Coupe EHF

T. Anti: “Dix ans que j’attends cela”

AntiA la sortie du dernier entrainement de son équipe, Thierry Anti nous a parlé de l’événement qui attend Nantes demain, avec la première demi-finale européenne de son histoire.

Quelle est l’ambiance autour du groupe à quelques heures de la demi-finale contre Holstebro ? Et où en est l’effectif, privé depuis dix jours de Sayad et Entrerrios ?
On s’entraîne et joue depuis quinze jours sans eux… et cela devrait être la même chose pour ce week-end. Rien n’est totalement sûr, mais cela me semble compliqué de les voir opérationnels pour samedi. Je ne sais pas si les gens qui suivent le HBC Nantes prennent totalement la mesure de cette Coupe d’Europe. Beaucoup de monde s’imagine que c’est chez nous on va la gagner…et j’aimerais ! Holstebro est une très belle équipe, qui a été capable de créer d’énormes surprises, sortant tout à tour, Saint-Raphaël, Maribort l’un des favoris, Kolding ! Qu’ils soient présents dans ce Final Four n’est pas le fruit du hasard.

Et quel est votre état d’esprit ?
Je ne vais pas le cacher : ce match, j’y pense depuis bien longtemps. C’est une chance d’être là ce niveau de la compétition, que cela soit à domicile où à l’extérieur! Cela fait dix ans que j’attends cela, rejouer une demi-finale européenne… On veut en profiter, bien jouer…gagner. Et le joueurs sont dans le même « trip ».

Voyez-vous un favori dans cette EHF Cup ?
Qui peut avoir la prétention de se voir favori ? On peut se dire Rhein Neckar, tant leur roster est costaud, en témoigne leur qualification sa saison prochaine pour la Champion’s League. Göppingen compte quand même deux victoires en coupe d’Europe même si le championnat a été compliqué pour eux cette année.
Avec Holstebro, nous sommes les outsiders. Mais les tours de qualifications ont démontré que les niveaux des équipes étaient très proches.

Parlez-nous un peu de votre adversaire et son jeu typique.
C’est certain, on reconnaît chez eux le style danois, mais avec la spécificité de poser de gros soucis aux défenses. Ils sont également capables de changer de stratégie, notamment en défense, en témoigne leur capacité à abandonner leur traditionnelle défense aplatie pour quelque chose de plus agressif. Et puis c’est l’équipe « jeune » par excellence, hyper mobile.

Vous pourrez compter sur le soutien de votre public, de plus en plus présent…
C’est certain que si l’on bénéficie d’un public prêt à nous pousser comme contre Paris, ce sera une vraie force pour l’équipe. On va avoir besoin de nos supporters, du début à la fin.
Aujourd’hui, les gars sont capables, j’espère, d’éviter l’écueil de surjouer ou se mettre une pression inutile.
Nos dix jours sans compétition ont encore plus attiser la faim. Je peux vous assurer que nous avons très envie d’en découdre !

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).