LNH – Créteil

Damjan Blecic, le baroudeur

Recruté cette semaine par Créteil, Damjan Blecic vient renforcer la base arrière cristolienne et apporter toute son expérience internationale. Déjà aperçu en France il y a huit ans, à Pontault-Combault, il a pris une autre dimension depuis quelques saisons. Portrait de la nouvelle gâchette serbe de la LNH.

L’histoire est un éternel recommencement. L’adage, s’il est souvent galvaudé, prend tout son sens pour Damjan Blecic. Mis à l’essai par Créteil à l’été 2004, ainsi que par Porte Normande et Pontault-Combault, il avait finalement pris le chemin de la Seine-et-Marne pour découvrir la Division 2. « Je voulais découvrir un autre pays et un autre championnat, explique l’arrière serbe. La France était celui qui m’attirait le plus. Pontault avait été plus rapide que Créteil pour me répondre. » Sa première aventure hors de sa Serbie natale lui avait alors permis de se familiariser avec un handball beaucoup plus physique. Il avait disputé 30 matches avec Pontault, avec une moyenne de 2,6 buts par rencontre. Blecic avait ainsi contribué au titre de champion de France décroché par l’équipe de Philippe Carrara à l’issue d’une saison rondement menée, avec seulement deux défaites en trente rencontres. L’entraîneur pontellois de l’époque avait d’ailleurs été l’un des premiers à identifier le potentiel prometteur de Damjan Blecic : « : « C’est un joueur qui a des qualités énormes et un potentiel pour tirer à onze mètres, confiait-il en 2004. C’est un élève avec des qualités mais comme on peut souvent écrire sur un bulletin : « Peut mieux faire ». Agé de 24 ans à l’époque, Damjan Blecic avait encore les défauts de sa jeunesse, avec un manque de régularité aux tirs.

La Ligue des Champions à 22 ans

Avant cette première expérience à l’étranger, Damjan Blecic avait fait ses gammes en Serbie. Capable d’évoluer aussi bien en tant qu’arrière gauche que demi-centre, il avait été élu meilleur espoir du championnat serbe en 2001. Formé à l’Etoile Rouge de Belgrade, l’un des grands clubs serbes, il y restera pendant huit ans, jusqu’en 2003. Il aura déjà l’occasion de disputer des rencontres de niveau européen. «  J’ai disputé les quarts de finale de la Ligue des Champions, se souvient-il. Nous avions perdu contre Minsk mais ce fut une belle aventure. » En 2003, il décroche une place en Coupe Challenge avec son club. Ce beau gabarit (1,98m pour 103 kg) va alors franchir un nouveau cap un an plus tard. Il signe à l’intersaison au Partizan de Belgrade, l’un des plus grands clubs de Serbie. Il devient champion de son pays et décroche une place en Ligue des Champions. Il intègre alors régulièrement la sélection nationale et poursuit sa progression.

Une vraie expérience en Europe

Bon défenseur, Damjan Blecic possède également une belle force de frappe qui devrait faire mouche en LNH. Si la barrière de la langue avait été un obstacle à son intégration rapide à Pontault-Combault, ses nombreuses aventures à l’étranger lui ont depuis permis de s’adapter beaucoup plus rapidement à un nouvel environnement. Passé par le Metalurg Skopje (Macédoine), Granollers (Espagne), Silkeborg (Danemark) et Frisch Auf Göppingen (Allemagne), l’arrière cristolien est devenu un véritable baroudeur. Il s’affirme comme un joueur complet, avec une solide expérience internationale, comme en atteste notamment la finale de Coupe EHF disputée en 2006 avec Göppingen. Créteil espère en faire l’un de ses meilleurs atouts offensifs. Et quitter ainsi rapidement sa place de premier non relégable.

 

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).