LNH – J22

Ivry met Paris en déroute

C’est une nouvelle cartouche qui a été gaspillée par Paris ce soir dans la course au maintien. Sans jamais avoir inquiété une équipe d’Ivry sérieuse et appliquée, les hommes de François Berthier se sont inclinés 32-26. Relégués à trois points du premier non relégable Istres, Paris s’embourbe à sa dernière place, tandis qu’Ivry remonte à la neuvième position et enchaine avec sa troisième victoire de suite.

Portes ouvertes dans la défense parisienne

Toute l’équipe dirigeante parisienne était présente avant le début de la rencontre, installée sur un des bancs de touche du gymnase Delaune. C’est dire à quel ce match était important pour l’avenir du club en LNH. Pourtant rapidement Ivry, emmené par un Cédric Loupadière très en jambe (9 buts ce soir) prend les devants (9-4 à la 12′). Les errements bien trop nombreux de la défense parisienne, à l’image de cette perte de balle en milieu de terrain juste avant le temps-mort posé par François Berthier (14′), sont parfaitement exploités par les Ivryens. Pendant cinq minutes, les Parisiens eurent un léger soubresaut en marquant un 5-2 mais très vite les frères Simonet remirent les leurs dans le sens de la marche. A la mi-temps, Ivry rejoignait les vestiaires avec une avance confortable 19-13.

En deuxième, chapeau Chapon

La deuxième période fut plus équilibrée (13-13), et aurait même pu prendre une toute autre tournure si après dix minutes  François Xavier Chapon n’avait pas stoppé coup sur coup deux contre-attaques parisiennes (23-18). Ivry inscrivait alors un 4-0 qui anéantissait totalement les derniers espoirs parisiens (27-18 à la 47′). Chapon réalisait une deuxième mi-temps de très haute tenue (19 arrêts sur le match) et Ivry filait vers une nouvelle victoire, 31-26.

Pour Ivry, ce résultat permet de continuer sur une bonne dynamique tout en prenant le large au classement (9ème ce soir). Les Ivryens peuvent aborder avec sérénité leurs quatre derniers matchs et pourraient obtenir rapidement leur maintien s’ils conservent leur forme actuelle. Côté performance, Chapon dans son but a une nouvelle fois été irréprochable, et Loupadière a marqué des points pour prétendre au poste de titulaire sur son aile gauche, en l’absence de Smajlagic.

La musique est tout autre pour Paris. Plus que le résultat, c’est l’état d’esprit qui semble faire défaut dans les rangs parisiens. Aucun vent de révolte n’est apparu chez les joueurs de François Berthier. Et à une semaine d’une rencontre dont l’adjectif importantissime semble être un doux euphémisme, on se demande bien comment les Parisiens vont parvenir à trouver les ressources nécessaires pour accrocher un maintien qui s’éloigne un peu plus chaque journée.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).