LNH – J17

Paris gagne mais perd Nyokas

En raison des victoires de Nimes et d’Istres, Paris était dans l’obligation de gagner hier soir à Coubertin face à Toulouse, qui arrivait dans la capitale sur une série de trois défaites de suite mais pouvait compter sur le retour de son gardien international Daouda Karaboué.

 

Les deux équipes ne se lâchent pas

Le début de match est très serré, les deux équipes sont au coude à coude et accumulent les déchets techniques. La preuve, les deux équipes sont à égalité 1-1 au bout de sept minutes de jeu. Les Parisiens, malgré l’absence de leur meneur de jeu Nicolas Claire, construisent patiemment leurs attaques et sans un Daouda Karaboué performant dans ses buts ce soir (17 arrêts au total) ils auraient déjà pris le large. Mais les coéquipiers de Jérôme Fernandez tiennent, à l’image d’Anouar Ayed (8 buts ce soir) et ne rentrent au vestiaire qu’avec un but de retard (12-11).

 

Paris tient le coup malgré la blessure de Nyokas

La deuxième mi-temps est tout aussi serrée. Kevynn Nyokas sort rapidement suite à une blessure aux adducteurs, et c’est Filah qui le remplace. Qu’importe, Paris trouve quand même des solutions, notamment grâce à ses pivots Kozomara et Nivore (trois buts chacun ce soir). De l’autre côté, c’est Jérôme Fernandez qui tient la baraque, tandis que ses coéquipiers semblent nettement plus fébriles. Cette fébrilité permet d’ailleurs à Jeffrey M’Tima de creuser le premier écart du match (25-22 à la 51 ème). Dans les 10 dernières minutes, les joueurs de la capitale font preuve de solidarité et les Toulousais perdent leur sang-froid à l’image de Chelle et Calvel exclus pour des contestations envers les arbitres. Cham a la balle pour égaliser à dix secondes de la fin mais Annonay (encore décisif avec ses 18 arrêts) arrête sa contre attaque.Le dernier coup-franc de Fernandez n’y changera rien, Paris s’impose 27 à 26.

 

Paris prend donc les points et continue sur sa lancée du match contre Chambéry. Malheureusement, la perte de Kevynn Nyokas pourrait être rédhibitoire dans une course au maintien on ne peut plus serrée. Les Toulousains quant à eux voient se rapprocher la zone de relégation à grands pas, et les deux prochains matchs contre Saint Raphael et Montpellier s’annoncent des plus compliqués.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. jeff - le 3 mars 2012 à 20h37

    Hier il y avait Nicolas Claire, Mathias Ortéga, Said et ses baskettes vertes qui ne jouaient pas…

    Pour Mathias c'est visible, mais les autres ? blessés aussi ?

  2. CRI - le 4 mars 2012 à 14h11

    de toute façon nyokas a un état d esprit désastreux paris s en sortira s en lui

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).