CDF – 1/16

Nîmes élimine un Saint Raphael bien terne

Gallego NîmesReprise des compétitions domestiques cette semaine avec les 1/16ème de finale de la Coupe de France. Si la majorité des clubs de LNH avaient hérité de clubs plus faibles, Saint Raphaël a eu la malchance de se voir désigner Nîmes comme adversaire. Le leader de Pro D2 attendait les Varois de pied ferme, d’autant plus que ceux-ci arrivaient dans le Gard avec de nombreux blessés.

Les deux équipes affichent leur volonté de faire vivre le ballon en début de match. Les attaques prennent le pas sur les défenses qui manquent d’aggressivité. Nîmes se repose sur une base arrière où Saurina et Zens font la pluie et le beau temps, tandis que les Raphaellois mettent surtout en avant leur paire d’ailiers Cocheteux-Tomas, qui inscrivent quatre des conq premiers buts de leur équipe (5-5, 8′). Les malheurs continuent à s’accumuler pour Saint Raphael puisque c’est l’arrière gauche Aurélien Abily qui sort sur blessure au bout de dix minutes, remplacé par Sanssouci, habituel ailier gauche. La base arrière s’en trouve légèrement déséquilibrée, et elle perd deux ballons sur des mauvaises transmissions. Fortuneanu semble légèrement en dedans, et Guillaume Saurina en profite pour donner deux buts d’avance à son équipe (9-7, 15′). Yassine Idrissi commence à mettre en échec les tireurs adverses, et sentant son équipe perdre le fil du match, Christian Gaudin pose un temps mort (10-7, 18′). Ce temps-mort fait son effet, puisque Saint Raph’ revient tout de suite à un but. Les visiteurs ont retrouvé une certaine activité en défense, allant chercher leurs adversaires légèrement plus haut et Yoann Ploquin réalisant des arrêts dans sa cage. Heykel Mgannem prend les rênes de l’attaque raphaelloise et au moment où il marque, Jérôme Chauvet pose son temps-mort (13-13, 25′). Ses joueurs reviennent en puissance dans le secteur défensif et profitent du manque de danger de loin de leurs adversaires pour aller les presser très haut. Et même en infériorité numérique, ils ne baissent pas pavillon et rejoignent le vestiaire avec un but d’avance (15-14, MT).

Les Nîmois mettent l’accent sur les engagements rapides et les montées de balle en début de deuxième mi-temps. La jeune garde monte tous les ballons, bien aidés par l’ancien Montpelliérain Damien Scaccianoce. Les joueurs raphaellois sont au bord de la rupture mentale, comme le prouve l’énervement de Fortuneanu qui lui vaut de rejoindre le banc pour deux minutes (21-17, 37′). Les arbitres perdent légèrement le fil du match et ne sanctionnent pas de façon équitable des deux côtés, et ce sont les Raphaellois qui en profitent pour recoller au score, avant de recommencer à perdre des ballons. Idrissi, le gardien nîmois, ne réalise pas beaucoup d’arrêts mais ceux qu’il réalise sont à des moments importants. Tout réussit aux Nîmois, ils récupèrent tous les ballons et sur une action confuse, Scaccianoce donne cinq buts d’avance aux Gardois (24-19, 41′). Saint Raphael coule petit à petit, ratant des shoots faciles et oubliant le repli défensif. Les ailiers de Nîmes s’en donnent à coeur joie et Vergely fait monter le score à +8 grâce à deux contre-attaques consécutives (28-20, 45′). Sentant venir la correction les Raphaellois ont un sursaut d’orgueil dans les dix dernières minutes. Malgré leur déficit en tireurs de loin, ils remettent une pression défensive importante grâce à une 4-2 et Geoffroy Krantz prend en main la destinée offensive de son équipe. Mais les deux ailiers Cocheteux et Tomas ratent trois contre-attaques qui auraient pu changer le cours du match. La fin de match est débridée et malgré un 3-0 final, Saint Raphael est donc le premier gros éliminé de cette Coupe de France (33-29, MT).

Coupe de France, 1/16ème de finale
NIMES
32 (15)
SAINT-RAPHAEL
30 (14)
Nîmes, Le Parnasse
Arbitres: Jean-Patrick Anicet, Frederic Ferrandier
Scaccianoce
Saurina
Gallego
Haon
Zens
Vergely
Rebichon
8
7
5
4
4
3
2
Krantz
Mgannem
Caucheteux
Juricek
Fortuneanu
Tomas
Herbulot
Abily
T. Gaudin
6
6
5
3
3
2
2
1
1
Entraîneur: Jérôme Chauvet Entraîneur: Christian Gaudin
Penaltys: 3/4 Penaltys: 1/2
Exclusions: 6 min Exclusions: 12 min

Crédit photo: www.usam-nimesgard.fr

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Derks - le 1 février 2013 à 13h23

    Nimes a bien réussi son coup le jeune Nicolas Zens est vraiment énorme, titulaire à part entière alors qu'il vient d'arriver, un vrai demi organisateur qui fait mal aux adversaires.

    Les arbitres n'étaient pas au niveau heureusement que Nîmes a gagné sinon ils auraient pu crier au scandale!

  2. Walter - le 1 février 2013 à 15h37

    Nîmes a incontestablement le niveau de la D1.

  3. nicnic - le 1 février 2013 à 20h50

    Grosse équipe à Nimes, avec quand même deux joueurs qui ont été meilleur buteur de LNH et un Zens qui promet…

    Comme quoi il est dur de garder sa place en LNH…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).