Amical

France 1 – Suisse 0

Cela faisait un peu plus de deux mois qu’on attendait le retour des Experts depuis leur échec lors de l’Euro en Serbie. Comme remise en marche sur le chemin de la victoire, les Bleus étaient opposés à l’équipe de Suisse, nation qui, même si ce n’est pas aujourd’hui une grosse nation du handball, possède tout de même de belles individualités comme Andy Schmid ou encore le jeune Portner dans les cages, le fils de la star yougoslave des années 90, Zlatko Portner. 

Des Bleus sur orbite très rapidement

Des les premières minutes, les Français montrent qu’ils ne sont pas là pour une simple remise en forme. Contre attaques, relations avec Bertrand Gille, tirs d’arrières et décalages d’ailiers, avec Joli et Bingo très en forme, l’ensemble des gammes d’attaque sont récitées. En défense, bien aidés par les arrêts de Thierry Omeyer, la France prend le pas sur l’attaque suisse, le talent de Schmid ne suffisant pas toujours côté helvète. La France inscrit un 5-1 pour creuser le premier écart du match, 9-3 à la 13′. Les Français prennent alors le contrôle de la rencontre – 12-6 à la 20′ minute, avec un Bingo impressionnant de facilité sur son aile. L’équipe de France rejoint les vestiaires après une première mi-temps sérieuse et appliquée, 17-11.

Les Experts s’appliquent et déroulent en 2ème mi-temps

La deuxième mi-temps démarre avec l’entrée de Cyril Dumoulin dans ses buts du Phare alors que l’ailier gauche de Tremblay, Arnaud Bingo, avait son genou entouré de glace suite à une grosse béquille arrivée en fin de première mi-temps. Les Bleus continuent sur leur lancée en essayant d’appliquer à la lettre les schémas annoncés par le demi-centre du soir, Nikola Karabatic. A la 35ème, la France mène de 8 buts (21-13) grâce notamment à un super un contre un de Daniel “Air France” Narcisse.  Les Français jouent appliqués, se permettant même quelques beaux gestes, comme cette passe dans le dos de Nikola Karabatic sur Bertrand Gille à 6 mètres qui conclut sur un chabala face à Stauber (25-14). Cyril Dumoulin réalise lui aussi un super premier quart d’heure dans ses cages, quelques belles parades à 6 mètres et notamment sur penalty : en 20 minutes de jeu, seulement 6 buts encaissés par le portier de Chambéry. Du côté Suisse, on retiendra les envies et belles tentatives de Schmid. Mais face à un Cyril Dumoulin déterminé, cela n’aura pas suffit ce soir, dans un Phare plein comme un oeuf. Nous aurons eu même la chance pendant ce match de voir Didier Dinart à 6 mètres marquer un superbe but, chose si rare ! 😉

Au final, la France s’impose logiquement et facilement face à la Suisse sur le score de 33 à 20. Même s’il encore trop tôt pour tirer un quelconque enseignement de ce match, on a quand même vu des joueurs tranquilles et sûrs de leur jeu. Rendez-vous samedi à 20h30 à l’Axone de Montbéliard pour le deuxième test match face à nos voisins helvètes.

Retour en images sur l’accueil réservé aux Experts par le public de Chambéry :


Entrée des joueurs – France vs Suisse – 5/04/2012 by Handnews

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Momo - le 5 avril 2012 à 23h10

    Rien à tirer de ces 2 matchs. Les suisses valent à peine une D2 française.

  2. BorjaF - le 6 avril 2012 à 10h15

    @Momo : je ne pense pas que le plus important soit la valeur réelle de l'équipe en face, la Suisse ça reste une bonne équipe de 2nde zone européenne, mais c'est surtout de les faire rejouer ensemble qu'ils sortent un peu la tête du sac. L'échec de l'Euro, s'il fallait bien qu'il arrive un jour (ça n'allait pas durer éternellement non plus), était surtout lié à une grosse faillite morale de certains cadres à qui il faut absolument redonner confiance avant les JO!

    Allez les Bleus, on se remet en selle, on a un titre à défendre en août !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).