All

Problème de riche à Göppingen

Primoz-Prost-FA-Goeppingen-a30243915C’est rare, mais il faut pourtant le souligner quand cela arrive. Le club de Göppingen se dirige vers un casse tête semblable à celui des dirigeants nantais, où Skof et Maggaiez ont signé pour l’an prochain, et où Arnaud Siffert est en état de grâce actuellement.

Expliquons la situation: au début de la saison en cours, les dirigeants de Göppingen comptaient sur Bastian Rutschmann et sur le Tchèque Tomas Mrkva. Mais rapidement, leur recrue tchèque s’est montrée loin d’être au niveau, au point qu’il soit transféré le mois dernier à Hamm-Westfalen, en deuxième division. Pour le remplacer, les dirigeants ont d’abord fait appel à Enid Tahirovic, ancien de la maison et libéré par Hambourg en novembre et qui a pris sa retraite en janvier. Ils ont ensuite embauché le Slovène Primoz Prost, sans club depuis sa démission de Montpellier en octobre suite à l’affaire des paris. Celui-ci, malgré un contrat finissant en juin, est tout bonnement excellent et est une des raisons de l’excellente santé de son équipe. Göppingen a ainsi enchainé sept victoires de suite toutes compétitions confondues. Il a par exemple réalisé 21 arrêts lors de la victoire face à Kiel, et encore 11 dimanche dernier dans la finale du groupe A de Coupe EHF face aux Espagnols de la Rioja, gagnée de justesse par Göppingen (32-31). Mais là est le souci.

PNikola Marinovicour compenser le départ de Mrkva, les dirigeants ont recruté Nikola Marinovic pour l’an prochain. En partance de Wetzlar, l’international autrichien a signé un contrat de deux ans et devrait faire équipe avec Bastian Rutschmann, qui a prolongé jusqu’en 2015 dans la foulée de la victoire en coupe EHF la saison dernière. Mais Velimir Petkovic, le coach des verts et blancs, n’est pas insensible aux prestations de son international slovène, et son président non plus, et les deux hommes savent que si Marinovic et Rutschmann sont des gardiens de qualité, ils ne sont pas non plus des assurances tous risques pour un club qui vise un retour sur le devant de la scène allemande avec un recrutement ambitieux (Michael Krauss notamment):

“Nous avons des problèmes de riches. On peut légitimement se demander si on ne pourrait pas prendre trois gardiens.”

De même Primoz Prost est bien conscient de la situation:

“Je suis heureux que ma performance soit reconnue. Je connais la situation, et qu’il y aura beaucoup de gardiens à Göppingen l’an prochain. J’aimerais bien rester ici, je me sens vraiment bien mais la balle n’est pas dans mon camp”. 

Après un Mondial réussi et avec ses performances sur la scène européenne, nul doute que de nombreux clubs feront la cour à Primoz Prost en fin de saison, et que celui-ci n’aura que l’embarras du choix.

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).