Coupe EHF – Final Four

Présentation d’Holstebro

Holstebro

Dans ces deux semaines qui précédent les finales de la Coupe EHF à Nantes, nous allons nous attacher à vous présenter les trois équipes étrangères présentes à Beaulieu le weekend des 18 et 19 mai. Après Göppingen et les Rhein Neckar Löwen, nous finissons notre périple au Danemark, dans la petite ville d’Holstebro.

Le club existe sous le nom de Team Tvis Holstebro depuis 2000. Il est en effet la fusion du club féminin d’Holstebro Håndbold 90 et du club masculin du Tvis KFUM dont le seul fait d’armes jusque là était une demi finale de play offs en 1999. Malgré de faibles moyens dus à une situation géographique excentrée au nord ouest du Danemark, Holstebro joue régulièrement les troubles fêtes, en attestent ses troisièmes places du championnat en 2009 et 2012 et sa victoire en coupe nationale en 2008. Le club mène une politique axée sur les jeunes, provenant de son centre de formation ou de ceux des clubs voisins qui n’ont pas eu leur chance en équipe première, le tout encadré par des joueurs d’expérience qui ont fait leurs preuves soit au Danemark, soit dans des championnats européens de seconde zone. Peu d’étrangers ont intégré l’équipe au cours de ces dernières années, le dernier en date étant Petar Nenadic, le gaucher serbe passé par Barcelone et Szeged sans éclore et qui a finalement fait les beaux jours d’Holstebro de 2010 à 2012 avant de partir jouer sous les couleurs du Wisla Plock. Au rayon des anciennes gloires, on ne trouve que Jesper Noddesbo qui a été lancé dans le grand bain par Holstebro à 19 ans et qui y est resté cinq saisons.

Évoluant dans la Gråkjær Arena,une salle moderne inaugurée en 2011 et comptant 3250 places, le club danois est un habitué des ambiances chaudes comme peuvent le confirmer les messines qui y ont goûté il y a quelques jours.

Mads_Christiansen2Auteur d’un beau début de saison régulière avec une 3e place occupée pendant de longs mois, le club a connu un coup de moins bien en décembre qui l’a fait terminer la saison à la 5e place. Qualifiés pour les plays offs, Holstebro a complètement déjoué contre Aalborg et Kolding, alors qu’il avait été le seul club à avoir tenu Kolding en échec à domicile en saison régulière. Avec un bilan d’une victoire pour cinq défaites en play offs, Holstebro clôture donc sa saison à la 8e place et ne participera donc pas à une coupe d’Europe la saison prochaine. L’adversaire des nantais compte pourtant dans son effectif quelques joueurs qui ont des arguments à revendre à commencer par l’arrière droit Mads Christiansen (ci contre) qui compte à 26 ans une cinquantaine de sélections en équipe nationale et qui sera le principal danger de la base arrière. Recruté par Silkeborg pour la saison prochaine, il est une valeur sûre du championnat danois.

Dans les buts, on trouve Anders Petersen (30 ans), ancien espoir n’ayant jamais percé au plus haut niveau et portier de Kolding pendant 10 ans, il est le joueur le plus expérimenté du groupe, permettant à plusieurs reprises aux siens de gagner par une petite marge aux tours précédents. Sur les ailes, on trouve Magnus Bramming (22 ans) à gauche et Patrick Wiesmach Larsen (23 ans, ci dessous) à droite, deux jeunes ailiers vice champions du monde Juniors en 2011 (Larsen avait été élu meilleur ailier droit) dont l’efficacité en contre attaque avait fait un malheur face à St Raphaêl, inscrivant respectivement 14 et 13 buts en deux matchs face aux Varois. Ils seront l’arme numéro une des danois qui privilégient le jeu rapide.

Le poste d’arrière gauche est tenu par Michael Damgaard Nielsen (23 ans), mais celui ci ayant écopé d’un carton rouge direct en quarts de finale contre Kolding, il ne sera pas de la partie face aux Nantais, ce qui n’a pas manqué de provoqué la colère des dirigeants danois (voir par ailleurs). Le poste devrait donc être tenu soit par l’expérimenté Klaus Thomsen (27 ans) qui manque de rythme ayant peu joué cette saison, soit par le jeune Christian Albertsen, gros espoir du handball danois âgé de 19 ans et passé par Barcelone, qui sera peut être revenu de blessure.

