LdC 1/4

Madrid se prend les pieds dans le tapis slovène

Déplacement plus compliqué qu’il n’y parait pour les Espagnols de Madrid chez les Slovènes de Koper, tombeurs de la grosse équipe polonaise de Kielce au tour précédent et petite surprise à ce niveau de la compétition.

 

Les Slovènes ne font pas de la figuration

 

Le match commence tambour battant avec des Espagnols génés par la défense de leurs hôtes très agressive et qui encaissent un 3-0 d’entrée. Kiril Lazarov notamment est en échec au niveau du tir et ce n’est qu’à la cinquième minute que Chema Rodriguez inscrit le premier but de son équipe. A partir de ce moment le match s’équilibre et c’est David Davis qui trouve la clé de la défense slovène par deux fois pour mettre Madrid devant pour la première fois du match (4-3 à la 10ème). Madrid continue de dominer au niveau du score mais perd trop de ballons pour creuser un réel écart. Les pertes de balles sont immédiatement exploitées par Rapotec, l’ailier gauche, en contre attaque. Dans son but, Goran Skof fait des miracles et éteint successivement Lazarov et Markussen et les deux équipes sont à égalité parfaite 9-9 à dix minutes du gong. La vivacité de la base arrière slovène a du mal à être contenue par la défense de Madrid, et portés par Skube et Bombac, c’est Koper qui vire en tête à la pause 13-12.

 

Skof est le sauveur de Koper

La deuxième mi-temps voit les Madrilènes revenir avec des intentions défensives plus ambitieuses, avec un David Davis détaché très haut. Le jeu se durcit, les sanctions tombent mais cela n’aide pas les eux équipes à se départager. Krivokapic répond à Markussen et Chema Rodriguez et les deux équipes sont toujours à égalité 17-17 à la 40ème. Portés par leur public enflammé, les joueurs de Koper font mieux que résister malgré la grosse partie de Rura au poste de pivot (4 buts) et l’entrée intéressante d’Hombrados dans la cage espagnole. A l’amorce du sprint final les deux équipes ne sont pas départagées (49ème , 21-20 pour Koper). La différence va finalement se faire sur l’incapacité des Madrilènes à passer l’obstacle Skof dans les buts. Il sauve son équipe en infériorité numérique et n’encaisse que trois buts sur les douze dernières minutes. A l’autre bout du terrain c’est l’ailier Brumen (cinq buts) qui trouve le chemin des filets, imité par Skube (quatre buts). La différence est faite, Koper emporte la victoire la plus prestigieuse de sa jeune histoire (26-23), mais se mordra peut être les doigts au retour de ne pas avoir creusé un écart plus important.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).