LdC (M) – J1

Montpellier accroche un bon nul en Allemagne

Déplacement périlleux pour Montpellier ce soir, dans le nord de l’Allemagne à Flensburg-Handewitt. Déjà compliqué dans des conditions normales, ce match avait une saveur particulière avec les rumeurs entourant le club de l’Hérault depuis 48 heures.

Le début de match est des plus défavorables aux joueurs de Patrice Canayer. Timorés en attaque, pas assez présents dans le repli défensif, ils prennent l’eau et encaissent un 4-0 d’entrée. Holger Glandorf profite à merveille des montées de balles pour venir crucifier un Prost sans défense. Les débats s’équilibrent peu à peu par la suite, mais les Français butent sur un Mattias Andersson en chaleur dans sa cage (9 arrêts). Patrice Canayer pose son temps-mort après 10 minutes, alors que le score est de 8-3 pour les Allemands. Mathieu Grébille apparait alors rapidement comme la solution préférentielle en attaque. Efficace, il inscrit six buts dans les 30 premières minutes. Revers de la médaille, Flensburg exploite parfaitement le jeu rapide du côté de Grébille, et le Danois Svan Hansen ne rate pas grand chose à la finition. Revenus à 11-10 à la 18ème, les Montpelliérains accuse un nouveau coup de mou et sous la houlette d’un Eggert innarêtable (5 buts en 30 minutes), ils reprennent le large, 18-14 à cinq minutes du terme. Enfin, comme pour souligner cette première mi-temps tout en contrastes, ce sont les Montpelliérains qui recollent, grâce à Accambray efficace de loin, pour arriver à la pause à une longueur (19-18).

La première mi-temps avait fait la part belle aux ailiers, le début de seconde met en valeur la puissance des artificiers des deux formations. Nikola Karabatic et Erlend Mamelund répondent coup pour coup à un Lars Kaufman chaud bouillant. Mais les Allemands commencent à perdre des ballons, et Montpellier passe devant pour la première fois du match à la 39ème minute (25-24). Petit à petit, Mickael Robin prend la mesure des tireurs allemands et offre les munitions à ses coéquipiers d’accroitre l’écart. Issam Tej inscrit deux buts consécutifs, et sentant l’apathie de son équipe, Ljubomir Vranjes pose son temps mort à  la 46ème minute, alors que Montpellier mène 30-27. Tout de suite après, Flensburg monte son agressivité en défense et recolle à un but (31-30). Il reste alors moins de dix minutes, et les supporters de la Campushalle ont bien compris que chaque ballon devenait décisif. C’est dans cette ambiance passionnée qu’à quatre minutes du terme, Anders Eggert remet les deux équipes à égalité (34-34). C’est Arnor Atlason, le nouveau venu islandais qui prend ensuite les choses en main, scorant trois buts de suite. Les Montpelliérains ont le ballon pour gagner, mais le tir de Metlicic manque de conviction pour tromper Rasmussen. Les deux équipes finissent à égalité 37-37. Compte tenu des dernières 48h, c’est un très bon résultat ramené par les joueurs de Patrice Canayer pour leur entrée dans la ligue des champions 2012/2013 !

Pour revoir les images du Trophée des Champions à Monaco :


Résumé Montpellier vs Nantes – 3e place trophée des champions by HandNews

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Danibar - le 28 septembre 2012 à 22h37

    Très beau match avec un résultat logique autant les deux équipes étaient proches; J'ai trouvé que les montées ultra rapides de Flensburg ressemblaient au jeu de Montpellier version 2003.En attaque je n'ai pas vu les doublures de Grebille, Gagic,Metlicic : ils ont dû jouer tout le match.

    Le plus beau but : la contre attaque de Grebille vers la 42 e .Quelle prise de balle ! Quelle envolée!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).