Podgorica – C. Mendy

“Le handball ici, c’est le comme foot en Angleterre!”

Partie à la fin de l’été vers le Monténégro, Claudine Mendy avait décidé de faire le grand saut en s’engageant avec les derniers vainqueurs de la Ligue des Champions, le Buducnost Podgorica. Voici, après plus d’un mois passé dans les Balkans, ses premières impressions.

L’aspect sportif avec Buducnost

L’équipe est très jeune, et il y a eu beaucoup d’ arrivées (Jelena Zivkovic, Katarina Jezic, elle-même…) suite à pas mal de départs (Bojana Popovic, Katarina Bulatovic…). Par rapport à l’an dernier l’équipe s’est affaiblie. Les dirigeants ont décidé de rajeunir l’équipe et reconstruire pour les années à venir, donc forcément ils ont aussi revu leurs objectifs : concernant les championnats (national et ligue des balkans ndlr) et la coupe il reste le même : la première place, et pour la ligue des champions l’objectif sera d’atteindre le deuxième tour pour cette année. Le groupe est jeune mais ambitieux et talentueux, les filles sont très gentilles, le coach très proche de nous mais pour le moment je n’ai jamais fini un entrainement sans que mes jambes ne soient très fatiguées.

L’équipe de France

Ça reste toujours compliqué d’évoquer les Jeux Olympiques de Londres 2012 car ça été une grosse désillusion et une grande déception. Nous avions bien débuté contrairement à d’habitude, mais sur le quart de finale nous sommes passées au travers, peut-être à cause de l’enjeu. Pour nous, c’était la compétition à ne pas manquer contrairement aux Monténégrines pour qui les Jeux au vu de leur belle saison, étaient juste un bonus. À présent nous souhaitons rebondir au championnat d’Europe en décembre prochain en Serbie.

La vie au Monténégro

L’Eglise Sainte-Georges, l’un des sites le plus touristique de Podgorica

La vie ici est agréable, les gens sont très amicaux, le climat est très chaud et les gens prennent leurs temps. C’est un petit pays, et de ce fait les handballeuses représentent la fierté des habitants, et ici ils sont très fiers ! En gros, le handball ici c’est le foot en Angleterre ! Impossible de passer inaperçue… surtout pour moi ! Il y a déjà eu un basketteur de couleur ici, mais jamais de filles. Du coup au début j’ai eu droit à pas mal de séances photos et j’ai dû m’habituer au regard des gens. Pour le moment ça a toujours été amical, plutôt flatteur et agréable à vivre.
Ce qui est le plus surprenant c’est le contraste d’un endroit à un autre : à certains moments on a l’impression d’être dans le Bronx, et cinq minutes plus tard on peut se retrouver dans un coin avec un quartier ultra moderne avec de nouveaux immeubles. En fait, il n’y a pas de juste milieu : c’est tout ou rien. Enfin, tout est beaucoup moins cher au Monténégro, en particulier la nourriture.

La nouvelle langue

J’avais déjà commencé à apprendre le Monténégrin avant d’arriver ici. J’échange aussi avec les filles car elle veulent toutes apprendre le français, mais je vais suivre des cours avec un professeur de français. J’ai promis à Svetlana Ognenovic de parler avec elle quand je viendrai lui rendre visite à Metz !

Les interlocuteurs français à Podgorica

Pour parler français, il y a une fille qui a vécu en France il y a quelques temps. Elle a un peu oublié mais on arrive à se comprendre. Il y a aussi Katarina Bralo qui est d’origine serbo-croate et qui a joué deux saisons à Nîmes : elle comprend parfaitement le français, et le serbe est sa langue maternelle alors ça aide pas mal !

Pour la ville en elle-même, Podgorica ou Metz?

Je dirai tout de même Metz. Premièrement parce que ici je ne parle pas encore assez pour m’exprimer et d’autre part parce que Metz est une très belle ville où j’ai rencontré des personnes extraordinaires.

Redécouvrez la très grosse ambiance de la finale retour de la Ligue des Champions l’an dernier qui se déroulait à Podgorica:


Ambiance Buducnost – Larvik / Ligue des… par Handnews

Crédit photo: Metz Handball

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).