All

Gislason remet en cause ouvertement ses gardiens

Gislason

Alfred Gislason n’a pas l’habitude de garder sa langue dans sa poche. Encore plus après une défaite. Et celle d’hier, dans le derby de la Bundesliga face à Flensburg,-Handewitt (30-34) lui a particulièrement déplu.

Pour la deuxième fois depuis le début de l’année, l’entraineur islandais du THW Kiel a remis en cause sa paire de gardiens suédois, Andreas Palicka et Johan Sjöstrand: “En matière de performance de gardiens de but, Flensburg nous a largement dominé. Nos gardiens n’ont clairement pas été bons”. Et on ne peut pas lui donner tort. Comparés aux 18 arrêts, pour la plupart décisifs, de Mattias Andersson, le portier de Flensburg, les cinq parades en 40 minutes de Sjöstrand et les deux en vingt minutes d’Andreas Palicka font pâle figure.

Palicka KielLa première fois que Gislason était intervenu publiquement pour critiquer ses gardiens, c’était en octobre dernier après la défaite face à Kielce (29-34), où sa doublette était déjà passée à travers. “Nous devons avoir des gardiens décisifs dans les grands matchs. Johan et Andreas ne l’ont pas été à Kielce, et ils ne l’ont pas été non plus lors de la Supercup”. Supercup perdue au mois face à Flensburg (26-29) et à un Andersson à près de 45% d’arrêts, sans parler de la première défaite en Bundesliga à Magdeburg, avec 34 buts encaissés (31-34).

Mais Sjöstrand et Palicka ne sont pas les seuls à en avoir pris pour leur grade outre-Rhin. La défense a été également remise en cause, et de manière plutôt véhémente: “Nous prenons 21 buts en première période. Nos gardiens font deux arrêts. Nous tolérons donc 23 tirs adverses en 30 minutes. Il est évident que des erreurs ont été commises”. Impression confirmée par l’Islandais Palmarsson, le demi-centre de l’équipe: “Nous avons commis trop d’erreurs, et Flensburg s’est engouffré dans la brèche à chaque fois”.

De là à dire que Kiel ne gagnera pas de titres à cause de sa défense et de ses gardiens, il y a un fossé. Mais il est clair qu’avec plus de 27 buts parLandin Rhein-Neckar match encaissés toutes compétitions confondues, Kiel n’a plus une défense aussi hermétique que par le passé.

Alors Gislason cherche des solutions. Niklas Landin Jacobsen, de Rhein-Neckar Löwen, a été contacté pour la saison prochaine, mais l’arrivée de Nikolaj Jakobsen à Mannheim l’an prochain laisse penser que l’international danois pourrait prolonger avec les Lions. En attendant, Kiel va devoir faire avec cette situation jusqu’en juin, et Palicka et Sjöstrand vont devoir continuer à supporter l’héritage de Thierry Omeyer, un poids un peu lourd pour leurs épaules à l’heure actuelle…

Pub Espace Pronos Allemagne

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Walter - le 26 novembre 2013 à 18h08

    Kiel n'a jamais eu une défense de fer et pense surtout à se ruer en attaque. Omeyer pouvait encore cacher l'étendue du problème, mais les nouveaux gardiens plus du tout. Et face à Flensburg qui n'a pas cherché à enfoncer le clou en fin de match après avoir mené de 8 buts, l'écart de niveau entre les deux défenses et les gardiens était criante.

    • leFnake - le 26 novembre 2013 à 19h53

      d'ailleurs, n'est-ce pas une des rares équipes de top niveau à ne pas avoir de défenseur exclusif ? Bon, ça n'explique pas tout car Chambé prend l'eau malgré Benj. Gille, G. Gille et Paturel qui sont quasi exclusivement des défenseurs, mais ne serait pas une des sources du problème ?

      • Dalibor - le 26 novembre 2013 à 19h56

        Kiel n'a certes pas de défenseur exclusif au sens propre du terme, mais certains de ses joueurs ne font que 80% de défense, par exemple Christian Zeitz ou Patrick Wiencek.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).