En demi centre, c’est Allan Damgaard Nielsen (27 ans), frère de Michael, qui anime le jeu de cette équipe. Excellant dans la distribution de ballons aux arrières et au pivot et dans la perforation de la défense, il shoote peu de loin. Secondé par Jakob Thoustrup (32 ans), vieux briscard formé au club et pigiste à Flensburg en 2009, il s’occupe désormais principalement des tâches défensives. On risque néanmoins de le retrouver sur le poste d’arrière gauche si les autres solutions ne donnent pas satisfaction.

Au poste de pivot, on trouve Søren Hansen (33 ans), le Mathieu Lanfranchi danois, capable de jouer partout sur le terrain. Pivot d’attaque et de défense, il s’entend à merveille avec Allan Damgaard Nielsen et la défense nantaise devra rapidement neutraliser leur relation. Søren Tau (27 ans) est le deuxième pivot de cette équipe, principalement utilisé pour faire souffler Hansen en défense, il s’intègre parfaitement au jeu de contre attaque de son équipe avec une grosse mobilité malgré son grand gabarit.

Patrick Wiesmach LarsenLa qualification pour le Final 4 aura été semée d’embûches pour Hosltebro. Lors du 2e tour qualificatif,  leur campagne a commencé par un faux pas en Pologne contre le Tauron Mielec (29-26) avant de se rattraper à domicile (30-24). Le 3e tour n’aura été qu’une formalité grâce à une victoire toute en maîtrise contre St Raphaël (35-19) qui ne s’attendait manifestement pas à une opposition de cette qualité. Le match retour perdu 32-35 ne restera qu’une anecdote. Dans une poule relativement homogène avec Plock, Maribor et Elverum, Holstebro a finalement imposé sa loi en finissant premier malgré deux matchs nuls, une défaite et des matchs remportés de peu (deux victoires d’un but contre Plock). Outsider des quarts de finale contre Kolding, Holstebro réussira à obtenir le nul (24-24) à l’extérieur avant de s’imposer d’un but dans une ambiance électrique à domicile (27-26).

 

Le championnat danois étant terminé depuis deux semaines, l’absence de matchs sera à double tranchant. Au contraire des Rhein Neckar Löwen qui enchaînent les matchs en Bundesliga, les joueurs danois débarqueront à Nantes avec une grosse fraîcheur physique, cependant le manque de rythme risque d’être handicapant pour une équipe qui est inférieure aux autres sur le papier. Dans une demi-finale qui sera un match de néophytes à ce niveau, Nantes part avec l’avantage de l’effectif et du terrain mais le jeu français réussi plutôt bien aux joueurs d’Holstebro, Saint Raphaël pouvant en témoigner. Les ailiers danois n’étant pas réputés pour gaspiller leurs ballons de contre, les Nantais devront donc veiller à ne pas perdre de balles faciles en attaque dans un match qui s’annonce haut en couleurs…

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sk. - le 16 mai 2013 à 16h52

    Merci pour cet article complet. La grosse défense nantaise s'illustre mieux sur les attaques placées que sur les contre, les pertes de balles vont se payer cher, comme vous l'indiquez. Espérons qu'Anti ait passé un petit coup de fil à Gaudin afin de connaître les éléments qui avaient amenés St Raph à se prendre une déculoté là bas…

  2. GrosMamouth - le 16 mai 2013 à 18h30

    Anti a forcément passé un coup de fil à Gaudin.

    Si St Raph' a pris 27 buts en 2 matchs sur contre attaque, faut pas chercher bien loin pourquoi ils ont pris une déculotée…

    Saint Raph, c'est 2 changements attaque défense, c'est pas les plus rapides donc ça m'étonne pas trop qu'ils s'en prennent autant. Si Nantes arrive à en faire autant ou les empêchés de développer leur jeu rapide, ils peuvent les faire tomber largement.

    PS: Au retour St raph' a gagné, alors même si l'écart était fait à l'aller, ils sont battables, qui plus est sans leur meilleur joueur.

    • Sk. - le 16 mai 2013 à 18h52

      27 buts des ailliés, pas sur contre attaque… Mais je pense que Nantes est intrinsèquement supérieur, Holstebro n'a pas fait un championnat si bon que ça, et Nantes est costaud depuis février. En jouant sérieusement, ça devrait passer…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).