CdL

Dunkerque remporte la Coupe de la Ligue


Finale de la Coupe de la Ligue inédite entre Dunkerque et Nantes, respectivement tombeurs de Chambéry et Selestat. Cette finale couronnera donc un vainqueur inédit après les trois sacres de Montpellier.

Comme la veille, c’est Sébastien Bosquet qui ouvre les hostilités. Ses tirs en appui font mouche tandis que l’attaque nantaise bute sur Vincent Gérard. Erwann Siakam, décalé à l’aile, donne deux buts d’avance aux Nordistes tout en provoquant la première supériorité numérique de la partie (4-2, 6′). Alberto Entrerrios, qui nous confiait récemment toute l’envie de gagner son premier titre avec son nouveau club, est clairement le dépositaire du jeu offensif nantais. Son activité, combinée aux arrêts de Maggaiez et de Siffert dans le but, permet aux Nantais de rester à hauteur (4-4, 12′). Ce sont les défenses qui prennent d’ailleurs petit à petit le pas sur les attaques. Seuls les deux gauchers, Bosquet et Maqueda, réussissent à trouver le chemin des filets. Mais l’Espagnol nantais et son compatriote Entrerrios écopent d’une sanction disciplinaire, qui laisse leur équipe à deux de moins. Julian Emonet, impeccable au pénaltys, permet à Dunkerque de reprendre la tête (7-6, 18′). C’est le moment que Vincent Gérard choisit pour se réveiller. Après ses cinq arrêts sur pénalty la veille, il en arrête trois de suite. Mais ses coéquipiers accumulent les pertes de balles stupides et les exclusions temporaires, et Dunkerque n’arrive pas à creuser l’écart (8-7, 24′). Mais c’est encore Vincent Gérard qui sauve la baraque dunkerquoise. Il arrête un pénalty et un tir de près de Jorge Maqueda et il permet aux siens de revenir au vestiaire sur un score de parité (10-10, MT).

Le début de deuxième mi-temps est identique à  la fin de la première. Les défenses sont omniprésentes et Vincent Gérard continue son show. Baptiste Butto convertit deux pénaltys en infériorité numérique tandis que Patrick Cazal pose le premier temps mort de la mi-temps (12-13, 36′). Dans la foulée, Touati inscrit deux buts coup sur coup, mais manque de donner trois buts d’avance à son équipe avec une superbe parade de Maggaiez. Le match se transforme en un combat de gardiens, chacun répondant à l’autre. Après que Kornel Nagy ait redonné deux buts d’avance un Dunkerque, Thierry Anti pose son temps-mort (16-14, 42′).  A l’entrée du dernier quart d’heure, Mohammed Mokrani donne pour la première fois trois buts d’avance à son équipe. La défense nantaise a de plus en plus de mal à gérer le problème Bosquet, tandis que Maqueda pèse peu sur la deuxième mi-temps. Jonsson se démène pour garder Nantes dans le match, mais Mokrani est intenable (21-18, 49′). Le pivot de Dunkerque est à la conclusion de toutes les offensives dunkerquoises, et le résultat est invariable: but ou pénalty. La partie a définitivement changé d’âme. Vincent Gérard s’impose deux fois face à Jonsson et Mokrani, toujours lui, met Dunkerque six buts devant, moment choisi par Thierry Anti pour poser le temps-mort de la dernière chance (25-19, 53′). Il met en place une 4-2 en défense, qui permet à son équipe de récupérer des ballons et de revenir à quatre buts. Une contre-attaque de Rivera remet Nantes dans le coup, mais Alberto Entrerrios perd le ballon du -2 sur une mauvaise passe. Deux derniers buts de Butto douchent les derniers espoirs nantais, et Dunkerque peut fêter le troisième titre de son histoire (28-24, FM).

 

 

Coupe de la Ligue, Finale
DUNKERQUE
28 (10)
NANTES
24 (10)
Toulouse, Palais des sports André Brouat
Arbitres: Denis Reibel, Thierry Dentz
Bosquet
Butto
Mokrani
Nagy
Siakam
Emonet
Touati
6
6
5
3
3
2
1
Maqueda
Rivera
Gharbi
Nyateu
Entrerrios
Jonsson
Dole
Sayad
6
4
3
3
3
2
2
1
Entraîneur: Patrick Cazal Entraîneur: Thierry Anti
Penaltys: 7/8 Penaltys: 2/6
Exclusions: 12 min Exclusions: 12 min


Résumé finale de la Coupe de la Ligue – Dunkerque vs Nantes – 9/12/2012 by HandNews

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Walter - le 10 décembre 2012 à 02h12

    Le compte est vite fait ; 2 victoires de 4 buts et Vincent Gérard qui arrête respectivement 5 et 4 penalties, il prend 3 points sur 4 à lui tout seul. Et Bosquet fait le reste. Je charrie un peu, mais pas trop quand même…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).