CdF – Focus

Aix vient se frotter au Rocher de Monaco

Monaco“Un club comme tous les autres”. Cette expression revient souvent dans le discours d’Eric Perodeau, le président de l’AS Monaco Handball. “Nous sommes loin de ce que les gens pensent quand ils pensent à Monaco. Nous ne sommes ni plus riches, ni plus bêtes que les autres”. Mais son club est issu quand même d’une spécificité : rattaché à la Ligue Cote d’Azur, ce club qui a fêté ses 50 ans l’an dernier est néanmoins basé dans la principauté (qui possède sa propre fédération de handball depuis 2006).

S’il a évolué pendant longtemps en Nationale 2, il se trouve maintenant en Nationale 3. Après avoir loupé la montée de peu l’an dernier (malgré ses 20 victoires et 3 nuls en 26 matchs), le président est conscient que “la concurrence est rude et que le chemin est sinueux. Mais nous sommes bien partis pour remonter si nous continuons comme ça.” Son projet à long terme ? Remonter en N1 le plus vite, si possible dans les deux ans à venir. “Nous possédons les structures et l’environnement pour aller plus haut, mais nous ne comptons pas brûler les étapes. Le problème, à notre niveau, est de donner de la visibilité à nos partenaires. Nous vivons essentiellement de nos sponsors et de l’aide de la principauté, nous n’avons pas de conseil général ou régional sur lesquels nous appuyer.”

Et la question nous vient alors presque naturellement… La densité de clubs de haut niveau sur la Cote d’Azur (Saint-Raphael en LNH, Nice en LFH, Nice et Fréjus en N1) pourrait-elle poser problème ? “Non aucunement, nous n’avons pas les mêmes vues ni les mêmes cibles. Même si la densité est importante depuis un bout de temps, nous n’avons pas de soucis avec les partenaires. Mais le championnat de N3 n’intéresse que localement, il est donc difficile pour nous de donner de la visibilité à nos partenaires.”

Monaco, un club formateur

Ivan Ilic

Ivan Ilic

Malgré ces quelques tracasseries, le président est plutôt satisfait du train de vie de son club. “Nous misons énormément sur la formation, mais nous avons décidé, d’un commun accord avec Xavier Mangematin et Nicolas Laronze, d’améliorer notre effectif par petites touches. C’est ce qui nous a permis de recruter Ivan Ilic et dernièrement Philippe Bosere.” De beaux noms, ces deux là ! Ivan Ilic a joué ces cinq dernières années à Valence (Pro D2) tandis que Philippe Bosere a joué, entre autres, à Ivry, Pontault-Combault et Skopje, finissant meilleur buteur de D2 en 2007 avec Villepinte. “Il nous apporte ses compétences sportives, mais aussi son expérience sportive, il sait ce qu’est le très haut niveau.” Pour mémoire, Philippe Bosere a également remporté la Coupe de France départementale avec Courbevoie l’an dernier…

Istres s’est cogné sur le Rocher

La Coupe de France, parlons-en. Eric Pérodeau n’y va pas par quatre chemins : “Si Aix joue à son niveau, il y a 15 buts d’écart entre les deux équipes. Nous n’avons que peu de chances, et soyons honnêtes, l’accession en N2 est notre objectif principal. Il serait stupide de se blesser sur ce match là, sachant que ce n’est pas l’objectif de notre saison.” Après avoir éliminé Villeneuve Loubet (N1), Mougins (N2), La Seyne sur Mer (N2) et Istres (Pro D2), le cinquième tour de la compétition sera en tout cas une belle fête en principauté, avec la réception d’Aix (LNH). “Nous avons montré sur ces deux dernières années que nous savions organiser des évènements,  notamment le Trophée des Champions. Nous voulons montrer qu’en N3, nous avons des structures pour organiser des évènements  La salle (2000 personnes) sera surement bien remplie, nous voulons d’abord donner une bonne image, le résultat n’est pas forcément le plus important. J’ai d’ailleurs personnellement demandé à Aix de venir avec son équipe type. Istres s’était déplacé avec un effectif Pro D2/N2 en décembre, mais tant mieux pour nous !”

Nul doute donc que la fête sera belle, ce samedi 02 février, à 20h00 dans la Principauté.

HandNews nouvelle application

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fred - le 1 février 2013 à 18h03

    Rectification, philipe Bosere a gagné la coupe de france départementale avec Courbevoie, et non Levallois. Dans tous les cas un grand joueur, avec j'ai apprécié jouer à Courbevoie!

  2. lol - le 1 février 2013 à 21h02

    Super article !

    cependant présenter Monaco comme un club normal de N3 c'est un peu loin de la réalité,je connais très peu de club de N3 avec autant de joueurs sous contrat ,un manager payé à plein temps….

  3. simpey - le 2 février 2013 à 00h29

    "Philippe Bosere a joué, entre autres, à Ivry, Pontault-Combault et Skopje, finissant meilleur buteur de D2 en 2007 avec Villepinte."

    "Philippe Bosere a également remporté la Coupe de France départementale avec Courbevoie l’an dernier."

    On est d'accord que la Coupe de France départementale est organisée pour des clubs qui évoluent au niveau départemental ?

    Ce M. Bosere est une belle démonstration de l'absence de règlement fiable dans cette compétition …

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).