LNH – J19

Un vendredi sous le signe du derby

Alors que les Européens ont déjà disputé leur rencontre, la 19e journée de LNH se poursuivra ce soir et demain, avec notamment au programme une soirée 100% derby ce vendredi.

Que cela soit entre voisins très proches, avec l’accent sudiste ou même une question de suprématie de l’Ouest, il sera question de derby avec tout le “package” venant entourer ces rencontres toujours un peu à part… “C’est  cool, cela va me rappeler un peu, j’espère, l’ambiance des multiples derbies de mes années parisiennes, se réjouit le portier nantais Arnaud Siffert. Même si on ne parle pas que de ce match dans les vestiaires, je sens bien que les gars qui ont déjà fait le déplacement là-bas s’attendent à un duel assez rude. Visiblement, c’est une forte volonté pour les Cessonais d’accocher le HBCN à leur tableau de chasse…” “Ce match est toujours spécial, il existe une rivalité entre les deux clubs depuis longtemps, déjà lorsque nous étions en D2, rappelle Romain Briffe sur le site de son club. Nous gagnons seulement les matches amicaux contre Nantes donc j’espère que cette fois sera la bonne.”

Calés en embuscade à cinq points derrière leurs hôtes – “et cinq points, cela peut se remonter assez vite…”, glisse Thierry Anti, qui n’entend pas céder de terrain au classement – les protégés de David Christmann rêvent d’un joli coup sur le parquet…et l’occasion de sceller un maintien tranquille.

Car les mal-classés se réveillent, en témoigne l’explosif Istres-Nîmes se préparant. Toutes deux dans une phase ascendante – Nîmes vient de battre Tremblay et Cesson, Istres se qualifie en demi-finale de Coupe de France – les Sudistes (respectivement 1 et 3 points d’avance sur la zone de relégation) donneront tout pour renouveler leur bail en LNH. Se séparant sur un match nul lors de la rencontre aller (29-29), Genty et ses amis auront cette fois l’avantage du terrain. Non négligeable, même si on peut compter sur les supporters nîmois pour se faire entendre…

Ceux de Créteil auront encore moins de kilomètres à parcourir puisqu’il leur suffira de quelques arrêts de métro pour faire du bruit à Coubertin. Le maintien s’annonce compliqué pour la troupe de Berthier et la marge des Cristoliens se réduit désormais à peau de chagrin (3 points sur… Paris). “C’est sur qu’avec un bilan de quatre défaites sur cinq matchs joués, il va falloir réagir très vite, confiait le technicien de la Capitale après avoir bataillé en vain contre le HBC Nantes. J’ai été rassuré par certaines attitudes et phases de jeu très intéressantes. Mais ce qui va nous sauver, ce sont les points au classement. Alors il va falloir concrétiser…”

Il restera alors un ultime rendez-vous, de nouveau parisien puisqu’Ivry accueillera Chambéry samedi. La lanterne rouge reprend doucement des couleurs mais devra continuer à “s’arracher” pour ne pas prendre l’ascenceur vers la Pro D2 en mai… Les hommes de Gardent devront se débrouiller sans Barachet ni Roiné, toujours convalescents et se montrer extrêmement vigilants, les Raphaëlois – larges vainqueurs de Sélestat – possédant 28 points dans leur besace. Soit le même pécule que les Chambériens avant cet ultime match de la 19e journée. Un final qui devrait ne pas manquer de piquant…

Vendredi : Istres – Nîmes (20h); Paris-Créteil (20h30), Cesson-Nantes (20h45)

Samedi : Ivry – Chambéry (20h)

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).