LNH – Créteil sur le fil

Créteil avait pour objectif de continuer à prendre des points en vue du maintien cet après midi lors de la réception de Selestat au palais des sports René Oubron.

Créteil commence parfaitement le match

Le match part sur un gros rythme, les attaques mettant de suite les défenses en échec. Aucun des deux gardiens n’est capable de prendre le pas sur les tireurs et au bout de huit minutes le score est déjà de 6-6. L’arrière gauche de Selestat Beauregard réalise un début de match tonitruant, scorant trois buts dans le premier quart d’heure. Benjamin Pavoni répond immédiatement en changeant son gardien Jerkovic par Arnaud Tabarand qui se met tout de suite en évidence et permet à son équipe de créer un premier écart 10-7. La défense cristolienne monte d’un cran en intensité et l’arrière droit sélestadien Eymann est en échec au niveau du tir. Sanction immédiate: les montées de balles d’Hugo Descat et de Davorin Vranic mettent Créteil six buts devant leur adversaire (16-10 à la 24ème). Créteil manque deux fois l’occasion de passer à +7 avant la mi-temps, et finalement Selestat se laisse la possibilité d’espérer en recollant un petit peu au score avant la mi-temps (18-13 à la pause).

Izevic remet Selestat sur les rails

La deuxième mi-temps reprend sans le pivot cristollien Yannick Limer, sorti peu avant la mi-temps et souffrant du genou. Et alors qu’on ne l’avait absolument pas vu en début de match, c’est le gardien de Selestat Izevic qui va faire parler de lui en deuxième mi-temps. Il va peu à peu dégouter tous les tireurs locaux, et en dix minutes les deux équipes sont à égalité (21-21). Les visiteurs passent même devant à 22-21 et Beretta manque la contre-attaque pour prendre deux buts d’avant en butant sur Arnaud Tabarand (14 arrêts ce soir). Les Cristolliens profitent de cet échec pour se relancer et trois hommes vont être importants en cette fin de match: tout d’abord Fabrice Guilbert, discret au shoot (seulement 1/5) mais tellement précieux à la passe en distillant deux caviars au jeune pivot Toto dans les cinq dernières minutes. Guy-Olivier Nyokas quant à lui a pris ses responsabilités quand il l’a fallu et avec ses sept buts finit meilleur buteur du match. On notera enfin la grosse fin de match de Tabarand, dont les trois derniers arrêts ont définitivement fait basculer le match pour Créteil, vainqueur 28-26.

 

Créteil engrange donc deux points de plus pour prendre le large sur le maintien, néanmoins il est à espérer que l’expérimenté Yannick Limer ne soit pas trop gravement blessé. Selestat laisse des points à l’extérieur, notamment par manque d’expérience et pour ne pas avoir su tuer le match quand Créteil était au plus mal.


Créteil – Selestat / LNH 16ème Journée / Handball par Handnews

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).