Esp – J28

Madrid s’impose à Barcelone

Dans un Palau Blaugrana plein comme un oeuf, plus de 6000 personnes présentes, le FC Barcelone avait la possibilité de tuer le championnat espagnol en recevant l’Atletico Madrid. Depuis la victoire en décembre dernier, 23-25, du FC Barcelone au Palau Vistalegre de Madrid, les catalans avaient déjà frappé fort dans ce championnat ibérique qui finalement est toujours dominé par les deux clubs de la soirée.

Dans le premier quart d’heure c’est un mano à mano qui se met en place, chacune des deux équipes se rendent coup pour coup et surtout but sur but. Du côté du FC Barcelone, c’est Dani Sarmiento qui permet à son équipe de rester à flot, auteur de 5 buts en à peine 20 min, mais c’est bien l’Atletico Madrid qui domine emmené par un Luc Abalo efficace et un Kiril Lazarov toujours aussi important sur les penalty.  A la 20ème min, l’Atletico prend l’avantage avec 2 buts d’avance. Arrive la 22ème min ou Laszlo Nagy écope d’un rouge direct pour une méchante cravate sur Entrerios. Le futur joueur de Veszprem prend la direction des tribunes et aura été discret pour son retour au sein du FC Barcelone. A partir de ce moment là le FC Barcelone bafouille son handball, perd quelques ballons et permet à l’Atletico de prendre le large pour atteindre la mi-temps avec un avantage de 5 buts (13-18).

De retour des vestiaires, le FC Barcelone inflige un 3-0 en à peine 2 min et revient à 2 buts (16-18) à la 33ème min. On a l’impression que c’est un tout autre match qui démarre au Palau tant les catalans semblent désormais retrouver leur jeu et les ex de Ciudad Real commencent à enchaîner pertes de balles et tirs ratés. De l’autre côté Daniel Saric commence à sortir quelques ballons, notamment à 6 mètres, et Siarhei Rutenka qui prend ses responsabilités au shoot (4 buts après 40 min de jeu). Du côté de l’Atletico, il faudra attendre la 40ème min pour voir Luc Abalo marqué le 19ème but des madrilènes restaient muets depuis la mi-temps, Lucio enchaîne d’ailleurs sur 2 autres buts permettant à l’Atletico de reprendre l’avantage de 2 buts à la 42ème (19-21).

Du côté du FC Barcelone on commence à mettre en place de nouvelles rotations avec Alberto Rocas sur l’aile droite et Entrerios sur le poste d’arrière gauche. Les catalans reviennent dans le match à 10 min de la fin, 23-25, et on sent que le money time pèse sur les esprits des joueurs sur le terrain : chaque ballon devient très important. On sent les joueurs de Madrid malgré tout très concernés, en cas de victoire de plus de 3 buts, le championnat serait totalement relancé et Madrid reprendrait la tête de la Liga !

A la 53ème min, Siarhei Rutenka se rappelle à la mémoire de ses anciens coéquipiers de Madrid en marquant un but très important permettant aux catalans de revenir à -1, 26-27 . Dans la foulée Daniel Saric arrête un penalty de Lazarov et relance les Blaugrana dans une nouvelle dynamique à 6 min de la fin du match. Sur une contre attaque de folie, tel un oiseau, Luc Abalo termine à 6 mètres dans les bras de Daniel Saric et redonne l’avantage à Madrid, 27-28. Au même moment un 2 min est ordonné face au FC Barcelone sur un mauvais changement, dans la foulée Madrid marque et prend 2 buts d’avance, 27-29.

Dans une fin de match de folie, l’Atletico de Madrid s’impose au Palau Blaugrana sur le score de 30 à 29 mais cela ne suffira pas à relancer le championnat. Même si le Barça doit se rendre à Léon et Madrid à Pampelune, le championnat semble bien plié et le FC Barcelone est en route vers un nouveau titre de CAMPEON !

Pour revoir le but de folie de Luc Abalo marqué cette saison à Madrid :

HandNews & CasalHand

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).