CdF – 1/16

Massy se qualifie au bout du suspens

Massy CarnierCette année, les matchs entre Chartres et Massy ne sont jamais des matchs comme les autres. Après les deux victoires massicoise en championnat Pro D2, et notamment celle, il y a 15 jours, par 38 à 31, les joueurs de Chartres venaient dans l’Essonne pour prendre leur revanche avec l’ambition de se qualifier pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France.

Le début de match est d’ailleurs à l’avantage des visiteurs. Yacinn Bouakaz prend le dessus sur Dumoulin, intronisé ce soir pivot pour laisser souffler Grégory Carnier. Par trois fois, l’arrière gauche chartrain prend le dessus sur son vis à vis et au bout de 7 minutes, Chartres a creusé un petit trou (2-5, 7′). Mais rapidement, le duel s’équilibre. Mathieu Kreiss rentre dans le match, et ses arrêts permettent à Massy de mettre en place son jeu favori, celui de la montée de balle rapide. A ce petit jeu, ce sont Junior Réault et Brice Cornier qui tirent le mieux leur épingle du jeu, et qui permettent aux Essonniens de revenir à égalité (9-9, 15′). Le coach de Chartres décide alors de laisser Emeric Paillasson jouer en attaque, lui qui n’avait fait que défendre en début de match. Bien lui en prend, puisque il score trois fois de suite. Dans le même temps, l’attaque massicoise peine. Au fil des rotations, les solutions disparaissent et les joueurs jettent les ballons et tirent à l’emporte pièce, du pain béni pour Sylvain Astruc, le gardien chartrain (9-12, 21′). La base arrière chartraine donne néanmoins des premiers signes de faiblesse. Sébatien Mongin force les solutions, Josip Pazin est inefficace au shoot, mais malgré cela, les visiteurs retournent aux vestiaires avec un avantage de deux buts (13-15, MT).

Chartres repart tambour battant dans la deuxième mi-temps et profite des pertes de balles massicoises pour s’envoler. Bouakaz, encore lui, score trois fois de suite, de loin et sur contre-attaque, et en trois minutes, Massy est de nouveau cinq buts derrière (13-18, 33′). Et alors qu’on pense le match plié, Benoit Guillaume commence un coaching pour le moins curieux. Il sort Bouakaz, son seul vrai danger, alors que Mongin et Pazin passent complétement à côté de leur match. Les Massicois commencent alors une lente remontée, symbolisée par leur pivot Carnier, qui inscrit trois buts de suite pour remettre les deux équipes à hauteur. Junior Réault est toujours aussi sobre et efficace à la finition et à l’entrée du dernier quart d’heure, le match reste indécis (20-20, 45′). Le money-time est accroché, les deux équipes se répondent coup pour coup. Mathieu Kreiss, revenu dans le but, sauve une balle de +2 face à Mongin, et c’est Carnier, encore lui qui met les défenseurs chartrains au supplice. Le carton rouge de Maxime Cherblanc, à quatre minutes du terme, affaiblit ses coéquipiers, mais ceux-ci possèdent la balle de match à 30 secondes de la fin. Mais le coup-franc de la dernière seconde de Torun, auteur d’une très bonne entrée, est détournée par Kreiss. Il faudra donc aller à l’épreuve des tirs aux buts (29-29, FM). Personne ne rate son shoot dans les cinq premiers tireurs, il faut donc recommencer. Bouakaz, déjà chanceux sur son premier tir, voit son ballon terminer sur la barre transversale de Kreiss. Le public du COS peut éclater, ses protégés sont en huitièmes de finale!

Crédit photo: Massy Essonne Handball

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).