Metz

C.Mendy: “Oui j’ai des propositions pour partir…”

Crédit photo: le républicain lorrain

Le parcours en Ligue des Champions de Metz, le prochain Tournoi de Qualification pré-olympique avec l’équipe de France, son avenir et celui de ses coéquipières Amandine Leynaud et Allison Pineau… Claudine Mendy a bien voulu nous accorder quelques minutes pour aborder ces sujets à deux jours du choc de LFH opposant son équipe, le Metz Handball, à Issy-Paris.

Après vos trois premiers matchs en Ligue des Champions, pouvez vous dresser un petit bilan du parcours de Metz?

Je pense qu’on avait déjà fait “un exploit” en arrivant à ce tour là. Maintenant, on peut voir que sur les trois premiers matchs qu’on a joué, c’était très compliqué avec trois défaites dont deux à la maison même si on passe de peu à côté, notamment face à Ljubliana qui était, je pense, un match qu’on pouvait remporter. Par contre entre Buducnost et nous, même si le score au final n’est pas très élevé, je pense qu’il y a un gros écart entre les deux équipes.

Par rapport au match de Ljubliana par exemple, que manque-t-il à Metz?

Pour commencer, je pense qu’aujourd’hui la blessure d’Allison (Pineau) nous enlève un gros élément en défense. Ensuite, au niveau de l’attaque, pour les tirs de loin , il nous manque du bras.

Vis à vis du championnat, comment abordez vous les deux derniers matchs qu’il vous reste contre des concurrents directs: Issy Paris et le Havre?

Tout d’abord ça sera notre quatrième match en l’espace de dix jours, donc par rapport aux organismes, on a déjà pas mal de fatigue. Le match d’Issy est important car il nous permettrait de conforter notre première place et d’être assurées de finir premières de la saison régulière. Une victoire pourrait aussi nous permettre de faire, peut-être, l’impasse sur le match du Havre. Donc je pense que le match le plus important, c’est celui contre Issy-Paris, et malheureusement ça va être l’un des matchs les plus compliqués car c’est une belle équipe et ce match est donc le dernier de cette série de quatre matchs en dix jours.

Vis à vis de l’équipe de France, les matchs vont vite s’enchainer, l’équipe n’est toujours pas qualifiée pour les JO et la France rencontrera de grosses équipes comme la Roumanie ou le Monténégro. Que pensez-vous du système du TQO? La France arrive en finale des Mondiaux et doit quand même jouer ce tournoi. C’est un peu injuste?

Oui c’est vrai que c’est compliqué parce qu’on va rencontrer de grosses équipes malgré le fait qu’on ait finies deuxièmes et malgré le fait qu’on ait éliminées la Suède en huitième de finale. Elles, sont quand même qualifiées pour les JO et pas nous. Le système est facilement critiquable, mais maintenant, on va devoir passer par là pour se qualifier, on sait que ça va être des matchs compliqués, mais je pense qu’on est une équipe qui a montré que dans la difficulté, on était capables de faire de belles choses.

Thierry Weizman, votre président, a parlé d’un éventuel départ d’Allison Pineau en fin de saison et peut-être même de vous-même et d’Amandine Leynaud?

Oui…  Écoutez, je pense que par rapport à Allison et Amandine, pour moi ce sont de très bonnes joueuses, donc ce n’est pas étonnant qu’elles soient courtisées par de grands clubs étrangers. Maintenant, au sujet d’Allison je pense que c’est plus ou moins établi pour l’année prochaine. Quant à Amandine et moi…c’est encore indécis… C’est assez compliqué. Aujourd’hui je ne peux pas forcément vous en dire plus. Ce qui est sur c’est qu’actuellement je n’ai pas encore re-signé avec le Metz Handball et qu’effectivement j’ai des propositions, et effectivement je suis attiré par les sirènes étrangères. Pour le moment voilà où ça en est.

1 CommentairePoster un commentaire

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).