre de ses mouvements malgré une assise financière moins solide, il a mené une politique de rajeunissement qui porte ses fruits puisque les Lions de Mannheim sont actuellement premier de Bundesliga.

  • Ljubomir Vranjes – SG Flensburg-Handewitt – 39 ans – Suédois
  • Le lutin suédois a pris la tête de Flensburg dès la fin de sa brillante carrière de joueur. Tout en gardant l’identité du club forgée par le grand nombre de joueurs scandinaves passés par Flensburg, ville frontalière avec le Danemark, Vranjes a su redorer le blason du club avec une brillante 2e place la saison dernière. Cette saison s’avère plus difficile étant donné le nombre de blessures important qui frappe l’effectif, mais Vranjes garde le cap et veut définitivement installer Flensburg dans le Top 3 allemand.

  • Alfred Gislason – THW Kiel – 53 ans – Islandais
  • Encore un islandais, et pas des moindres ! Coéquipier en tant que joueur de Guðmundur Guðmundsson avec l’équipe d’Islande, son début de carrière en tant qu’entraîneur fut plus réussi que celui de son compatriote. Entraîneur à succès de  Magdeburg (champion d’Allemagne et vainqueur de la coupe EHF en 2001, vainqueur de la Ligue des Champions en 2002) pendant 7 ans puis de Gummersbach pendant 2 ans, il fut débauché par Kiel à l’orée de la saison 2008/2009. Depuis il empile les succès avec 3 titres de champion national, 2 coupes d’Allemagne et 2 Ligues des Champions et un fameux triplé réalisé la saison dernière. Seul petit regret dans son palmarès, une copie blanche avec l’Islande qu’il a entrainé pendant deux ans.

  • Gennadij Chalepo – TuS N-Lübbecke – 43 ans – Allemand
  • En tant que joueur, il a écumé les terrains de Bundesliga avec plus de 250 matchs et 1000 buts , le tout pour 6 équipes différentes. En tant qu’entraîneur, après avoir fait ses premières armes avec un club de deuxième division, il prit la tête de son club de coeur en 2010, le HSG Wetzlar. Après une première saison prometteuse finie à la 11e place, la deuxième sera une cruelle désillusion. Empêtré dans la zone de rélégation en mars, le club décide de se séparer de lui. Décision gagnante puisque le club se sauve de justesse. Chalepo de son côté rebondit à Lübbecke avec qui il réalise un début de saison plutôt intéressant (10e) compte tenu de son effectif.

    [/checklist]

    [/toggle]

    Pub Espace Pronos Allemagne

    1 CommentairePoster un commentaire

    1. SOUQUET - le 21 novembre 2012 à 17h26

      Daniel Narcisse, Thierry Omeyer

    Laisser un commentaire

    Champs requis *

    En direct Voir toutes les brèves
    HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).