Bundesliga : Toute la 20ème journée est ici!

Encore une fois, une journée décomposée sur quatre jours, du mercredi au dimanche, pour cause de Ligue des Champions et de Coupe EHF.

 

Berlin – Magdebourg 24-20

Les protégés de Bob Hanning retournent aux affaires après la défaite de la semaine dernière face à Hambourg. On pensait le match rapidement plié en première période quand les Berlinois ont compté six buts d’avance (12-6) à la 23ème et que Silvio Heinvetter, encore brillant ce soir, avait pris le pas sur les tireurs de Magdebourg. Passés à la mi-temps avec un débours de quatre buts (13-9), les joueurs de Magdebourg sont revenus sur le terrain dans un tout autre état d’esprit, et notamment leur gardien de but Eiljers (12 arrêts en deuxième mi-temps). Ils recollent à un but à la 45ème minute avant que le show d’Iker Romero commence et que ses cinq buts dans le dernier quart d’heure assurent la victoire de Berlin 24-20.

 

Un petit résumé du match ici:

 

 

Rhein-Neckar – Hannover-Burgdorg 35-27

Que peux-t-on faire face à un ailier qui marque quatorze buts par match? C’est la question que les adversaires d’Uwe Gensheimer doivent se poser chaque semaine. Artisan majeur de la victoire de son équipe, il a mis à lui tout seul sens dessus dessous la défense d’Hannovre. Les visiteurs avaient pourtant fait une bonne première mi-temps, seulement menés de quatre buts à la pause (18-14), notamment grâce aux cinq buts de Svavarsson. Mais c’était sans compter sur un coup d’accélérateur énorme au retour des vestiaires pour placer les lions dix buts devant leur adversaire, dans le sillage d’un Karol Bielecki toujours efficace à la finition (cinq buts ce soir).

Flensburg-Handewitt – Frisch auf Göppingen 32-28

Jamais Göppingen n’a été capable d’inquiéter Flensburg. Le quatrième du championnat a mené le match comme il l’entendait, prenant quatre buts d’avance dès la 18ème minute, passant à la mi-temps à quatre buts devant (17-13) et gagnant le match de quatre buts. Malgré un Momir Rnic plutôt en réussite sur son aile (six buts) et l’ancien montpelliérain Mitar Marquez intraitable aux pénaltys (4/4), les visiteurs ont trop souvent buté sur un Mathias Andersson en chaleur (23 arrêts) pour pouvoir revenir au score. Côté Flensburg, outre un gardien performant, on retiendra une performance timide d’Anders Eggert (seulement cinq buts), bien compensée par la meilleure performance de l’année de son pivot danois Knudsen (six buts).

Bergisher – Kiel 21-34

La balade de santé continue pour les zèbres de Kiel. Sans forcer et en se permettant de faire largement tourner son effectif sans perdre en efficacité, les coéquipiers de Daniel Narcisse (un petit but) ont mis une leçon à Bergisher. Portés par un Momir Ilic meilleur buteur de la rencontre avec sept buts, les visiteurs avaient déjà fait le trou à la mi-temps (16-10) et la deuxième période a permis de découvrir le jeune Tobias Reichmann (qui devrait être transféré à Weltzlar l’an prochain) qui est un arrière gaucher des plus prometteurs. Cöté Bergisher, pas grand chose à retenir de ce match, sinon la bonne performance de l’Islandais Karason, meilleur buteur de son équipe avec six buts.

 

Gummersbach – Melsungen 32-29

L’opération rachat continue pour Gummersbach. Deuxième victoire de suite et les coéquipiers de Kentin Mahé sont à égalité de point avec le premier non relégable. Kentin Mahé justement, a joué un rôle majeur dans cette victoire avec ses six buts, bien imité par Adrian Pfahl (huit buts), leader de cette équipe en attaque. Comme la semaine dernière, la victoire a mis du temps à se dessiner avec les deux équipes encore à égalité à un quart d’heure de la fin. Malheureusement, de trop nombreuses erreurs techniques n’ont pas permis à Melsungen de capitaliser sur la nouvelle performance de ses trois joueurs grecs (Vasilakis six buts, Karipidis huit buts) et les visiteurs se sont fait décroché dans le dernier quart d’heure.

 

Lübbecke – Lemgo 25-29

Petite surprise à Lübbecke où les locaux, pourtant impressionnants à domicile (Rhein-Neckar et Hambourg y sont déjà tombés cette saison) ont laissé filé des points face à Lemgo. La victoire fut pourtant longue à se dessiner, les deux équipes étant encore à égalité 21-21 à 13 minutes du terme. Sous l’impulsion de leur gardien Lichtlein, auteur de neuf arrêts dans le dernier quart d’heure, les visiteurs ont pris le jeu à leur compte pour obtenir une victoire somme toute méritée. Les six buts de Nikola Vuckovic (Lübbecke) n’y ont rien fait, Lubbecke a raté l’occasion de prendre des points face à un candidat pour l’Europe.

 

Balingen – Grosswallstadt 27-20

La saison galère continue pour Grosswallstadt avec une nouvelle défaite à Balingen. Bien trop légers en attaque, ils avaient pourtant fait illusion une mi-temps en arrivant à 13-13 à mi-parcours. Peine perdue, les coéquipiers de Roland Schlinger (huit buts ce soir) leur ont infligé un 6-0 d’entrée de deuxième période dont ils ne se sont jamais relevés malgré la grosse fin de match de leur gardien  Martin Galia (14 arrêts). Balingen a su s’appuyer sur un collectif bien huilé et sur une défense qui a su monter le ton à un moment clé du match pour s’imposer.

 

Hildesheim – Hambourg 31-40

Dual à priori deséquilibré entre le dernier et le deuxième du classement ce dimanche. Hambourg a su se faciliter la tache en infligeant un 5-0 d’entrée à Hildesheim et en arrivant à la pause avec sept buts d’avance (20-13). Emmenés par des frères Gille au top de leur forme (Guillaume 4 buts, Bertrand 5 buts) et par un Pascal Hens sur de lui (8 buts), les joueurs d’Hambourg n’ont pas eu de grandes difficultés à se défaire de leur adversaire qui a eu le mérite de ne pas exploser au score et dont l’aisance de l’ailier Jahns à la finition (8 buts) a été remarquée.

 

Début de la 21ème journée dès mercredi avec le choc entre Kiel le leader et Rhein Neckar Löwen le 5ème!

 

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).